Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

EDHEC Entrepreneurs : la startup Cosmic Junior enseigne la programmation informatique aux enfants

startup Cosmic Junior
À gauche : Gaspard Benevello, à droite : Nathan Denisse. Crédit photo : Annabelle Cathala

La startup Cosmic Junior a été cofondée en janvier 2020 par deux étudiants de l’EDHEC : Gaspard Benevello et Nathan Denisse. Elle compte déjà 17 professeurs de coding et a déjà réalisé 1600 heures de cours ! Les startupers partagent avec nous leur expérience d’entrepreneurs et les secrets de leurs succès.

Pitchez-nous votre startup Cosmic Junior !

Gaspard : Nous enseignons le coding aux enfants et adolescents dans le monde entier en cours particulier à distance. Nous avons développé des cursus disruptifs permettant l’apprentissage de la programmation à travers la création de jeux et projets concrets adaptées aux jeunes âges de nos élèves. Dans le but d’initier les enfants à la programmation, nous offrons à chaque enfant une session d’introduction au cours de laquelle ils créent leur premier projet en JavaScript ou en Scratch.

Nathan : Nos professeurs viennent des plus grandes écoles d’ingénieurs de France comme CentraleSupélec afin de dispenser les cours particuliers à distance. Les élèves adorent le produit. Je n’aurais jamais pensé qu’ils se passionneraient à ce point pour la programmation : certains réservent plus de 4 sessions par semaines et ont déjà publié leur app sur leur téléphone ! 

Quelles sont les premières réussites ?

Gaspard : Nous avons réussi à nous développer rapidement en passant de 0 professeur à 17 et de 0 élève à 150 en moins de 6 mois.

Comment est née l’idée du projet ?

Crédit photo : Nathan Denisse

Nathan : Au début de l’année 2020 nous étions en Master I à l’EDHEC et nous sommes partis en Corée du Sud pour réaliser un double-diplôme en Management. Nous avons eu l’opportunité de découvrir le paradis technologique de Séoul. C’est en échangeant pendant les cours à l’université avec les étudiants coréens, indiens ou américains que nous avons constaté avec surprise le retard de la France dans le domaine de la programmation. En effet, la plupart des étudiants français n’avaient jamais écrit une ligne de code avant d’arriver à Séoul !

L’idée d’une startup pour enseigner la programmation commence alors à prendre forme. Les confinements successifs en 2020 du fait de la crise sanitaire nous ont également révélé une nouvelle réalité : l’apprentissage à distance sur les plateformes de visioconférence est devenu non seulement une nécessité mais également une opportunité pour mettre en contact des élèves et professeurs pouvant habiter à des milliers de kilomètres les uns des autres.

L’idée de notre startup Cosmic Junior est née : nous décidons d’enseigner le coding à distance pour les enfants de 7 à 18 ans.

Quelles ont été les grandes étapes ?

Gaspard : D’abord se lancer et tester le marché. Nous avons pris plusieurs mois pour comprendre les acteurs, les offres concurrentes et réussir à construire une offre supérieure à ce qui existe en France. Puis il a fallu se détacher des opérations d’enseignement pour se concentrer sur la croissance. Aujourd’hui on essaye de grossir et on se concentre seulement sur cela.

Quelle est votre vision de votre secteur d’activité ?

Nathan : Des intelligences artificielles, un développement massif de la robotisation, des voitures autonomes… un bref coup d’œil sur le futur suffit à nous convaincre de l’aspect primordial de l’apprentissage de la programmation. La croissance économique ainsi que tous les aspects de notre vie tendent à être dirigés par les nouvelles technologies.

L’intégration des plus jeunes générations dans ce monde techno-centré est essentielle et est rendue possible par un enseignement des concepts et enjeux du coding systématique dès l’enseignement primaire. De nombreux pays comme l’Australie, Singapour ou le Qatar ont déjà implémenté ces stratégies pour préparer leurs jeunes au futur.

>>>> A lire aussi : La startup WebyDay rend accessible à tous la création de sites

Entreprendre lorsqu’on est encore étudiant : le bon timing ?

Gaspard : Lancer son entreprise encore étudiant c’est prendre un risque mesuré. Lorsqu’on crée une entreprise on associe notre image à cette entreprise et la pression sociale peut être grande. En étant étudiant nous pouvons échouer, cela ne nuit pas à notre image professionnelle. Cela fait partie de l’apprentissage. Après les études, l’échec d’une entreprise est plus difficile à appréhender selon moi.

Nathan : Encore étudiants, nous n’avons pas encore de pression financière urgente et avons la chance de pouvoir prendre ce « risque » d’entreprendre.

De plus, notre statut d’étudiant nous permet de bénéficier des services de l’incubateur EDHEC Entrepreneurs. Nous sommes accompagnés tout au long du projet avec un coaching de qualité et sommes invités à participer à divers ateliers pour entrepreneurs.

Quelle est votre ambition aujourd’hui ?

Gaspard : Cosmic Junior a l’ambition d’accompagner 10 000 jeunes élèves français chaque année à devenir des créateurs de technologie et de les préparer à leur avenir. Apprendre aux enfants à coder permet le développement de nombreuses compétences, notamment en mathématiques, mais également des compétences précieuses dans la vie telles que la créativité ou le raisonnement analytique et logique.

Pour suivre et contacter la startup Cosmic Junior

Par mail : nathan@cosmicjr.com et gaspard@cosmicjr.com et sur LinkedIn et Facebook

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter