Marque de vêtements pour femme et homme d’origine marseillaise, American Vintage a su imposer sa griffe. L’histoire de son PDG fondateur, Michael Azoulay, comme vous ne l’avez jamais lue.

 

Il était une fois un vendeur en magasin qui avait un rêve : créer sa propre ligne de vêtements. Et c’est ce qu’il a fait ! En 2005, Michael Azoulay lance American Vintage à Marseille. « Il m’a fallu quelques années pour trouver ma voie », avoue le créateur. Le déclic ? « Les voyages. Sortir de ma zone de confort m’a ouvert l’esprit et m’a permis de prendre de la hauteur », se rappelle-t-il encore. Question de vie ou de mode.

La passion

Cet homme au parcours atypique a tout appris sur le terrain. « J’aime la liberté. » La liberté d’être lui, de créer, d’être audacieux, pour l’amour de la mode et du design. « C’est ce que j’essaye de faire transparaître à travers mes créations. Des créations qui jouent avec les matières, les couleurs et les coupes pour permettre à chaque personnalité de se les approprier, de jouer avec. Tout le monde peut être son propre styliste et faire matcher les tenues comme il le souhaite », se passionne Michael Azoulay. Une cool attitude assumée dans ses collections, une marque subtile sans logo, un vestiaire mixte… American Vintage respire une nouvelle ère de la mode, loin des diktats.

L’ambition

A l’image de sa marque, Michael Azoulay est un manager à part, tout en contrastes. A la fois cool et exigeant, sincère et critique, accessible et busy. « Tout en restant juste, j’encourage mes collaborateurs à repousser leurs limites. Parfois, je suis dur mais ils savent que c’est parce que je veux qu’ils soient fiers de réaliser leurs ambitions. Même si je suis overbooké, ils pourront toujours compter sur moi. » Car c’est grâce aux personnes qui l’ont boosté qu’il performe autant. « On ne sait pas de quoi on est capable jusqu’au jour où on provoque sa chance, où on ose et où on écoute ceux qui nous poussent à développer notre potentiel. » Un instinct de guerrier !

La consécration

C’est cette motivation dévorante qui a challengé Michael Azoulay à faire jouer American Vintage sur le terrain international et omnicanal. « J’ai pris des risques. J’ai commencé à travailler très jeune pour gagner de l’argent et aider ma famille. Alors très tôt, j’ai compris qu’il fallait se donner les moyens de réussir. Mais la mode m’a aidé à garder la folie et l’insouciance de ma jeunesse », se confie-t-il. Pour lui, apprendre à se connaître est essentiel. « Voyager, entraîner sa main gauche, tester différents métiers… On apprend à savoir qui on est, ce qui est important pour nous, ce qui nous passionne et ce dans quoi nous sommes bons. » Conseil à suivre !

#PDGTousEngagés « Je veux qu’à chaque chapitre du livre d’American Vintage, le plus de talents possibles écrivent l’histoire avec moi. Plus qu’un produit, c’est un projet humain. »

 

AMV CAMP

C’est l’école qui réunit toutes les valeurs et actualités d’American Vintage. Le but ? Vous aider à prendre le pouls de la marque en vous donnant accès aux offres d’emploi,  aux ambitions et aux programmes de formation. Parce que les équipes forment aujourd’hui une communauté libre, jeune et soudée, ce parcours d’intégration valorise l’échange et le partage de connaissances.

Chiffres clés : Près de 800 collaborateurs / 1 500 points de vente dans le monde / 125 900 000 € de CA en 2019

 

Recrutement : https://careers.am-vintage.com/fr

 

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo