« Mieux produire pour mieux manger » : le  cri de ralliement d’Agromousquetaires ! L’ambition du groupe ? Devenir leader en matière de production responsable. Jean-Baptiste Saria (ESG 2002), son Président, vous invite à rejoindre l’acteur incontournable de l’agroalimentaire français.

 

Cela ne fait que quelques mois que Jean-Baptiste Saria est à la tête d’Agromousquetaires. Mais ne vous y trompez pas ! Cet ancien étudiant de l’ESG Paris connait bien le terrain. Son Master audit expertise comptable en poche, après un premier poste de DAF au Centre des technologies postales de l’UPU à Berne, il se lance en 2007 dans l’aventure de l’entrepreneuriat en prenant la direction successive de trois Intermarchés dans le sud de la France. Il gravit les échelons au sein du groupe, jusqu’à sa nomination au titre de Président en juin 2019.

La liste des priorités 2020

Et ses missions, il les prend à bras-le-corps ! « Nos priorités pour 2020 ? La mise en place d’un accord de transition générationnelle pour les salariés, le maintien de notre performance industrielle pour répondre aux besoins toujours plus personnalisés des consommateurs et travailler sur la stratégie de producteur responsable. » Et pour cela, Agromousquetaires prend plusieurs mesures.

Mieux produire pour mieux manger

« La règle numéro 1 c’est mieux produire pour mieux manger », lance le Président. Pour ce faire, Agromousquetaires s’engage sur des critères concrets tels que « la reformulation de recettes en supprimant les additifs, les emballages en plastique recyclé, la collecte et la valorisation des déchets ou encore la production de biocarburants à partir de graisses animales. »

L’objectif ? « Offrir des produits de qualité à partir d’une production d’excellence : la bien traitance animale, la production végétale agroécologique, la pêche durable et le lait pâturé. » L’engagement ? « Des produits sains et accessibles à tous ! » Et pour appuyer cette promesse, Agromousquetaires a signé 17 000 partenariats avec des producteurs, éleveurs et agriculteurs responsables. Et ce n’est pas tout !

Agromousquetaires/Agrocampus Ouest : la collab engagée !

Et si le Mieux manger s’apprenait sur les bancs de l’école ? Agromousquetaire et AGROCAMPUS OUEST en sont en tout cas convaincus. Pour preuve, ils ont créé, ensemble, une chaire en faveur du Mieux produire. » Celle-ci s’articule autour de plusieurs axes : « la formation des étudiants aux enjeux des filières alimentaires responsables pour développer leur connaissance du monde agro-industriel et développer la recherche autour de la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). » Ce dernier « s’appuiera sur les travaux menés par l’équipe R&D d’Agromousquetaires et les compétences des équipes de recherche d’AGROCAMPUS OUEST. »

Semer les graines du Mieux manger

Plusieurs activités pédagogiques à destination des futurs ingénieurs agroalimentaires seront également organisées. Ateliers, challenges, visites d’usines, conférences de professionnels d’Agromousquetaires et recrutement des stagiaires. « Nous essayons de donner du sens au métier. Mieux nourrir la population et sensibiliser l’ensemble des jeunes à nos activités sont nos priorités. »

On recrute !

Avec plus de 300 métiers représentés au sein du groupe, quels sont les métiers sur lesquels se positionner ? « Les métiers liés à la RSE, le digital, la technique, la maintenance, la robotique sont l’avenir pour construire l’usine 4.0. Autrement dit, le processus de réalisation d’un produit unique pour le consommateur en faisant du sur mesure à des coûts industriels. »

Pour 2020 c’est 50 agents de maitrise et 50 cadres que nous souhaitons engager en CDI dans nos usines bretonnes.

Un jeune diplômé arrive dans votre équipe, que lui dites-vous ?

« Soyez observateur, à l’écoute et pas trop pressé. Celui qui brillera sera épanoui et curieux. Nous balayons tous les métiers qu’un jeune diplômé peut désirer. Alors venez avec votre passion ! »

CONTACT

agrom_agromousquetaires@mousquetaires.com

Michelin roule vers la mobilité durable !

Chez Michelin depuis 30 ans, Nicolas Beaumont (X, MINES ParisTech) est Directeur Développement et Mobilité Durables. Il nous parle de la vision « Tout Durable » du Groupe.

Groupama Gan Vie : dépoussiérez la relation client !

« Venez exprimer vos idées et casser les codes du secteur ! » assure Jean-François Garin, (Ponts ParisTech, 92), Directeur général adjoint du Groupe Groupama en charge des activités Vie

British American Tobacco France : une entreprise multiculturelle et multipotentielle

Présent dans 180 pays, le fabricant international de tabac et de nicotine se réinvente pour construire un avenir meilleur.

Mettez votre talent au service de la lutte contre le cancer

Unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer, Unicancer comprend 18 centres répartis sur le territoire vise l’excellence dans la prise en charge des patients, la recherche ou encore l’enseignement. Jean-Yves Blay (Université Claude-Bernard 90), en est l’actuel président.

KparK : venez tester vos idées

« Développez vos idées, vous avez le champ libre ! » lance aux jeunes talents Nicolas Gandy, Directeur général de KparK

Learning Tribes : rejoignez la tribu de la formation !

En deux questions, Valéry Nguyen General Manager EMEA de Learning Tribes vous explique pourquoi ce spécialiste de la formation est fait pour vous.

Framatome : de l’énergie bas-carbone pour demain

Loin des clichés sur le nucléaire, Framatome se tourne vers l’avenir et recrute 1000 personnes explique Lionel Gaiffe, Senior Executive Vice President de la Business Unit Combustible de Framatome.

Cdiscount « Parce que chacun est différent, nous avons besoin de tous les talents »

De la startup bordelaise au leader français du e-commerce, l’entreprise n’a jamais perdu ses valeurs d’inclusion et de diversité.

Faites la paix économique, pas la guerre !

La paix économique : autre regard sur le monde du business. Mais quel rôle les top managers ont-ils à jouer dans la diffusion de ce nouvel avenir économique ?

Le management interculturel en questions

Alors que l’interculturalité est devenu un must-have pour la quasi-totalité des entreprises, comment le management interculturel peut-il s’adapter dans le monde d’après.