POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Toutes les nouveautés du plan stratégique de BSB pour 2027 !

plan stratégique BSB
Le plan stratégique de BSB... en images !

Campus, programmes, expérience étudiante, expertises, international : quelles sont les perspectives de la business school « dijonnaise ET lyonnaise » à horizon 2027 ? On fait le point sur les grandes lignes du plan stratégique de BSB annoncées le 01 décembre 2022.

Baptisé UP 2027, le nouveau plan stratégique de BSB entend « incarner l’ambition internationale de l’école d’aller toujours plus haut en appuyant sur les dimensions de mouvement et de volonté. » Il incarne donc tout ce que l’école entend être, mais aussi ne pas être en 2027.

Etre ou ne pas être, telle est la question

Dans son nouveau plan stratégique, BSB affirme d’abord « ne pas vouloir être une école fortement implantée sur Paris. Disposant déjà d’un petit campus dans la capitale, l’école ne souhaite pas le développer car toutes les autres écoles de management sont déjà sur Paris. Nous pensons qu’il n’y aura pas assez de place pour tout le monde et sommes convaincus qu’il faut faire le pari de l’originalité » indique le directeur de BSB Stéphan Bourcieu. Par ailleurs, en 2027, BSB ne souhaite être ni une école fusionnée, ni une école purement privée, ni une école à 10 000 élèves. « Pour nous, la taille optimale d’un campus s’élève à 2 500 élèves. Aujourd’hui, nous en réunissons 3 000 sur nos deux campus de Dijon et Lyon et il va falloir faire évoluer l’école en conservant notre ADN » souligne-t-il.

Quelles ambitions pour 2027 ?

De fait, le nouveau plan stratégique de BSB affiche de nouvelles ambitions pour la business school aujourd’hui 14e au Sigem (+ 7 places en 10 ans). « Nous voulons rester une grande école de management reconnue pour l’excellence de sa formation, de sa recherche et de ses partenariats internationaux. Nous voulons devenir une institution triplement accréditée, à forte dimension internationale (nous visons les 20 % d’étudiants internationaux), une référence mondiale dans ses deux grands domaines d’expertise et une école reconnue pour une expérience étudiante unique » détaille Stéphan Bourcieu. Pour ce faire, BSB annonce cinq axes de travail : « la poursuite de son développement en termes d’excellence académique, le renforcement de son expérience étudiante pour en faire un positionnement différenciant, le développement de ses campus et de ses écosystèmes pour renforcer son impact, le développement de son portefeuille de programmes et le renforcement de son positionnement d’acteur incontournable dans les vins et spiritueux ».

Les 10 projets emblématiques du nouveau plan stratégique de BSB 

Pour mener à bien ces axes de développement, la business school annonce d’ores et déjà 10 grands projets emblématiques en cours. D’abord, l’accréditation AMBA, pour laquelle le processus est aujourd’hui bien engagé. La création d’un Observatoire SWSB est aussi au programme. Celui-ci aura vocation à publier des rapports annuels sur le marché des vins et spiritueux, en lien fort avec les acteurs économiques de cette industrie, dont l’OIV qui devrait quitter définitivement Paris pour Dijon dans les prochains mois.  Le lancement de cet observatoire est quant à lui prévu pour septembre 2023.

Autre projet emblématique du nouveau plan stratégique de BSB : la création d’un programme doctoral avec l’intégration d’une école doctorale de la politique de site dans laquelle BSB va s’inscrire et le lancement d’un DBA qui devrait être opérationnel d’ici janvier 2024.

L’expérience étudiante au cœur du nouveau plan stratégique de BSB

Le dispositif Pathfinder s’inscrit par ailleurs au cœur des priorités de BSB à horizon 2027. N°1 du classement Happy at School et 3e du classement Speak & Act en 2022, l’école entend ainsi développer « une approche holistique centrée sur l’étudiant permettant de construire avec chaque étudiant son propre chemin, de donner du sens à sa trajectoire, de révéler son potentiel et de connecter ses compétences aux besoins des entreprises » indiquent les responsables de l’école.

Parmi ses autres axes de développement, BSB annonce également le développement de bachelors et de masters, la création d’une School of Arts management & Creative industries sur le modèle de sa School of Wine & Spirits Business et le lancement d’un programme online/hybride en wine & spirits business qui devrait prendre la forme d’un executive MBA. L’école n’oublie pas non plus d’aborder sa transformation au regard d’un « engagement RSE original, qui ne passera pas forcément par le Label DDRS. Nous testons actuellement un référentiel DDRS. S’il est pertinent, une stratégie abordant notamment les questions relatives à la mobilité des étudiants et des enseignants, mais aussi relatives à la réduction de nos émissions de CO2 et de notre consommation énergétique » indique Stéphan Bourcieu.

BSB veut devenir la deuxième business school lyonnaise

Alors que de nombreuses business schools annoncent leur implantation à Paris ou en Ile-de-France, BSB fait le choix de capitaliser sur son campus lyonnais pour « devenir la deuxième business school lyonnaise plutôt que la 20e business school à s’installer à Paris ! » annonce Stéphan Bourcieu. Actuellement, son campus de 3 000 m² dans le 8e arrondissement de Lyon accueille 840 élèves (vs 214 en 2019). En septembre 2025, un campus flambant neuf de 9 000 m² devrait accueillir 2 500 élèves. Un projet « déjà engagé mais encore confidentiel » indique Stéphan Bourcieu avant de spoiler la présence d’un espace dédié au management des arts et des industries créatives.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter