217 ans. C’est ce qu’il faudra attendre pour gommer les inégalités professionnelles entre hommes et femmes si on ne change rien. Et pour changer les choses, quoi de plus simple et de plus efficace que de s’attaquer au quotidien ? C’est le parti-pris du Cercle InterElles qui a dévoilé lors de son 17e colloque annuel réunissant les réseaux mixité de ses entreprises membres*, son antisèche contre le sexisme ordinaire. Que vous soyez stagiaire, collaborateur ou manager, il vous propose ses Do’s et ses Dont’s pour faire face à toutes les situations.

 

#1 Un collègue vient de faire une blague sexiste ?

Don’t : rire ou détourner le regard
Do : recadrer le débat, constater le propos déplacé

#2 Envie d’être sympa ?

Don’t : utiliser des petits noms
Do : utiliser le prénom et garder les mains dans ses poches

#3 Envie de faire un compliment ?

Don’t : dire « tu es sexy dans ton chemisier » ou « tu t’es habillée en fille aujourd’hui ? »
Do : dire « sympa ton chemisier », « cette tenue te va bien »

#4 Une collègue est souvent interrompue ?

Don’t : laisser faire et en profiter pour finir à sa place
Do : suggérer qu’on la laisse terminer

#5 Besoin de déterminer les critères d’évaluation des missions et promotions ?

Don’t : se focaliser sur la disponibilité et environnement familial, préjuger des ambitions de chacun(e)
Do : évaluer la performance et les missions accomplies, proposer des promotions en fonction des compétences

#6 Des propos sexistes ont été prononcés lors d’une réunion ?

Don’t : se confronter brutalement, ricaner ou faire l’autruche
Do : expliquer pourquoi c’est inadapté, proposer une contradiction ludique

Des pistes pour gommer plus vite les inégalités ?

Le 17e colloque du Cercle InterElles a aussi été l’occasion pour les top managers présents de présenter les initiatives déjà mises en œuvre dans leurs entreprises pour diminuer les inégalités femmes – hommes dans la sphère professionnelles. Au titre des mesures les plus porteuses :

Sensibiliser les RH à la parité dans le recrutement ; créer des modules de formation au harcèlement sexuel au travail ; ajouter des berceaux dans des crèches proches des sièges ; doubler la durée du congé paternité ; inciter les pères à utiliser les jours « enfants malades » en cas de besoin ; garder le lien avec les mères durant leur congé maternité (si elles le souhaitent) ; mentorer des jeunes femmes de talent et leur proposer des formations spécifiques pour les préparer à la prise de responsabilités…

*Air Liquide, Canon, CEA, Dassault Systemes, ENGIE, General Electric, Gemalto, IBM, Intel, Lenovo, Nexter, Orange, Orano et Schlumberger