Vous venez tout juste d’entrer en prépa et vous croulez sous les bouquins à étudier ? Vous préparez votre mémoire de fin d’études et vous êtes en mode rat de bibliothèque ? Mohamed Koussa, Champion du monde 2017 de lecture rapide et fondateur de MKAcademy vous donne ses conseils pour apprendre à lire vite mais efficace.

 

#1 Boostez votre cerveau

Contrairement aux idées reçues, plus on lit vite, mieux on comprend ce qu’on lit. Une lecture lente n’envoie pas assez de neurotransmetteurs au cerveau qui s’en trouve irrémédiablement attiré par d’autres choses. En revanche, les sensations fortes le pousse à être vigilant : alors place à la lecture tout schuss !

#2 Optez pour le bon timing

La lecture rapide n’est pas aussi efficace tout au long de la journée. Biologiquement, le cerveau est au top de son niveau de cortisone entre 5h et 6h du matin. En revanche, coup de barre assuré à 14h. La lecture appartient donc à ceux qui se lèvent tôt.

#3 Révisez vos classiques

Vous êtes en première année de gestion et vous vous attaquez à la théorie ? Pour maîtriser les bases sans passer 6h sur le premier chapitre d’un livre, soyez stratégique dans vos choix et optez toujours en premier pour l’ouvrage de référence. Deuxième étape : hiérarchiser les informations. L’erreur à ne surtout pas commettre : penser qu’elles ont le même niveau d’importance. Passez ensuite à la pratique et faites des exercices. Il n’y a rien de plus efficace pour que le cerveau encode des informations.

#4 Checkez les incontournables

La lecture rapide nécessite une première phase de familiarisation. Lisez avec attention la 4e de couverture (même si elle est souvent écrite par l’éditeur), l’introduction et la conclusion. Attardez-vous aussi sur le sommaire : il structure le livre et permet naturellement à votre cerveau de choisir ce qui l’intéresse.

#5 Entrez dans le dur

Il est maintenant temps de vous attaquer au corps de l’ouvrage. Prenez une grande inspiration, concentrez-vous et apprenez à déplacer vos yeux sans vous arrêtez à tous les mots : chaque arrêt ou retour en arrière sur une ligne représente des micro secondes perdues. Concentrez-vous également sur les mots clé et zappez les mots logiques et donc inutiles. Par exemple, lorsqu’une phrase évoque « une maison », vous oubliez tout de suite le « une » car vous savez que « maison » est un nom féminin. Ne lisez pas comme si vous lisiez pour la première fois : vous connaissez votre domaine alors attardez-vous uniquement sur les informations nouvelles.

#6 Codifiez votre prise de notes

La lecture rapide n’exclut en rien le besoin de mémorisation. Et pour cela, rien de mieux que de prendre des notes. Mais attention, pas n’importe comment ! Avant de commencer un ouvrage, établissez votre propre codification (des lettres, des couleurs, du fluo, des symboles…) et inscrivez-la sur la première page Si les cahiers de travail des génies comme De Vinci étaient bourrés de schémas et de croquis, ce n’est pas pour rien !

#7 Transformez-vous en maître des horloges

Avant de commencer un ouvrage, donnez-vous un temps imparti pour le lire. Sans objectif précis, vous courez le risque de tomber dans la lecture découverte.

 

Retrouvez encore plus de conseils sur la chaine YouTube de Mohamed Koussa !