Entreprise jeune ayant développé un savoir-faire et une expertise unique, Réseau Ferré de France intégrera le nouveau groupe SNCF en janvier prochain pour mieux relever les grands défis du réseau ferroviaire. Rencontre avec son Directeur de la Régulation et des Affaires Européennes, Grégoire Marlot (IEP Lyon 94).

Grégoire Marlot (IEP Lyon 94), Directeur de la Régulation et des Affaires Européennes de Réseau Ferré de France

Grégoire Marlot (IEP Lyon 94), Directeur de la Régulation et des Affaires Européennes de Réseau Ferré de France

RFF est propriétaire du réseau ferré national et en gère les 30 000 km de lignes qu’empruntent chaque jour 15 000 trains, 4 millions de voyageurs et 250 000 tonnes de marchandises. Ils n’étaient que quelques-uns à travailler pour Réseau Ferré de France à sa création en 1997 et sont aujourd’hui près de 1 500. Leurs compétences seront bientôt mises au service du nouveau groupe SNCF créé par la loi de réforme ferroviaire le 21 juillet dernier. Au 1er janvier 2015, RFF s’unira aux branches « Infrastructures » et « Circulations » de la SNCF pour former le pôle « SNCF Réseau » qui regroupera alors 52 000 collaborateurs. Le pôle « SNCF Mobilité » prendra en charge toute la partie transport et la tête du groupe « SNCF » assurera la coordination et la cohérence entre les deux pôles. « Cette réforme est une étape essentielle pour améliorer l’efficacité du système ferroviaire. »

 

« Notre rôle est celui d’experts, en interface permanente entre
le monde industriel interne et nos interlocuteurs
externes,
Etat, régulateur, Commission européenne,
financeurs et clients… »

Trois grands chantiers
Il faut dire que ces dernières années, les rapports entre la jeune entreprise et le géant historique, à la fois fournisseur et principal client, ne furent pas toujours simples… les choses étant clarifiées, les équipes vont s’attaquer conjointement aux grands chantiers qui les attendent, en particulier le vieillissement du réseau ferré : « Nous possédons avec les lignes TGV (dont quatre nouvelles sont en chantier), des infrastructures très performantes, mais le reste du réseau nécessite un gros effort de modernisation ». Par ailleurs, si RFF investit chaque année plus de 6 milliards d’euros, le financement du réseau n’est toujours pas assuré, et la dette de RFF a atteint plus de 33 milliards d’euros en 2013. Enfin, offrir l’accès au réseau à un nombre croissant d’entreprises de transport est un défi sans cesse renouvelé (l’ouverture à la concurrence a commencé en 2006 pour le frêt et se terminera en 2019 avec le marché voyageur national). Dans une entreprise industrielle où les ingénieurs sont majoritaires, Grégoire Marlot a capitalisé sa formation d’économiste pour développer ses compétences et diriger aujourd’hui une équipe de 30 collaborateurs de haut niveau… « J’ai eu la chance d’avoir de très bons professeurs d’économie, à l’IEP puis en thèse, qui m’ont donné envie d’aller au bout de mon cursus universitaire et m’ont transmis le goût de l’enseignement (il enseigne aux Ponts et à l’ENA). Du temps long et solitaire de la thèse, je suis passé au temps court et collectif des notes pour le ministre, au sein de la Direction Générale du Trésor du ministère des Finances où j’ai passé 4 ans avant de rejoindre RFF. »

 

De formidables parcours potentiels
A l’horizon 2015, RFF aura rejoint un groupe fort de 250 000 collaborateurs aux compétences très diverses, passionnés et animés par l’esprit du service public. Les opportunités y sont nombreuses, avec un très important effort de formation et d’animation des parcours professionnels internes. Dans la direction de la régulation et des affaires européennes pilotée par Grégoire Marlot sont notamment recrutés des économistes, des juristes et des spécialistes des affaires européennes, dont l’action se situe souvent à la frontière entre leur spécialité d’origine et les métiers opérationnels. Un univers passionnant à découvrir à l’occasion d’un stage ou… d’une thèse ! Grégoire Marlot, soucieux d’entretenir un lien fort avec le monde académique, ouvre en continu les portes de sa direction à deux ou trois doctorants.

 

J.B.

 

Contact : gregoire.marlot@rff.fr