LA PROPULSION N’A PLUS DE SECRETS POUR JACQUES DESCLAUX, PRÉSIDENT EXÉCUTIF DE ROXEL. CE CENTRALIEN (ECP 78), ANIMÉ PAR LA PASSION DU CHALLENGE ET DE L’OPÉRATIONNEL, MISE SUR L’INVESTISSEMENT ET L’INNOVATION POUR REDONNER À LA PME FRANCO-BRITANNIQUE SON LEADERSHIP TECHNOLOGIQUE.

 

UNE CARRIÈRE AUTOUR DE LA PROPULSION

Toute la carrière de Jacques Desclaux a tourné autour de la propulsion qu’elle soit aérobie, anaérobie, aéronautique, spatiale, nucléaire, missiliaire. Cette passion a gouverné son parcours. Du moteur Vulcain des fusées Ariane au M 51, puis au moteur M88 du Rafale, en passant par le TP 400 de l’A 400M, il évolue de la technique à la direction de programme, se frotte à la coopération multinationale européenne. En résumé, une vie de challenges, « c’est ce qui me passionne, le challenge, je veux de l’opérationnel, je ne vis que pour ça ». En juillet 2013, il est appelé au chevet de Roxel, en mal de compétitivité. Objectif, redonner une longueur d’avance à la PME franco-britannique, reconnue pour son leadership technique et technologique.
Leader européen dans le domaine de la propulsion tactique, numéro 3 mondial, Roxel concoit, développe, industrialise, produit et commercialise, au sein de ses deux filiales spécialisées par technologies, Roxel UK et Roxel France, tous les types de moteurs destinés aux systèmes d’armes tactiques et aux missiles de croisière, qu’elle exporte en direct ou via MBDA. Jacques Desclaux mise sur l’investissement et l’innovation : plus de 20 M€ sont investis dans la nouvelle usine de Saint Médard-en-Jalles (33) dédiée aux propergols composites, qui travaille sur de nouvelles formulations comme le propergol par résonance acoustique, Resonant Acoustic(R) Mixing (RAM) qui sera mis en oeuvre industriellement d’ici 3 à 5 ans, et sur l’impression 3 D, de véritables ruptures technologiques.

GEUM 71

© Roxel

FÉDÉRER AUTOUR DE L’EXCELLENCE INDUSTRIELLE

Président Exécutif de Roxel, Jacques Desclaux endosse plusieurs rôles, celui de supervendeur, d’animateur proactif qui doit arriver à déceler tous les domaines ou` la performance est insuffisante. A ces rôles s’en ajoute un 3è qui est de créer une culture managériale Roxel, une culture de la rigueur et de l’excellence industrielle, sans oublier de faire les bons choix en matière d’embauche. « Je considère qu’une des grandes forces de Roxel est d’être à la confluence de la chimie et de la mécanique, les chimistes et les mécaniciens doivent travailler ensemble et marier leurs compétences, faire en sorte de s’auto-alimenter, s’auto-développer, s’auto-enrichir » pour élaborer des solutions inédites comme le RAM. Pour développer le leadership, évoluer vers un modèle d’entreprise plus performante, Jacques Desclaux a créé en 2014 un modèle managérial. Et pour fédérer ses collaborateurs autour de l’excellence industrielle, il déploie le Lean 6 Sigma depuis 2013. Il fait appliquer la méthode DMAIC Define Mesure Analyse Improve Check aux chantiers, couplée au mode Kaizen qui permet de faire les phases MAI en une seule fois et de réduire la durée des chantiers. 14 nouveaux chantiers ont été lancés en 2016, dont 7 en mode Kaizen. D’autres méthodes, comme le QRQC, Quick Reaction Quality Controled, employée dans le Groupe Safran, le management visuel et la méthode 5 S, contribuent à l’excellence industrielle.

GEUM 71

Technologie de résonance acoustique avec matériaux énergétiques Resonant Acoustic® Mixing (RAM) © Roxel

ROXEL, UNE PME AGILE

Jacques Desclaux vise un chiffre d’affaires de 150 M€ et un effectif de 598 personnes. Avec la tendance au renforcement de la sécurité dans plusieurs endroits du globe, il table sur 5 à 10 ans minimum de croissance et recrute pour le long terme de jeunes ingénieur( e)s pour les bureaux d’études. Des profils autonomes, moteurs, adaptables, réactifs qui aiment toucher un peu à tout, dont le portefeuille d’activités va être rapidement élargi, au sein d’une PME agile. La tendance chez Roxel est à l’usine sans papier, testée dans un atelier pilote et à la suppression des tâches sans valeur ajoutée. Poussé par les nouvelles normes, Jacques Desclaux met l’accent sur la gestion des risques, avec un grand projet pour l’ensemble de la société.

GEUM 71

Fabrication additive en 17.4 PH © Roxel

CHIFFRES CLÉS : Roxel est détenu à parts égales par MBDA et Safran Herakles. CA : 120 M€ en croissance – 575 personnes

A.M.O.

Contact : j.desclaux@roxelgroup.com