Berlin, Berlin, Berlin ! Berlin fait rêver les artistes, les alternatifs, et pourquoi pas aussi les étudiants des grandes écoles et universités à la recherche d’un stage ? Pour vous offrir quelques conseils en la matière, nous sommes allés à la rencontre de Michaela Wieandt, responsable du département Carrières d’ESCP Europe à Berlin.

Berlin, une offre variée de structures et de secteurs
Que vous rêviez d’une expérience dans une start-up jeune et dynamique ou dans un grand groupe multinational, vous devriez y trouver votre compte. En effet, de nombreuses start-ups (internet, design, e-commerce, jeux vidéos, etc.) fleurissent au coeur de la capitale allemande qui ne cesse d’attirer les entrepreneurs du monde entier. Aussi, la métropole berlinoise accueille quelques grandes entreprises internationales telles que Bombardier Transportation, la Deutsche Bahn, Coca-Cola, etc., ou encore de grands cabinets de conseil, qui y ont installé leur activité dédiée aux services publics, là où l’essentiel de la vie politique allemande se joue et se dessine.

 

La maîtrise de l’allemand, une nécessité ?
Un excellent niveau d’allemand est requis pour certains métiers à l’image du conseil. Cependant, « l’allemand n’est pas indispensable pour trouver un stage à Berlin, même s’il n’en demeure pas moins un atout de taille pour trouver les stages les plus prisés et intéressants », déclare Michaela Wieandt. L’anglais est, en effet, souvent la langue de travail pour les start-ups et les grandes boites internationales, vous pouvez donc sans crainte adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) en anglais à ces structures. Néanmoins, l’apprentissage de l’allemand ne pourra que faciliter votre intégration et optimiser votre compréhension de la culture locale, une fois arrivé(e) sur place.

 

Prospection, recherche et candidature
Pour trouver les offres de stage, visez tout d’abord les sites officiels des entreprises présentes à Berlin, les grands sites de recrutement tels que StepStone mais aussi les bourses à l’emploi et stage des grandes universités berlinoises telles que celles de la T.U. ou de la « Humboldt Universität ». Participez aux grands évènements de recrutement tels que les salons « Bonding » ou « Connecticum » ouverts à tous et réunissant de nombreux employeurs, et soyez aussi attentifs aux actions spécifiques de recrutement organisées par les entreprises elles-mêmes. Si vous devez ou souhaitez postuler en allemand, ne le faites que si vous maitrisez réellement la langue. Une simple traduction de votre C.V. suffira alors amplement, inutile de vous perdre dans les exigences formelles d’une candidature typiquement allemande. Vous pouvez aussi chercher à vous rapprocher d’organisations telles que ERASMUS ou AIESEC dotées d’un département carrières au service des étudiants.

 

“Berlin, pauvre mais sexy”
A l’image de cette citation de Wowereit, maire de Berlin, la rémunération des stages à Berlin est assez modeste : environ 300-400 euros dans les start-ups, 650-700 euros dans les grandes structures et jusqu’à un peu plus de 1000 euros dans les cabinets de conseil. Cependant, le coût peu élevé de la vie permettra sans aucun doute aux étudiants stagiaires de profiter pleinement d’une vie berlinoise trépidante.

 

Albane Erulin (23 ans), étudiante en 3e année sur le campus d’ESCP Europe à Berlin
« Je souhaitais faire mon 1er stage de césure à Berlin pour progresser en allemand. Ne maîtrisant pas encore bien la langue, j’ai candidaté en anglais pour un stage communication auprès de Bombardier Transportation, une multinationale basée à Berlin. Ma candidature a été validée et j’ai effectué mes entretiens de recrutement en anglais. Je ne suis pas un cas isolé, j’ai de nombreux camarades de promotion, qui ont trouvé un stage en Allemagne, sans pour autant maîtriser parfaitement l’allemand. »

 

Angélique Brunelle