En quête de challenges et de mobilité ? Rejoignez le groupe pharmaceutique mondial AstraZeneca ! Il vous promet une carrière épanouissante dans un secteur en pleine mutation. « Mettez vos connaissances du numérique au service des patients » lance Gabriel Thabut (UPMC 2000), Directeur Médical de l’Aire Thérapeutique Respiratoire.

 

Les lignes de force du département médical d’AstraZeneca ?

Nous avons trois domaines thérapeutiques phares : les maladies cardiovasculaires et métaboliques, les pathologies respiratoires et l’oncologie. Je suis directeur de l’aire thérapeutique respiratoire.

Nos missions ?

Auparavant, l’industrie pharmaceutique était un écosystème uniquement centré sur le développement de nouvelles molécules avec des profils de pharmaciens et de chercheurs en biologie. Accompagner le lancement de nouveaux médicaments auprès des professionnels de santé au travers notamment de partenariats scientifiques innovants reste au cœur de notre métier. De même que renforcer notre leadership scientifique demeure un objectif essentiel. Mais aujourd’hui, on s’intéresse aussi beaucoup à la compréhension fine de l’environnement des patients afin de leur proposer une médecine de plus en plus personnalisée et d’améliorer ainsi leur qualité de vie : diagnostic précoce, outils d’aide au suivi et à la prise en charge thérapeutique… Le recueil de données, leur analyse et leur exploitation sont donc essentiels et nous amènent à recruter de nouveaux profils.

Quels sont les postes à pourvoir immédiatement ?

Nous accueillons à bras ouverts les data scientists, les statisticiens et les passionnés d’intelligence artificielle. Mais la volonté d’accompagnement des mobilités et des évolutions, ajoutée au fait que notre groupe est en plein développement, offre de belles opportunités de recrutement dans tous les départements.

 Y a-t-il des opportunités d’évolutions ?

L’évolution de carrière n’est pas une hypothèse, mais presque une obligation ! Notre politique consiste à recruter des personnes qui ont vocation à se développer et à exercer différents jobs s’ils le souhaitent. Chez AstraZeneca, on peut changer de métiers tous les trois ans et la mobilité est aisée entre la maison-mère et nos filiales. Nous avons également développé des programmes de missions temporaires, « Breaking the walls » et « Development without borders », qui permettent par exemple, à un collaborateur de réaliser une mission et de passer ainsi de la vente médicale à un projet marketing en Angleterre, puis de participer à une étude pour les pays en voie de développement aux Etats-Unis. Vous voulez avoir des perspectives de carrière ? Il faut bouger !

Y a-t-il des profils types ?

On ne cherche surtout pas l’hyper expert du micro domaine qui va faire la même chose toute sa vie. Outre le background scientifique pour certains postes ou l’appétence pour le monde de la santé, nous attendons surtout un état d’esprit et des gens curieux qui vont interagir avec les autres et travailler en équipe avec un unique objectif : participer à améliorer la vie des patients.

#SuperUniversité « J’ai été étudiant à l’UMPC  pendant 20 ans. J’y ai fait des études aussi différentes que de la médecine, des biostatistiques, de la biologie cellulaire, de la pédagogie et j’y ai même enseigné. Je reste bluffé par l’excellence de cette formation et sa capacité à instruire les individus tout au long de leur vie. J’ai eu la chance d’être formé par des personnes exceptionnelles et de côtoyer de très grands noms de la médecine. »

Un compagnon virtuel « Le monde des réseaux sociaux s’ouvre désormais à l’industrie pharmaceutique. Nous avons développé sur Facebook messenger un chatbot pour informer les patients sur la pathologie asthmatique. Ce compagnon virtuel, @VikAsthme, répond aux questions sur la maladie et la prise en charge aux individus qui ont dans leurs centres d’intérêt l’asthme ou une maladie respiratoire. Là encore, les jeunes data scientists, en pointe dans de tels projets utilisant l’intelligence artificielle, sont des profils à recruter. »

Chiffres clés : 64 600 000 collaborateurs dans le monde / 22 milliards de dollars de chiffres d’affaires / 1 050 employés en France

Contact : gabriel.thabut@astrazeneca.com

 

 

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

[#PopTaCulture] Les Enfants loups, Ame et Yuki

Sarah Bousnina, responsable cinéma du Bureau des Arts d’ICN Business School, nous partage sa passion pour les animés et nous présente l’un de ses préférés : Les Enfants loups, Ame et Yuki.

[Sup vs Covid] Communication de crise mode d’emploi

Basculer en 100 % distanciel en moins de deux semaines : les grandes écoles et universités ont relevé le défi que le confinement leur a imposé ! Un défi pédagogique et technique qui n’aurait pas pu être tenu sans une communication de crise ultra efficace....

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.