… Morgane Nono et Mélina Cherakrak ! Deux étudiantes de Montpellier Business School. Associées à l’entreprise Carrés Futés, elles ont remporté la finale du concours étudiant Amazon Campus Challenge le 18 juin 2019. Portrait croisé des lauréates.

 

Work hard

Quand on leur a proposé de participer au Amazon Campus Challenge, un concours ouvert à tous les étudiants de Master (ouvert à tous les étudiants post-bac pour la prochaine édition !), Morgane et Mélina n’ont pas hésité une seule seconde. Curieuses et créatives, elles ont saisi l’opportunité de se challenger et de renforcer leurs compétences.

L’idée ? « Accompagner des TPE et PME à se lancer dans le e-commerce en mettant en pratique nos compétences en marketing digital à côté des cours », présente Mélina.

Have fun

L’entreprise coup de cœur qu’elles ont choisi d’accompagner, c’est Carrés Futés. « Des tablettes de légumes à cuisiner », pitche Morgane en une phrase. C’est-à-dire un concentré de légumes sous forme de tablette de chocolat pour sublimer nos plats et régaler nos papilles !

C’est au détour d’une page Facebook, qu’elles découvrent la startup. « On a adoré leur concept original, leur manière d’être, de communiquer, leurs valeurs, leurs idées et leur créativité. » L’argument béton pour les convaincre de s’associer ? « Booster leur visibilité en ligne et accroître leurs ventes sur le Marketplace d’Amazon. » Car jusqu’ici, la marque 100 % naturelle et végétale, lancée il y a 2 ans pour révolutionner la cuisine dans le respect du mieux manger, n’était commercialisée qu’en Ile-de-France dans des enseignes de grande distribution.

Make history

Ouverture à l’international, campagne sponsorisée, entrée dans la boutique en ligne des producteurs… « On essayait d’anticiper au maximum les besoins en débriefant souvent avec l’équipe de Carrés Futés. On est des étudiantes certes, mais avant tout des pros ! » assure Mélina.

Un professionnalisme récompensé par le jury d’Amazon lors de la finale le 18 juin 2019. Elles brillent avec leur pitch et raflent la mise : 10 000 euros, dont la moitié est reversé à une association, et un job ou un stage chez le géant américain du e-commerce. Une belle victoire ! « Le rythme était intense mais ce n’était que du plaisir, des moments forts, des rencontres, une aventure humaine » est reconnaissante Mélina. Morgane ajoute : « Nous avons aussi beaucoup appris sur le plan professionnel et nous sommes fières que notre travail ait été reconnu et valorisé. » Une expérience qui fait grandir.

Mot d’encouragement pour les participants de l’édition 2020

« Vous n’avez rien à perdre, tout à gagner ! Surtout n’appréhendez pas la charge de travail, les heures passées sur ce projet vous passionneront et vous feront découvrir ce que vous n’auriez jamais appris en cours. »

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

ESTIA et SIGMA Clermont lancent un Mastère Spécialisé « Procédés du futur & robotisation » en partenariat avec les industriels

Né du besoin des industriels qui y sont étroitement associés, à l’instar d’Ariane Group, Dassault Aviation ou le pôle international de compétitivité Aerospace Valley, le Mastère Spécialisé « Procédés du futur & robotisation » est centré sur les procédés de fabrication avancée. Première formation dédiée à la fabrication additive, elle associe les expertises de l’ESTIA (École Supérieure des Technologies Industrielles Avancées) et de SIGMA Clermont. Elle offre un environnement technologique de premier plan et un contenu pluridisciplinaire, pour former des spécialistes, à tous les aspects de sa mise en œuvre. En fort développement dans de nombreux secteurs industriels, porteuse de compétitivité et de durabilité, la fabrication additive constitue une véritable opportunité à l’heure où la relocalisation industrielle en France est une question de premier plan

What’s new at AgroParisTech ?

Gilles Trystram, directeur d’AgroParisTech revient sur les principaux défis qui attendent l’école d’ingénieurs spécialiste des sciences du vivant en 2020

Quel dirigeant du Sup’ est Laurent Champaney ?

Directeur général des Arts et Métiers depuis 2017, Laurent Champaney se livre sur son parcours, son rôle de directeur et ses relations avec les gadzarts.

[EXPERT ESILV] L’apprentissage pour monter rapidement en compétences

L’apprentissage est le fruit d’une longue tradition de formation : en artisanat, restauration, boulangerie, hôtellerie, comme dans tous les métiers de l’industrie

[EXCLU] L’Organisation Mondiale du Tourisme et Sommet Education offrent 30 bourses d’étude

Prêt à inventer l’hospitalité de demain ? L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) et Sommet Education vous lancent aujourd’hui le défi dans le cadre de l’Hospitality Challenge. A la clé : 30 bourses d’étude pour rejoindre des programme de classe mondiale et le financement des trois projets les plus innovants.

[EXPERT AUDENCIA] De Chief Financial Officer à Chief Value Officer : la transformation du DAF

Les professions du chiffre opèrent leur transformation à grand pas. D’une part, les formations intègrent les enjeux sociétaux et environnementaux, d’autre part, les professions s’allient pour hybrider leurs compétences.

[EXPERTS] Mettre la nature au cœur du métier de directeur immobilier

Dans son annuaire de 2020, l’association des directeurs immobiliers (ADI) note que 65 % des directeurs immobiliers sont rattachés à la direction générale, confirmant le rôle stratégique de ce poste.

Le management de la culture, ça se cultive !

Alors que la crise du Covid-19 a mis un coup d’arrêt brutal à la vie culturelle mondiale, l’industrie française de la culture et de l’évènementiel a plus que jamais besoin de managers ultra spécialisés pour revenir en force. Mais comment les diplômés des business schools peuvent-ils truster les pages Culture ?

Covid-19 : La communauté EM Normandie s’engage pour soutenir ses étudiants

Dès le début de la crise sanitaire du Covid-19, l’EM Normandie, la Fondation EM Normandie et Alumni EM Normandie se sont mobilisés pour venir en aide aux étudiants fragilisés. Don immédiat, création d’un fonds de solidarité, renforcement de l’accompagnement vers l’emploi, suivi des étudiants en situation de handicap : la Business School a su s’appuyer sur la force de toute sa communauté pour faire face à la situation d’urgence sociale, préserver l’égalité des chances et contrer un effet post-covid-19