Etanchéité et isolation : le cœur de SOPREMA ! Ce sont surtout ses collaborateurs qui le font battre… Alexandre Mathis (INSA Strasbourg 03), Directeur de l’agence SOPREMA Entreprises de Nancy, et Armandine Remy (OMNIS 10), Responsable recrutement à la Direction des ressources humaines de SOPREMA, vous présentent une entreprise qui pulse, à la recherche de sang neuf.

 

SOPREMA, c’est quoi ?

Armandine Remy : SOPREMA est à la fois créateur et producteur de produits d’étanchéité et d’isolation thermique pour le bâtiment, mais aussi spécialiste des travaux relatifs à l’enveloppe des ouvrages (toitures et façades) et de la construction de charpente bois et métal.

Quels sont vos produits phares ?

Alexandre Mathis : Depuis l’origine, nous sommes spécialistes des systèmes d’étanchéité. Parmi nos solutions phares, nous avons également aujourd’hui une gamme d’isolants haute performance pour les toitures, murs, sols… Nous sommes fiers aussi de notre marque Bluetek, expert en éclairage et lumière naturelle pour les toitures.

Le bâtiment du futur selon SOPREMA ?

AM. : La construction écoresponsable est au cœur de nos préoccupations ! A travers la campagne de communication « Le Futur a commencé », le groupe SOPREMA met l’accent depuis 2 ans sur la présentation de ses solutions pour la construction de bâtiments responsables. Isolation écosourcée, étanchéité photovoltaïque, rafraîchissement adiabatique, éclairage naturel… les solutions sont nombreuses. Nous fêtons cette année les 30 ans de Sopranature®, notre gamme de toitures végétalisées. Plus esthétique, c’est surtout une bonne solution phonique et thermique, qui réduit les besoins en climatisation. Elle contribue également à la réintroduction de la biodiversité en milieu urbain. Lors d’épisodes pluvieux, c’est aussi un excellent moyen pour absorber l’eau et éviter les inondations importantes.

De jeunes diplômés pourraient vous aider à concrétiser ces beaux projets n’est-ce pas ?

AR. : Avec grand plaisir ! Peu importe son profil, chaque candidat motivé a sa chance chez nous s’il matche avec nos valeurs : autonomie, engagement, professionnalisme, bon sens, réactivité et esprit d’équipe. Il ne doit pas avoir peur de prendre des responsabilités !

Le petit + qui va tout de suite leur donner le coup de foudre pour votre entreprise ?

AR. : SOPREMA est dans une logique entrepreneuriale. Chaque collaborateur a une liberté d’action incroyable. Après avoir été formé, c’est à lui de jouer ! Nous avons confiance en chacun d’eux.

A.M. : C’est une entreprise familiale qui offre la puissance d’un grand groupe. Elle met à disposition de chacun les moyens de monter en compétences et d’évoluer rapidement dans sa carrière. Moi-même j’en ai fait l’expérience. Diplômé en génie mécanique, recruté par SOPREMA en 2010 pour développer des solutions techniques, je me retrouve dès 2011 Responsable de Marchés puis Directeur d’agence en 2012. Une belle ascension !

Du coup, l’ambiance de travail doit être pas mal non ?

AM. : En trois mots, elle est conviviale, studieuse et collaborative.

Digital et recrutement : la robotisation des RH est-elle en marche dans votre entreprise ?

AR. : Nos processus de recrutement restent des échanges classiques avec les candidats. Chez nous, l’Humain passe avant tout. Et la franchise aussi, car nous répondons à toutes les candidatures, retenues ou non, de façon constructive pour les aider à s’améliorer lors des prochains entretiens d’embauche. Nous pensons qu’il est important de ne pas perdre ce contact que les robots ne pourraient pas assurer.

 

Contact : recrutement@soprema.fr

3 raisons qui font de la team SOPREMA la meilleure de toutes ?

Son esprit entrepreneurial
Sa capacité d’innovation
Sa valorisation de la confiance et de l’autonomie

 

Chiffres-clés SOPREMA : 909 : année de création / 2 900 collaborateurs / 660 millions d’euros de CA en 2018 / 60 sites en France / 12 000 chantiers références

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.