Fondé en 1986, Télécom Bretagne s’est très vite imposé comme le spécialiste de la cybernétique, des réseaux et du droit du numérique. Aujourd’hui, l’école a fusionné avec Mines Nantes pour former IMT Atlantique et ambitionne de former des ingénieurs innovants.

 

IMT Atlantique a toujours été à la pointe de la technologie. En 2013, Télécom Bretagne lance l’un des premiers MOOC scientifique de France : « Introduction aux réseaux mobiles » et est aujourd’hui le premier créateur d’Europe de MOOCs sur les réseaux.`

 

 

Désormais, IMT Atlantique souhaite d’insuffler une vague d’innovations à ses étudiants au travers d’une nouvelle pédagogie. « Nous voulons modifier les concepts d’apprentissage en créant un mélange harmonieux entre MOOCs, cours en ligne, en présentiel, classes inversées et pédagogie par projets », explique Yann Busel, responsable du département SRCD (Systèmes, Réseaux, Cybersécurité et Droit du numérique).

 

Former à l’innovation

Pour Gwendal Simon, professeur associé à IMT Atlantique, l’innovation est un point important de l’apprentissage des élèves ingénieurs : « notre objectif est de défaire les habitudes des étudiants, de casser leurs codes, leur structure par rapport à la scolarité traditionnelle et de les faire penser « out of the box ». Durant leur scolarité, ils passent par différentes phases de projet pour leur faire découvrir le travail de groupe, la gestion de projet et le terrain. »

 

Outre cette pédagogie, les étudiants d’IMT Atlantique ont également un projet d’innovation en 2e année de cursus ingénieur. Pendant 3 mois, les 200 étudiants sont encadrés par des enseignants-coachs. « Nous faisons travailler les élèves sur la partie créativité afin de ne pas proposer des projets décontextualisés. Ils s’entraînent également sur l’art de convaincre : ils doivent réaliser des prototypes rapidement et apprennent à réaliser des pitchs pour les investisseurs », explique Gwendal Simon.

 

Le plus gros incubateur du Grand Ouest !

IMT Atlantique possède également un incubateur, « le plus gros du Grand Ouest« , commente sa directrice, Marianne Laurent. Depuis sa création en 1998, l’incubateur a hébergé plus de 135 projets, compte 20 Lauréats i-Lab et a permis la création de plus de 600 emplois en Bretagne. Parmi les startups se trouvent :

 

• Woleet, cofondée par Clément Pansard, Gilles Cadigan et Vincent Barat, cette startup est spécialisée dans le blockchain. « Avant, les transactions passaient par des tiers de confiance, mais celles-ci pouvaient être falsifiées. Notre idée est d’utiliser le bitcoin comme une sorte de notaire qui va mettre tout le monde d’accord sur une vérité numérique », explique Gilles Cadigan.

 

Woleet

Gilles Cadigan, co-fondateur de Woleet

 

• Acklio. Portée par Alexender Pelov et Laurent Toutain, la startup ambitionne de révolutionner le monde des objets connectés. « Nous développons les logiciels et technologies qui vont connecter les milliards d’objets à Internet. Nous travaillons sur les villes connectées, l’agriculture, les usines, le réseau d’électricité, d’eau ou de gaz. Aujourd’hui, les entreprises et les municipalités ne s’équipent pas pour des raisons financières, de difficulté d’intégration ou de sécurité. Notre solution répond à ces freins en apportant une innovation clé grâce à un algorithme de compression », commente Alexender Pelov.

E4SE : l’équipe qui va révolutionner la connectivité

L’école, experte dans l’internet des objets, a créé la nouvelle équipe de recherche E4SE pour (Enabling Affordable Smart Environnement). L’objectif des chercheurs est d’entrer dans l’ère du pleinement connecté. « Aujourd’hui, l’écosystème des objets connectés n’est pas très transparent. Nous avons travaillé sur le véhicule pour le placer au centre d’un écosystème afin de le rendre coopératif et autonome. Demain, le véhicule sera connecté aux feux tricolores, aux péages et collaborera avec les infrastructures », explique Jean-Marie Bonin, responsable d’équipe au département SRCD.

