POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Accor met la formation au cœur – L’interview de Delphine Dupré

Accor met la formation au cœur - L’interview de Delphine Dupré
Crédit Abacapress/Jacques Yves Guccia

Encourager la montée en compétences et accueillir les jeunes de tous horizons, c’est la mission que relève au quotidien l’étonnante Delphine Dupré (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 04), Directrice L&D Corporate d’Accor.

Comment Accor a-t-il su conserver sa dynamique de croissance dans le contexte sanitaire?

En tant que premier groupe hôtelier d’Europe, nous avons bien sûr été frappés de plein fouet par la crise sanitaire. Néanmoins, dès l’été 2020, nous avons pris plusieurs mesures pour retrouver un second souffle. D’abord, le protocole d’hygiène renforcé « AllSafe », approuvé par Bureau Veritas, nous a permis de rassurer nos clients et de les encourager à revenir dans nos hôtels. En parallèle, nous avons mis en avant notre offre « LifeStyle » qui s’adapte aux nouvelles façons de voyager et de se divertir, comme notre concept « Jo & Joe » proche d’une auberge de jeunesse, ou nos boutiques hôtels « 25 hours » au design unique. Nous sommes maintenant sur la voie de la reprise.

Jeunes diplômés et tourisme : pourquoi ça matche ?

Le tourisme a toujours été un secteur qui attire les jeunes. En outre, il est connu pour jouer un rôle d’ascenseur social. Chez Accor, nous y sommes très attachés. Notre fonds « All Heartists » a ainsi facilité l’accueil des jeunes dans le cadre de l’action gouvernementale « 1 jeune 1 solution ». De même, notre challenge « TakeOff » permet depuis 2012 à 500 étudiants issus de 86 écoles de tourisme de 26 pays différents d’avoir la chance, pour les finalistes, de présenter au siège leurs projets touristiques innovants en lien avec la stratégie Accor. Enfin, nous avons un emboarding très complet pour nos jeunes recrues et chacun peut évoluer en intégrant une de nos cinq académies à travers le monde.

En quoi consiste votre rôle de Directrice Learning & Development Corporate ?

Tout simplement à traduire la stratégie du groupe en parcours de formation et en développement de compétences. Dans le contexte de travail post-Covid, je travaille par exemple au lancement du programme « Vitamines » afin d’insuffler de nouvelles pratiques de management, de collaboration et de communication au sein des équipes. L’accord de télétravail que nous venons de signer prévoit en effet 12 jours de télétravail par mois : cela suppose de nouvelles façons de travailler, notamment pour les managers, qui ont besoin d’être accompagnés pour recréer du lien.

Quelle est LA best practice L&D Corporate chez Accor que vous seriez fière de voir reproduite chez vos pairs ?

De par mon parcours personnel, j’encourage les équipes à se former tout au long de leur vie et à ne pas hésiter à avoir recours à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Je suis particulièrement fière d’avoir lancé en 2017/2018 un processus de « VAE collective » auprès de huit assistantes au siège. Accompagnées par un cabinet deux jours par mois, elles ont toutes préparé et obtenu une licence professionnelle en management des organisations. Une reconnaissance qui leur a permis d’évoluer vers des postes d’assistantes Comex ou en Ressources Humaines par exemple.

Vous êtes également diplômée en petite enfance, en cake design, vous gérez une maison d’hôtes… Avez-vous un conseil pour la jeune génération ?

J’ai un parcours atypique. J’ai passé mon bac en candidat libre et grâce à mon BAFA, j’ai commencé comme animatrice en ZEP. Ensuite, j’ai obtenu un BTS assistante de direction en candidat libre, avant de m’inscrire à la Sorbonne. Puis en Master 2 RH à l’IAE Caen, à distance. Il y a deux ans, j’ai décidé de passer un CAP pâtisserie : c’est rassurant d’avoir plusieurs cordes à son arc, d’autant qu’on a plusieurs métiers dans une vie. Mon conseil ? Faites-vous confiance ! Le travail paie. Rien n’est impossible quand on a la volonté et l’envie !

L’alternance, j’y crois !

Mon mémoire à la Sorbonne portait sur les vertus de l’alternance. Après avoir souffert d’une mauvaise image, elle est aujourd’hui reconnue comme un moyen efficace d’insertion professionnelle mais aussi d’orientation. Tous les deux ans, je recrute des alternants en RH et je leur fais systématiquement découvrir l’ensemble des facettes du métier, pour les aider à se positionner.

Votre souvenir de la Sorbonne ?

Durant deux ans, je me suis rendue à la Sorbonne toutes les fins de semaine, samedi matin compris, pour préparer une maîtrise en sciences de gestion. Concilier travail, vie de famille et études est un sacré challenge pour lequel il faut vraiment l’adhésion des proches. A la Sorbonne, je me suis découvert une passion pour les RH et pour la finance, que je mets à profit au quotidien.

Contact : delphine.dupre@accor.com  

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter