Libérer la parole autour du handicap : tel est l’engagement de Société Générale pour mettre ce sujet crucial au coeur de l’écosystème professionnel d’aujourd’hui et de demain. Rencontre avec Sandrine Dhellemmes (DESS Droit des Affaires Internationales – Paris V), Directrice Inclusion et Sandrine Dhellemmes Mission Handicap du Groupe.

 

Sandrine Dhellemmes (DESS Droit des Affaires Internationales - Paris V), Directrice Inclusion et Mission Handicap de Société Générale

Sandrine Dhellemmes (DESS Droit des Affaires Internationales - Paris V), Directrice Inclusion et Mission Handicap de Société Générale

 

 

Innover pour faire bouger les lignes
Plus de 170 recrutements en 3 ans sur un objectif initial de 150. C’est le bilan que dresse Société Générale de son second Accord Handicap achevé en décembre 2013. S’il doit être remarqué, ce chiffre n’est pas la seule source de fierté du Groupe en matière de handicap. En effet, sa politique diversité volontariste s’inscrit sur le long terme et favorise l’employabilité des salariés handicapés, que ce soit ou non au sein de ses équipes. « Nos métiers requièrent des profils qualifiés, qui ne correspondent pas toujours aux candidatures que nous recevons de la part des jeunes en situation de handicap. Nous investissons donc pour leur formation, avec des partenariats avec des écoles et des universités, aussi par le biais de l’alternance, via le dispositif HandiFormaBanques notamment. Nous travaillons également étroitement avec le secteur adapté avec la volonté de travailler sur des activités à valeur ajoutée (distribution du courrier, recyclage des équipements informatiques, centres d’appels…) et de renforcer notre maillage national. » Parce que ses métiers sont voués à évoluer dans côté de l’UNEA* dans le financement d’une Académie dédiée à l’évolution des travailleurs du secteur adapté et participe à l’Observatoire des Métiers et des Compétences de ce secteur. « Menant une réflexion importante sur l’informatique notamment, nous encourageons nos SSII à travailler en co-traitance avec des entreprises du secteur adapté qui sont reconnues pour leur efficacité. » Des objectifs repris dans son nouvel accord handicap triennal 2014-2016. « Pour coller au plus près de la diversité du handicap, internes et externes à l’entreprise pour apporter des solutions rapides et sur-mesure à des situations par nature uniques. Pour cela, nous pouvons aussi compter sur nos 30 relais intégration handicap dans toute la France. »

 

Instant RH
« Qu’ils soient au non en situation de handicap, les jeunes diplômés peuvent accéder à tous nos métiers. Par exemple, l’étendue et la convergence de nos réseaux, qui impactent la vie économique en France et à l’international, les ouvrent à de nombreux postes dans l’informatique. Ils ont aussi de belles opportunités dans les fonctions support (audit, inspection, RH,…), dans les spécialités bancaires (en salle de marché ou en middle back office) et dans notre réseau, au contact des clients. Quel que soit leur premier poste, ils bénéficient de notre incroyable potentiel de mobilité interne : Société Générale fait confiance à leurs qualités personnelles et à leurs compétences et leur permet de vivre plusieurs vies dans l’entreprise. La preuve, en 7 ans, je suis déjà passée par 3 métiers.»

 

« Nous sommes fiers
de recruter des personnes acceptées dans leur diversité,
qui ont envie de travailler et qui apportent beaucoup aux équipes. »

Le réseau, un pilier de l’acceptation du handicap
Le Groupe s’appuie aussi sur des outils novateurs, comme son blog ‘‘Tous uniques – Mieux vivre le handicap en entreprise’’. Créé en 2009, celui-ci s’adresse évidemment à ses salariés et futures recrues, mais pas que. « Contre l’autocensure ou l’isolement des personnes en situation de handicap, rien de mieux que la parole. Nous profitons du web 2.0 pour mettre en lumière des témoignages et des récits d’expériences de personnes handicapées, d’acteurs associatifs et de l’enseignement supérieur, mais aussi pour  et parler des clichés avec humour. » Le Groupe joue ainsi sur l’effet réseau et le caractère fédérateur des TIC en matière de handicap. « Les nouvelles technologies permettent de rompre l’isolement et de fournir des informations instantanées, ce qui remet les personnes en situation de handicap sur un pied d’égalité. Nous sommes très heureux de voir que nos informations sont relayées sur Facebook et Tweeter : cela prouve la vertu pédagogique de nos initiatives et la fidélité de ceux qui nous suivent. » En créant des espaces de débat ouverts et décorrélés de l’entreprise, Société Générale joue pleinement son rôle d’acteur responsable, un rôle joué également auprès de l’enseignement supérieur. En partenariat avec la Fondation ParisTech, le Groupe encourage par exemple des jeunes issus de milieux modestes et/ou en situation de handicap à intégrer un ‘‘incubateur scientifique’’ qui les préparent aux grandes écoles. Une classe de 37 élèves profite d’ailleurs déjà de ces méthodes pédagogiques alternatives et innovantes.

 

Un parcours d’intégration réussi chez Société Générale c’est…
Celui de Dominique, chargé de clientèle touché par un accident de la vie et qui a été soutenu par le Groupe qui n’a pas hésité à casser les murs de son agence pour lui permettre de rester à son poste et de continuer sa carrière. Il travaille aujourd’hui comme manager en central pour les métiers de la banque de détail.
Celui de Régine, collaboratrice en alternance ayant une déficience auditive qui a récemment témoigné de son quotidien auprès des collaborateurs en diffusant une énergie et une envie extraordinaires. « Nous sommes tous potentiellement des Régine et des Dominique, 85 % des handicaps surviennent au cours de la vie ! Nous mettons en lumière leur énergie et leur envie d’avancer. Nous sommes fiers de recruter des personnes acceptées dans leur diversité, qui ont envie de travailler et qui apportent beaucoup aux équipes. »

 

Ne jamais arrêter de sensibiliser
Ses engagements d’entreprise responsable, le Groupe n’a de cesse de les relayer auprès de l’ensemble de ses collaborateurs et fait de ses managers des relais efficaces de sa politique volontariste en matière de handicap. « Parce que les émotions sont de bons vecteurs de compréhension, nous les interpellons régulièrement grâce à des témoignages qui les renvoient à leurs situations. Nous les formons pour leur prouver que manager une personne handicapée n’est pas plus compliqué que manager n’importe quel autre collaborateur et que cela peut même se révéler extrêmement riche. En effet, un handicap pousse souvent à mettre en place des logiques de compensation et à développer des compétences assez uniques : ils ne peuvent pas se priver de la diversité des talents de ces collaborateurs. » Pour nourrir constamment sa politique de sensibilisation au handicap, le Groupe use également d’outils plus ludiques comme une fiction tournée dans ses locaux et mettant en scène des intrigues au coeur des réalités bancaires. De l’art d’être pédagogue en toute finesse.

 

Mon conseil aux jeunes diplômés
« Préparez votre entrée dans le monde de l’entreprise très en amont. Profitez de tous les réseaux et discutez avec ceux qui travaillent déjà pour avoir une idée de ce qu’est l’entreprise, de ce que vous aimez ou non. Ne vous pressez pas à devenir manager, apprenez d’abord à travailler avec d’autres pour voir si vous en avez les qualités. Si vous êtes en situation de handicap, n’hésitez pas à parler simplement de vos éventuels besoins d’adaptation, c’est la meilleure façon d’être dans de bonnes dispositions pour travailler. »

 

CW.

 

Contact : Mission.handicap@socgen.com