Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Symphony RetailAI : l’intelligence collective au service de l’IA ! – L’interview de Xavier Scherpereel

Merged version

« Saisir des opportunités et se renouveler sans cesse », tel est le credo de Xavier Scherpereel (Phelma 95), Strategic Program Director chez Symphony RetailAI depuis mars dernier. Après 25 ans côté intégrateur, ce passionné de grands projets informatiques a rejoint l’éditeur Symphony pour se lancer dans un passionnant projet de refonte de la supply chain d’un grand groupe de distribution français sur des technologies actuelles d’intelligence artificielle.

Comment l’éditeur Symphony est devenu le spécialiste de l’intelligence artificielle au service du retail ?

« Saisir des opportunités et se renouveler sans cesse », tel est le credo de Xavier Scherpereel, Strategic Program Director chez Symphony RetailAI depuis mars dernier. Interview

Symphony RetailAI fournit des logiciels depuis plus de 30 ans dans les secteurs de la grande distribution autour de son ERP historique GOLD. Pour rivaliser et gagner en parts de marché face à des concurrents comme Amazon ou Walmart, les acteurs traditionnels du retail doivent se montrer flexibles, créer de nouvelles offres et anticiper via l’intégration de nouveaux niveaux d’informations sur les consommateurs, les produits, les opérations, la saisonnalité, etc. Pour apporter une réponse à ces nouveaux enjeux, nous avons décidé il y a quelques années de nous transformer, en infusant l’intelligence artificielle dans tous nos produits. Des budgets de recherche ont été alloués et des équipes dédiées ont été créées pour être certains de ne pas se détourner de cet objectif à cause des priorités opérationnelles habituelles.

Quels sont les cas d’usage principaux de l’IA dans le secteur PGC ?

L’analyse topologique des données (les segmentations diverses d’articles, de consommateurs suivant leurs habitudes, de promotions etc…), les algorithmes de prédiction de séries temporelles (prévision de la demande) et la reconnaissance et l’identification d’images (articles réellement en rayon versus le plan). Par exemple, cela se traduit par la recherche d’une meilleure gestion des assortiments commandables en magasin pour éviter les surstocks, les ruptures ou les pertes, ce qui représente une source de gains très importante pour nos clients.

Le principal défi à relever sur ces projets IA ?

C’est de convaincre nos clients que le machine learning et le deep learning nécessitent une période d’apprentissage plus ou moins longue pour s’améliorer et trouver leur pleine efficacité, par rapport aux méthodes traditionnelles qu’ils utilisent aujourd’hui.

Les trois métiers où vous recrutez le plus ?

Les consultants qui implémentent nos solutions chez nos clients (analyse du besoin, analyse d’écarts avec les logiciels, paramétrage, tests des solutions, mises en production, formation et support des clients). Les équipes de développement logiciel aux multiples facettes : architectes logiciels, infrastructure, développement, bases de données, IA, etc. Enfin les data scientists qui ajustent les modèles pour apporter des prévisions toujours plus fines à nos clients et intégrer de nouveaux événements.

Les qualités à cultiver pour être IA-compatible chez Symphony ?

La passion et le pragmatisme. Dans ces domaines qui évoluent très vite, il faut se tenir à jour, ce que seule la passion peut garantir. Le pragmatisme parce qu’avec les projets IA, la vérité se trouve dans les données. Ainsi l’approche itérative par essai et erreur et parfois la remise en cause des idées précédentes sont choses courantes. Il faut aussi de la curiosité, une forte capacité d’écoute et de la ténacité face à des clients qui ont parfois du mal à se transformer ! Tout est affaire de compromis. Étant très exposé, ce métier développe des qualités d’adaptabilité et de versatilité qui en font toute sa valeur.

Le principal atout de PHELMA pour appréhender les technologies de demain ?

L’adaptabilité ! C’est le fort des ingénieurs et tout particulièrement de PHELMA. Il faut savoir saisir des opportunités et se renouveler sans cesse. J’ai démarré ma carrière par une thèse sur les traitements de surface par choc laser, un sujet qui n’était pas porté par l’industrie. Bref j’étais dans une impasse en enchaînant des post-docs sous-payés. J’ai alors rencontré quelqu’un d’IBM qui m’a dit : « je ne fais peut-être pas de recherche fondamentale mais quand je mets ma Carte-Bleue chez Continent, je sais ce qu’il se passe !». C’est là que tout a commencé et je ne l’ai jamais regretté.

CONTACT : xavier.scherpereel@symphonyretailai.com

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter