POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Réussir le TOIEC : cinq conseil pour exploser les compteurs

Réussir le TOIEC
Retour à l'école - Crédit : Nguyên Dang Hoang Nhu

Ajouter une nouvelle corde à votre arc et une nouvelle compétence sur votre CV : ça vous tente ? Vous souhaitez vous lancer dans la folle aventure du TOEIC mais vous ne savez pas comment vous y préparer ? Pas de panique ! Une organisation méticuleuse et une bonne gestion du temps vous permettront de réussir le TOIEC haut la main. Surtout si vous suivez les conseils de Lisa Poupault, étudiante en Master Marketing et Communication, qui a obtenu 967 sur 990 points au TOEIC. Rien que ça !

N’est pas Shakespeare qui veut. Quel que soit votre âge, il n’est jamais trop tard pour perfectionner la langue de nos voisins transmanche et devenir aussi fluent qu’un vrai anglophone. Au-delà de l’aspect pratique de l’anglais pour vos voyages à l’étranger, cette langue est aujourd’hui un véritable critère de sélection. Plusieurs masters et entreprises demandent une certification d’anglais pour prétendre à un cursus ou à un poste à responsabilités. Dans son Baromètre France 2021, ETS Global relève en effet que 76 % des candidats passent l’examen d’anglais dans le but d’obtenir un diplôme d’études.  C’est le cas de Lisa qui, pour obtenir un bachelor en commerce gestion et marketing à l’EGC du Mans, a dû valider le TOEIC lors de sa troisième année d’étude. Son secret de réussite : aborder le TOEIC comme un examen qu’il faut préparer, anticiper et réussir. Voici les cinq conseils d’une major de promo.

>>> Pour aller plus loin : découvrez les langues étrangères préférées des recruteurs en 2022

#1 Gérer son temps : le must-have pour réussir le TOEIC

L’épreuve du TOEIC dure deux heures et est divisée en deux parties distinctes : la compréhension orale et la compréhension écrite. Cependant, il n’y a pas de durée imposée par exercice, vous pouvez gérer votre temps comme vous le souhaitez. Un avantage qu’il ne faut pas transformer en piège. À trop passer de temps à traduire ou hésiter vous pouvez facilement vous perdre et ne pas écouter la question ou arriver à la fin du chronomètre et ne pas avoir coché toutes les cases de votre QCM. Il faut rester concentré et savoir découper son temps pour le consacrer aux parties les plus importantes. Le conseil de Lisa : si vous passez trop de temps sur une question, faites-vous confiance, cochez la case qui vous semble la plus correcte et passez vite à la question suivante. Il faut que ça soit instinctif !

#2 S’entrainer : le maître-mot pour réussir le TOIEC

C’est la clé du succès. Le TOIEC ne s’improvise pas. Plusieurs sessions d’entrainement vous permettront justement de mieux gérer votre temps lors de l’examen. Le conseil de Lisa : prévoir plusieurs séances de révision ou de TOIEC blanc pour éviter de vous faire piéger le jour J.  Un entrainement méticuleux vous permettra également d’évaluer vos points faibles pour travailler davantage dessus. Les examens blancs sont justement le moment où les erreurs sont permises : mauvaise concentration, décalage de cases qui fausserait toutes vos réponses… Ainsi, plus aucune chance de vous tromper le jour de l’examen.

La préparation passe aussi par un entrainement quotidien en regardant des films, en écoutant des podcasts, en tenant un journal intime en anglais, ou en lisant des mangas dans le cas de Lisa. Ainsi vous habituerez vos yeux et vos oreilles aux subtilités de la langue anglaise. Les réseaux sociaux peuvent également avoir un rôle à jouer selon Lisa. Regarder des streamers anglophones, des talkshows ou des TikTok exerce et habitue l’oreille aux expressions, tournures de phrases, grammaire et conjugaison.

>>> Pour aller plus loin : devenez une star de l’anglais avec e-dutainment

#3 Anticiper pour ne pas être pris de court

Un moment de distraction, un peu trop de temps passé sur l’exercice précédent et d’un seul coup vous réalisez que vous avez loupé la prochaine question. Dans ce cas de figure, impossible de faire marche arrière, c’est trop tard. Ce sont justement les entrainements qui vous permettront de déjouer ce piège et réussir le TOEIC. Avec une bonne anticipation dès le début de la section « compréhension orale », vous trouverez facilement et rapidement les réponses et pourrez enchainer sur la question suivante sans prendre de retard. Le conseil de Lisa : lire la question avant que l’audio ne commence pour identifier, en amont, quel élément audio constituera la réponse finale.

#4 S’économiser et répartir son temps pour réussir le TOIEC

Il est recommandé de passer moins d’une minute par question, sauf pour la compréhension de textes longs. Ces questions longues où il faut se concentrer davantage font en effet généralement partie des dernières et sont très énergivores. À ce stade, vous n’avez plus qu’une idée en tête : franchir la ligne d’arrivée dans les temps en ayant bien répondu.  Lisa vous conseille alors de : choisir vos batailles et d’adopter le « mode robot » pour réussir le TOIEC !

Faites le choix de commencer par les exercices difficiles, qui vous demanderont plus d’énergie et gardez les questions simples pour la fin. En accordant un peu plus de temps aux parties longues, vous pourrez largement être dans les temps en finissant par les questions rapides sur la fin. Une fois les plus gros exercices passés, vous pouvez enchainer instinctivement les questions rapides « en mode robot ». Mais mieux vaut s’essayer à cette méthode au préalable avec des entrainements adéquats.

#5 Se conditionner pour tenir sur la longueur

Car un marathon, ça se prépare. Tout comme une course de plus de 42 km, le TOEIC est une épreuve d’endurance qui demande une bonne préparation physique et mentale. Le conditionnement physique jouant en effet un rôle significatif sur votre capacité de concentration lors de l’examen. Si vous arrivez avec seulement trois heures de sommeil et des valises sous les yeux, autant dire que vous subirez l’examen et que les résultats ne seront pas forcément au rendez-vous. Le conseil de Lisa : aborder le test comme un examen standard pour réussir le TOEIC. Bien manger la veille, se reposer et faire une bonne nuit de sommeil.

À l’instar d’une compétition sportive, tout se passe dans la tête ! La préparation mentale vous permet de rester concentré pendant les deux heures d’épreuve et cet effort est long et fatiguant. « On ne s’en rend pas compte mais on sort très fatigués de la salle d’examen. Alors mon conseil est le suivant : suivez un entrainement poussé pour connaitre et anticiper le déroulement de l’examen pour réussir le TOIEC. Un bon conditionnement mental vous permet également de ne pas céder au stress du chronomètre ! »

#Conseils bonus pour réussir le TOEIC

  • N’hésitez pas à revoir les bases de l’anglais
  • Construisez-vous un vocabulaire solide
  • Évitez la triche ! « Vous n’avez pas le temps pour ça ! » 
  • Ne paniquez pas, faites-vous confiance et suivez votre instinct 

>>> Découvrez comment bien se préparer à un concours

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter