Apiculteurs chevronnés ou novices, les élèves de l’Ecole des Mines d’Alès ont créé il y a deux ans l’association EM’API visant à promouvoir l’apiculture en milieu scolaire.

 

Partager les savoirs

En cette rentrée de septembre, près de 300 nouveaux arrivants ont intégré le campus de l’Ecole des Mines d’Alès. C’est l’occasion pour l’association EM’API de se faire connaître et de partager sa passion de l’apiculture, le but étant de trouver une équipe de première année dynamique capable de prendre la suite de l’association.

 

La récolte

Forte de sa singularité, EM’API a attiré une trentaine d’apiculteurs en herbe pour sa deuxième récolte de l’année. Ils furent tous ravis de leur après-midi auprès des ruches. Après cet été très sec et chaud, toute l’équipe s’attendait à une maigre récolte. Quelle ne fut pas leur surprise en soulevant les cadres, ils étaient lourds et environ 40kg allaient pouvoir être récoltés. Cette bonne nouvelle raviva le moral des troupes qui venaient de découvrir par ailleurs que quatre de leurs ruches n’avaient pas résisté à l’été.

L’extraction

Suite à la récolte fructueuse de septembre, les nouveaux arrivants ont été conviés à l’extraction du miel. Dès à présent, ces futurs apiculteurs, curieux et motivés, doivent apprendre les secrets et les techniques de cette activité. C’est un moment de partage de connaissances et de savoir-faire auquel François Pfister, un enseignant apiculteur de l’école très engagé dans l’association, était ravi de participer. C’est aussi l’occasion rêvée de goûter ce délicieux miel à peine extrait des cellules. Après sa mise en pot, il sera vendu aux enseignants et aux élèves de l’école afin de couvrir les frais de l’association.

 

Le futur de l’association

La prochaine étape est de préparer les abeilles à affronter l’hiver. Pour l’année 2018, l’association EM’API a pour objectif de se faire connaître auprès des collèges et lycées d’Alès en organisant des visites pédagogiques au rucher. L’apiculture est une passion que les membres de l’association tentent de promouvoir et de partager au plus grand nombre. Ils envisagent également d’installer quatre nouvelles ruches pour remplacer celles qui ont péri cet été. Les nouveaux entrants devront être prêts en septembre prochain à reprendre le flambeau, et à leur tour transmettre cette passion !

 

 

EM’API en quelques chiffres:

10 ruches
50 Kg de miel en 2017
30 membres