 

Ces projets innovants sont à surveiller de très près, mais il est fort à parier que les prochaines technologies émaneront d’IMT Atlantique.

Les spécialités du campus de Rennes d’IMT Atlantique

• Les systèmes réseaux sur les thématiques : Internet des objets, réseaux d’opérateurs, 5G, villes intelligentes, véhicules autonomes

• Cybersécurité sur les thématiques des politiques de sécurité, de détection d’intrusion, d’anonymisation et de contrôle des accès. Cette spécialité est associée à la chaire industrielle CYBER CNI pour les infrastructures critiques.

• Le droit du numérique, l’économie du numérique à l’échelle européenne.

La Grande Dinette : du projet à l’assiette (des enfants)

Ancien directeur de la communication de Michel et Augustin, Christopher Lemoine a lancé avec 3 associés La Grande Dinette (www.lagrandedinette.com), les plats enfants à cuisiner pour les parents pressés. Grâce à ce nouveau service, les parents peuvent...

« Mon moteur c’est l’intérêt collectif ! »

Le leadership et l’engagement ? Samuel Tamba (en MBA Stratégie d’intelligence économique à l’Ecole de Guerre économique) est tombé dans la marmite lorsqu’il était petit ! Que ce soit à la CNJE, au MEDEF, aux côtés d’un des candidats majeurs à la dernière...

Plongée au cœur des problématiques digitales des entreprises à l’ESSEC Business School

La Digital Week Competition (DWC) est un événement incontournable de l’ESSEC, depuis 6 ans, lors duquel 340 étudiants des Mastères Spécialisés de 9 spécialisations différentes pitchent en équipes sur des problématiques réelles d’entreprises venues les challenger sur...

Captain Drop ou la révolution du streaming du jeu-vidéo

À seulement 23 ans, Rayane Puzenat s’apprête à révolutionner le monde de l’e-sport. Avec Captain Drop, l’étudiant en dernière année à Epitech propose une plateforme sur laquelle ceux qui visionnent un stream [flux vidéo, NDLR] sont récompensés. Rencontre.   Pourquoi...

Aéromate invente l’agriculture urbaine du futur sur les toits de Paris

Louise Doulliet (Sup’Biotech 2014) et Michel Desportes (Sup’Biotech 2015) co-créateurs d’Aéromate font partie des lauréats de l’appel à projet 2016 Parisculteurs de la Mairie de Paris pour végétaliser la ville. Ces scientifiques préfigurent...

« Qui mieux qu’une référence mondiale comme Facebook pour accompagner les startupers à Station F ? »

Olivier Binet (HEC Majeure Entrepreneur), président et co-fondateur de Karos, fait partie des 12 entreprises sélectionnées pour le Startup Garage de Facebook à Station F. Il a aussi été sollicité pour co-élaborer ce programme d’accélération.   Comment...

« La clé est d’engager un cercle vertueux de reconnaissance et de visibilité »

Quentin Soulet de Brugières (DD Supaéro/Polytechnique en innovation technologique et entrepreneuriat), co-fondateur de Rythm qui a mis au point un bandeau connecté pour améliorer le sommeil, Dreem.   Quelles sont les clés de la réussite de Rythm ? D’abord ma rencontre...

« Ma première ambition est d’être utile ! »

Victoria Mandefield place sa détermination et ses compétences de double formation ECE Paris/Audencia Business School au service des autres. Elle a créé Infomeless, une plateforme d’information pour les sans-abris. « Ma première ambition est d’être utile ! » Victoria...

Station F, rampe de lancement à grande vitesse pour startupers

Lieu emblématique de la French Tech, Station F se targue d’être « le plus grand campus de startups au monde ». L’ancienne gare de marchandises réalisée par l’ingénieur des Ponts et Chaussées Eugène Freyssinet, a été transformée en Mecque de l’entrepreneuriat innovant...

« Le premier secret de la réussite d’une startup ce sont les rencontres »

Victor Gobourg, créateur de Marché Privé, diplômé de Neoma Business School   Marché Privé existe depuis 6 ans, quels sont vos secrets d’entrepreneur à succès ? Le plus important c’est l’agilité, la capacité à adapter son activité aux évolutions des marchés,...