En quête de challenges et de mobilité ? Rejoignez le groupe pharmaceutique mondial AstraZeneca ! Il vous promet une carrière épanouissante dans un secteur en pleine mutation. « Mettez vos connaissances du numérique au service des patients » lance Gabriel Thabut (UPMC 2000), Directeur Médical de l’Aire Thérapeutique Respiratoire.

 

Les lignes de force du département médical d’AstraZeneca ?

Nous avons trois domaines thérapeutiques phares : les maladies cardiovasculaires et métaboliques, les pathologies respiratoires et l’oncologie. Je suis directeur de l’aire thérapeutique respiratoire.

Nos missions ?

Auparavant, l’industrie pharmaceutique était un écosystème uniquement centré sur le développement de nouvelles molécules avec des profils de pharmaciens et de chercheurs en biologie. Accompagner le lancement de nouveaux médicaments auprès des professionnels de santé au travers notamment de partenariats scientifiques innovants reste au cœur de notre métier. De même que renforcer notre leadership scientifique demeure un objectif essentiel. Mais aujourd’hui, on s’intéresse aussi beaucoup à la compréhension fine de l’environnement des patients afin de leur proposer une médecine de plus en plus personnalisée et d’améliorer ainsi leur qualité de vie : diagnostic précoce, outils d’aide au suivi et à la prise en charge thérapeutique… Le recueil de données, leur analyse et leur exploitation sont donc essentiels et nous amènent à recruter de nouveaux profils.

Quels sont les postes à pourvoir immédiatement ?

Nous accueillons à bras ouverts les data scientists, les statisticiens et les passionnés d’intelligence artificielle. Mais la volonté d’accompagnement des mobilités et des évolutions, ajoutée au fait que notre groupe est en plein développement, offre de belles opportunités de recrutement dans tous les départements.

 Y a-t-il des opportunités d’évolutions ?

L’évolution de carrière n’est pas une hypothèse, mais presque une obligation ! Notre politique consiste à recruter des personnes qui ont vocation à se développer et à exercer différents jobs s’ils le souhaitent. Chez AstraZeneca, on peut changer de métiers tous les trois ans et la mobilité est aisée entre la maison-mère et nos filiales. Nous avons également développé des programmes de missions temporaires, « Breaking the walls » et « Development without borders », qui permettent par exemple, à un collaborateur de réaliser une mission et de passer ainsi de la vente médicale à un projet marketing en Angleterre, puis de participer à une étude pour les pays en voie de développement aux Etats-Unis. Vous voulez avoir des perspectives de carrière ? Il faut bouger !

Y a-t-il des profils types ?

On ne cherche surtout pas l’hyper expert du micro domaine qui va faire la même chose toute sa vie. Outre le background scientifique pour certains postes ou l’appétence pour le monde de la santé, nous attendons surtout un état d’esprit et des gens curieux qui vont interagir avec les autres et travailler en équipe avec un unique objectif : participer à améliorer la vie des patients.

#SuperUniversité « J’ai été étudiant à l’UMPC  pendant 20 ans. J’y ai fait des études aussi différentes que de la médecine, des biostatistiques, de la biologie cellulaire, de la pédagogie et j’y ai même enseigné. Je reste bluffé par l’excellence de cette formation et sa capacité à instruire les individus tout au long de leur vie. J’ai eu la chance d’être formé par des personnes exceptionnelles et de côtoyer de très grands noms de la médecine. »

Un compagnon virtuel « Le monde des réseaux sociaux s’ouvre désormais à l’industrie pharmaceutique. Nous avons développé sur Facebook messenger un chatbot pour informer les patients sur la pathologie asthmatique. Ce compagnon virtuel, @VikAsthme, répond aux questions sur la maladie et la prise en charge aux individus qui ont dans leurs centres d’intérêt l’asthme ou une maladie respiratoire. Là encore, les jeunes data scientists, en pointe dans de tels projets utilisant l’intelligence artificielle, sont des profils à recruter. »

Chiffres clés : 64 600 000 collaborateurs dans le monde / 22 milliards de dollars de chiffres d’affaires / 1 050 employés en France

Contact : gabriel.thabut@astrazeneca.com

 

 

AUTOLIV NCS : gonflez votre carrière dans une industrie en pleine mobilité

« N’attendez plus pour rejoindre l’industrie automobile et ses innovations permanentes », assure Hadhoum Hamida, DRH AUTOLIV NCS

AstraZeneca : soigner votre carrière

Le groupe pharmaceutique anglais compte une majorité de femmes dans ses équipes explique Marisol Urbieta, Directrice des Affaires Médicales Oncologie d’AstraZeneca

L’envie et la curiosité : formule active de votre épanouissement chez Astellas Pharma

Regards croisés de Clotilde Jurges, directrice Juridique, et de Justine Foucault Serre, Directrice de l’Excellence Opérationnelle et de la Communication Institutionnelle d’Astellas Pharma.

Aqualande, un groupe coopératif engagé

Emmanuelle Debarbat (CELSA 96) DRH d’Aqualande depuis 2008 vous explique pourquoi ce groupe coopératif aquacole est l’entreprise qui est faite pour vous !

Touchez du doigt votre rêve avec Acrelec !

Cette société Française qui mise sur l’expérience client a inventé les bornes de commande dans la restauration rapide explique Ira Prifti, Chief Strategy Officer d’Acrelec.

Avec APICIL, osez prendre le lead sur votre avenir !

Salariées du groupe APICIL, Marie-Christine Eudes, directrice Innovation & Services et Marie-Eve Saint-Cierge Lovy, directrice marketing participent chaque jour à plus d’égalité femmes/hommes dans leur entreprise

FashionCube : la mode d’après

FashionCube est un écosystème qui abrite sept marques d’habillement : Pimkie, Jules, Brice, Bizzbee, Orsay, Grain de Malice et RougeGorge.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

C’est parti pour la 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

La 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées a lieu du 16 au 20 novembre 2020.