Si Saint Maclou dispose d’un savoir-faire de 50 ans dans le revêtement de sol, l’entreprise a entrepris une vaste mutation pour diversifier son activité. Un positionnement synonyme de renouveau, pour votre intérieur mais aussi en termes d’opportunités de carrières. Dans ce contexte, Axel Cano (Assas 89), directeur général France de Saint Maclou, déroule le tapis rouge aux jeunes diplômés.

JDE N°78 p1-112

Quelle vision du secteur de la distribution guide votre développement ?

Les modes de consommation évoluent, la distribution de masse n’est plus complètement adaptée aux tendances actuelles. Il appartient donc à la marque de se transformer en conséquence, un peu comme Apple qui n’a de cesse de créer de la valeur pour ses clients. Tels sont les sujets de la distribution aujourd’hui : la création de valeur pour un client et la vocation de la marque. Notre ambition est donc de devenir l’enseigne de la personnalisation en développant des réponses adaptées à chaque demande. Nous opposons ainsi la personnalisation à la standardisation, la prise en charge au libre-service, la pose au Do it yourself. Nous avons les compétences décoratives et techniques pour faire vivre à nos clients une expérience unique. Nous pouvons revendiquer en France le leadership du sur-mesure sur nos métiers de la confection, du store et du tapis. Et avec nos 360 poseurs salariés, la pose n’est pas un service mais notre métier. Notre problématique est de moderniser l’entreprise en passant d’un métier de distributeur à un métier de services, et de le faire savoir. C’est une promesse moderne. Nous sommes certes une vieille dame avec une notoriété très forte mais avec une image nouvelle et des métiers rénovés. Nous sommes sur un métier très innovant pour la distribution.

« Saint Maclou, aujourd’hui, c’est une startup »

 

Comment gérez-vous cette transformation en interne ?

C’est une transformation exigeante car nous déployons un métier de services. En conséquence, nous développons l’autonomie et l’agilité de nos salariés pour démontrer leur valeur ajoutée chez le client. Nous faisons évoluer le management autour d’une vision entrepreneuriale de l’entreprise apte à développer le leadership de nos collaborateurs. Nous avons en ce sens créé Elan Campus, un parcours de formation aligné avec la transformation de l’entreprise, facilitant notamment l’évolution du management. Nous faisons face à un véritable enjeu d’appropriation. Chacun a intérêt à ce que l’entreprise se développe et doit alors se mettre en mouvement sur la stratégie pour qu’elle fonctionne. Comment ? Grâce à un engagement fort rendu possible par un grand nombre d’explications, de cohérence, de démonstration et de diffusion de la part des managers. Résultat : nos salariés portent véritablement cette transformation comme ils portent l’entreprise. Nous sommes donc une société très « libérante » en termes d’énergie et d’autonomie. Nous avons entamé cette démarche il y a près de 5 ans et nous constatons des résultats très probant qui nous ouvre un avenir prometteur.

JDE N°78 p1-112

Quels profils sont ainsi susceptibles de vous accompagner ?

Nous sommes dans une phase d’accélération de notre transformation et d’alignement de l’entreprise sur les fonctions support. Nous avons donc besoin de nombreux profils opérationnels, de futurs patrons de magasin avec une sensibilité commerciale extrêmement forte, mais aussi de jeunes capables de renforcer nos équipes en communication, digital, logistique… C’est indispensable pour atteindre notre objectif de doublement du chiffre d’affaires dans les années à venir. Le socle nécessaire pour ensuite nous développer à l’international. C’est pourquoi il est essentiel de disposer d’une vision globale, macro et microéconomique. En ce sens, la formation universitaire vous octroie un bagage solide qui vous construit pour la vie. Mais il est important de compléter sa formation par des expériences à l’international et en entreprise.

3 conseils aux jeunes diplômés

1er conseil : ne subissez pas l’entreprise et essayez de changer les choses.

2e conseil : n’oubliez pas de questionner votre apport personnel à l’entreprise.

3e conseil : si vous souhaitez faire de l’entreprise un lieu d’épanouissement personnel, alors reconsidérez les 2 premiers conseils.

« Au sein de Saint Maclou, nous avons ainsi mis l’accent sur le développement personnel. Il faut trouver cet équilibre entre ce que l’on donne et ce que l’on reçoit en étant conscient des deux. L’entreprise c’est la vie ! Donc agissez comme dans votre vie personnelle. Respectez-vous et n’oubliez pas de vous regarder. »

Chiffres clés :Effectif : 1 500 collaborateurs dans toute la France dont 110 au siège – 360 salariés poseurs – Nombre de magasins : 154 en France

 

VC

Contact : axel.cano@saint-maclou.com