Communiqué de presse:

En 7 ans, l’incubateur d’Arts et Métiers, le grand établissement de technologie, a permis à 100 projets d’entreprise de voir le jour, avec un leitmotiv : inventer le monde de demain.

 

Et la 100e est… La K-Ryole de demain

La start-up K-Ryole est l’heureuse élue de cette 100e. Bel exemple de technologie qui améliore le quotidien, K-Ryole révolutionne le monde du transport urbain. Désormais, déplacer des charges lourdes à vélo n’est plus un obstacle. K-Ryole a eu la brillante idée de concevoir une remorque électrique et autopropulsée, capable de transporter jusqu’à 250 kg à vélo, le tout sans effort. K-Ryole vient de remporter le prix du Jury Futur en Seine et fait partie des 12 finalistes du concours EDF Pulse. Clôture prévue le 14 septembre 2017.

 

Un incubateur technologique

Orienté produit, l’incubateur Arts et Métiers se démarque par sa volonté de developper des projets technologiques et innovants, au service de la société et de l’industrie.

Sa force de frappe réside dans ses atouts technologiques et son réseau d’experts. Les start-ups bénéficient d’un accompagnement personnalisé de l’idée à la création. Développement, conception, et tests de faisabilité de prototypes sont rendus possibles, par un accès à un centre de prototypage, ainsi qu’à 4 laboratoires de recherche sur le campus parisien, étendu également au réseau des laboratoires sur l’ensemble des campus Arts et Métiers.

« L’accès aux laboratoires de technologie, aux ateliers, nous permet d’affiner la mise au point de nos prototypes avant de réaliser des séries industrielles », témoigne Nicolas Duvaut, fondateur de K-Ryole.

L’incubateur Arts et Métiers compte parmi ses success stories : Alegory avec sa chaussure à talons amovibles, l’exosquellette développé par Wandercraft, ou encore CIME Industries avec son bois renforcé par des thermoplastiques.

 

Arts et Métiers, accélérateur de talents innovants

Arts et Métiers est la seule école avec un dispositif aussi complet dans le domaine de l’entrepreneuriat. La fibre du startuper est encouragée dès la 3e année. Les élèves-ingénieurs peuvent opter pour l’expertise « création d’entreprise ». Ensuite, ouvert à tous jeunes diplômés, le statut étudiant-entrepreneur est possible grâce au pré-incubateur qui a ouvert à la rentrée 2016.

 

Chiffres-clés de l’incubateur

100e start-up, c’est l’occasion pour l’incubateur de dresser un bilan :

  • 7 ans d’existence
  • 93% de réussite
  • 700 emplois créés en CDI
  • 25 millions d’euros de fonds levés en sortant d’incubation
  • 10 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés en sortant d’incubation

 

L’incubateur, futur pôle de convergences technologiques

Arts et Métiers porte dès la rentrée un projet d’envergure : la création d’un pôle technologique pouvant accueillir 50 start-ups.

Espaces de co-working, équipes pluridisciplinaires et équipements technologiques de haut niveau, le projet « Halle Ter » met en lumière tout le potentiel innovant de l’école.

Chercheurs des laboratoires, start-upers et étudiants, auront un lieu dédié pour entreprendre, innover, et concevoir le monde de demain.

Projet d’aménagement prévu de septembre 2017 à décembre 2019.