Le groupe Suisse Syngenta est le leader mondial de l’agrofourniture. Sa valeur ajoutée : la création, le développement et la commercialisation de variétés pour les productions agricoles majeures et la protection des plantes. Rencontre avec Xavier Leprince, (MBA EDHEC 2003) Directeur international unité d’affaires Protection des plantes pour les Fongicides.

 

 

Xavier Leprince (MBA EDHEC 2003),  Directeur international unité d’affaires Protection des plantes pour les Fongicides de Syngenta

Xavier Leprince (MBA EDHEC 2003), Directeur international unité d’affaires Protection des plantes pour les Fongicides de Syngenta

En quoi consistent vos missions et vos responsabilités ?
J’ai la responsabilité mondiale des fongicides utilisés contre les maladies des plantes pour toutes les cultures. Avec une équipe de spécialistes, chefs de produits, responsables recherche, développement, logistique, production, finance, nous gérons à la fois les affaires à court terme et préparons le futur grâce aux innovations. Cette fonction est centrée à la fois sur les résultats opérationnels, les relations transversales, mais aussi la mise au point de nouvelles technologies, et s’accompagne de fréquents déplacements dans les différentes filiales.

 

La recherche en protection des plantes, la création variétale et les biotechnologies sont-ils toujours les secteurs les plus porteurs ?
La production agricole reste un sujet stratégique au plan mondial car il faudra nourrir 9 milliards de personnes d’ici 2050. Des progrès considérables ont déjà été réalisés pour augmenter les rendements et la qualité des récoltes. On voit aujourd’hui le cours du blé, du maïs, du soja atteindre des sommets pour différentes raisons pas seulement liées à la spéculation, mais également à une tendance de fond sur les possibilités de production afin de nourrir une population croissante tout en préservant l’environnement, la biodiversité. La disponibilité des terres et de l’eau sont limitées. C’est pourquoi les technologies en protection des plantes et en semences ont un réel avenir avec, pour un objectif, de produire plus avec moins de ressources.

 

Un double cursus est-il un atout essentiel dans une carrière ?
Passionné par l’agriculture, j’ai naturellement intégré l’Institut Supérieur d’Agriculture où j’ai acquis une formation solide en agronomie, puis complété cette formation initiale par un DESS finances et le MBA de l’Edhec, tout en restant dans la vie professionnelle. Cela m’a permis d’être plus opérationnel dans la gestion des organisations et d’élargir ma vision à d’autres secteurs d’activités. Sur le plan relationnel, j’ai pu également rester en contact avec un réseau de premier plan.

 

Quels sont vos besoins en termes de compétences et d’expertise ?
Au niveau international, nous recherchons des chefs de produits, des chefs de projets capables de travailler en anglais, des responsables de communication, d’études de marchés, logistique, finance et, sur le terrain, des responsables technico-commerciaux. De nouveaux métiers ont également vu le jour dans le domaine de la bio-informatique en recherche et développement, mais aussi dans celui du digital au sens large en marketing et communication.

 

Quelles opportunités peuvent trouver les jeunes diplômés de l’Edhec au sein du groupe ?
Les postes d’entrée dans notre entreprise sont nombreux sur le terrain (commercial) ou au siège (finance, marketing). Nous assurons un accompagnement de carrière avec des formations spécifiques sur nos métiers ou par filière. Enfin, des méthodes de management et de développement personnel sont proposées en fonction des évolutions individuelles. Parler anglais couramment, maîtriser les technologies de l’information et se passionner pour continuer à apprendre, sont autant d’atouts valorisés dans ce groupe.

 

F.B

 

Contact
acquisition.talent@syngenta.com
www.syngenta.com