Avec un département juridique composé à 75 % de femmes, le groupe Accor fait figure de pionnier dans le domaine de la parité et de l’égalité salariale. En tant que directrice juridique et compliance  Groupe, Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000) revient pour nous sur son parcours au féminin.

 

« Je ne crois pas que l’on puisse avoir un plan de carrière prédéfini. Pour moi, il faut plutôt savoir saisir les opportunités » explique d’entrée Besma Boumaza, directrice juridique et compliance Groupe du groupe Accor. Après une collaboration d’une année au sein du service contentieux d’un cabinet d’avocats, son CAPA en poche, elle accepte la possibilité qui lui est offerte d’entrer au ministère de la Justice. « Quatre années passionnantes et extrêmement formatrices, des collègues engagés, vraiment une bonne surprise » résume-t-elle.

De la banque à l’hôtellerie

Mais cette expérience publique n’était qu’une parenthèse… « On m’a bien proposée de partir à Bruxelles à la Représentation permanente française, mais trop d’années dans le secteur public m’auraient définitivement éloignée du privé, auquel je voulais retourner. J’ai donc choisi d’intégrer la Société Générale, une entreprise réglementée dans laquelle je pouvais capitaliser sur mon expérience au ministère ». Après 4 ans passés dans le secteur bancaire, où elle développe ses compétences en droit des sociétés, droit boursier et droit des affaires, Besma Boumaza opte pour un virage radical et découvre le milieu de l’hôtellerie chez Accor. Immédiatement, elle est frappée par l’esprit d’initiative porté par les deux fondateurs du groupe et qui est resté dans l’ADN du groupe.

Accor : les juristes dans le mouvement

 Partenaire du mouvement HeForShe

Elle apprécie également que les femmes soient mises particulièrement à l’honneur au sein du groupe Accor, qui fait partie des partenaires historiques du programme de l’ONU HeForShe. Ce programme engage au niveau mondial 10 entreprises (dont Accor), 10 gouvernements et 10 universités pour faire évoluer les comportements et l’égalité des sexes à travers le monde. « Ce partenariat s’inscrit dans l’engagement du groupe Accor pour la parité et la diversité dans l’entreprise, porté activement par son PDG, Sébastien Bazin ». Ainsi, le réseau de mixité interne du groupe, baptisé Riise, porte tout au long de l’année de nombreuses initiatives pour le succès des femmes, notamment des actions de mentoring et des conférences dédiées et compte plus de 14 000 membres « C’est un sujet très fort dans le groupe. Et nous nous sommes fixé un objectif de 35 % de femmes directrices d’hôtels en 2020. Un métier difficile et très prenant, pour lequel, souvent, les femmes n’osent pas postuler… ». Pour Besma Boumaza, la discrimination positive en faveur des femmes est efficace, dans la mesure où la mixité ne se fait pas toujours naturellement ou prend trop de temps. « Clairement, j’ai vu un avant et un après loi Copé-Zimmerann. La plupart des très grandes sociétés ont désormais au moins 40 % de femmes au sein de leur conseil d’administration, c’est entré dans les mœurs ».

Des mentors hommes et femmes

Si on lui demande les personnes qui ont été déterminantes dans sa carrière, Besma Boumaza cite spontanément l’associée du cabinet d’avocats qui lui a fait confiance en premier lors de son stage de fin d’études.  « Une femme qui n’avait peur de rien, très professionnelle mais aussi très drôle ». Ensuite une magistrate du ministère de la Justice, « une femme de conviction, épanouie, respectée et toujours disponible ». Et enfin François Pinon, qu’elle a remplacé au poste de directeur Groupe d’Accor en février 2019, et avec qui elle a travaillé de nombreuses années, « le meilleur juriste que j’ai rencontré et un patron-coach incroyablement bienveillant ».

Avis de recherche : Le problème de la mixité ne se pose pas partout de la même façon ! Accor aimerait diversifier ses équipes juridiques, composées actuellement de 5 hommes pour 17 femmes !

Contact :

besma.boumaza@accor.com

francoise.cieslak@accor.com

Business du vin : un grand cru

Métier de passion ou passion du métier, la commercialisation du vin est un secteur à part entière. BSB a donc ouvert une école à part entière !

Numérique : la France, terre des nouveaux GAFAM ?

Avec son plan France Numérique 2012 – 2020 et la loi pour une République numérique, la France entend s’imposer comme une terre d’innovation.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.

Bonduelle : une boîte qui conserve sa fraîcheur

Légumes en conserve, frais ou surgelés, Bonduelle est une marque familiale, historique et iconique en France mais aussi à l’international.

Aéronautique & défense : qui sera le nouveau Thomas Pesquet ?

Travailler à la NASA ? Un rêve devenu réalité pour Alexandre Kling, diplômé de l’ENSMA. Zoom sur une filière aux multiples défis.

Recrutement, des lendemains qui chantent

Emploi des cadres : tous les indicateurs sont au vert, notamment pour les jeunes diplômés qui représentaient une embauche cadre sur 5 en 2019. Les tendances à ne pas rater en 2020.