Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Quoi de neuf à Rennes SB ? L’interview de Thomas Froehlicher

interview Thomas Froehlicher Rennes SB
Credit N.Joubard

Pour fêter dignement son trentième anniversaire cette année, Rennes School of Business multiplie les projets pour s’imposer comme le challenger des écoles du Top 10 en France d’ici 2023. Mais quelles sont les nouveautés de la business school pour atteindre son objectif ? Le point dans l’interview de son directeur Thomas Froehlicher.

Rennes School of Business s’est distinguée dans plusieurs classements cette année : on fait le point ?

De nombreux classements français (L’Etudiant, Le Parisien…) nous ont positionnés dans le Top 10 cette année. Le classement du Point nous a même placés 3e derrière HEC Paris et ESCP BS sur l’international. Cette convergence me donne envie d’aller de l’avant. Car, s’ils attestent de la qualité de notre stratégie internationale, ils mettent aussi en avant notre trajectoire sur toutes les dimensions qui font une belle école de management (qualité pédagogique, insertion professionnelle, relations entreprises). Le nombre croissant de nos étudiants en apprentissage (+ 40 % tous les ans depuis 3 ans) est aussi remarqué.  

interview Thomas Froehlicher Rennes SB

L’international : votre principal atout pour truster le Top 10 ?

Nous avons effectivement su nous renouveler et progresser dans cette dimension internationale qui fait notre ADN : diversification des origines de nos étudiants étrangers, transformations de notre PGE et de notre Bachelor depuis trois ans et de nos MSc à la rentrée 2021 pour accueillir plus d’internationaux… Toujours présents en Chine et en Inde, nous nous positionnons aussi en Asie du Sud-Est, en Amérique du Nord, en Amérique latine et en Afrique. Cette année, nous souhaitons aussi mettre le turbo sur le recrutement des étudiants en Europe, où nous sommes actuellement surtout présents via des échanges Erasmus. Tous pays confondus, nos recrutements d’internationaux sont en forte hausse (+ 40 % en juillet 2021 alors que tous les choix n’avaient pas encore été confirmés ndlr). Autre preuve de notre ancrage international : Rennes School of Business vient d’être reconnue comme un centre de Français langue étrangère.

Et du côté des enseignants-chercheurs ?

Le classement du FT nous positionne 2nde business school européenne en pourcentage de professeurs étrangers, juste derrière Imperial College. Nous cultivons encore cette différence stratégique cette année, avec le recrutement de 13 professeurs (dont un Français et deux post-doctorants) avec un haut degré de seniorité. Une diversité aussi cultivée au niveau local : cette année, une équipe de RSB spécialisée en supply chain collabore avec une équipe de chercheurs d’IMT Atlantique et du laboratoire IRESA dans le cadre d’une chaire de recherche financée par Rennes Métropole.

Que va-t-il se passer dans votre nouveau campus parisien cette année ?

Avec ce campus, l’école souhaite soutenir sa croissance, renforcer sa relation avec les grandes entreprises internationales présentes à Paris et accroître son offre en Executive Education. Avec une grande ambition pour 2023 : que cette dernière représente 10 % de nos ressources. Sans oublier le renforcement de nos relations avec les alumni avec un étage consacré à la Maison des diplômés. Ce campus vise aussi à renforcer encore l’attractivité de la marque de l’école au niveau international avec une connexion et une vraie proximité entre Rennes et Paris. Avec ce campus, nous ne jouons pas la carte des m² mais celle d’un lieu de rencontre intelligent et connecté. Car à Rennes School of Business, on n’est pas une « école de province » mais une école mondiale intégrée dans une région hyper attractive.

Rennes School of Business a 30 ans cette année ! Que peut-on lui souhaiter ?

Que tout le monde comprenne que nos ambitions affichées depuis 2018 sont ou seront atteintes d’ici deux ans. Les domaines d’excellence que nous avons décidé d’investir le sont, nous recrutons des enseignants chercheurs pour renforcer ces pôles et nous avons réussi à emmener plus loin notre internationalisation. Sans oublier l’expérience étudiant, un de nos leitmotiv pour les deux prochaines années. Tout cela alors que notre établissement est très jeune : tous ses fondateurs sont encore présents au Comité de surveillance et tous les alumni sont plus jeunes que moi !

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter