La Fondation Mines-Télécom a récompensé ses étudiants pour leurs expériences professionnelles lors d’une cérémonie digitale le 17 juin 2020 sur YouTube. Rencontre avec Yassine Habib, lauréat de la catégorie « Prix des meilleures expériences d’apprentissage », et Antoine Salmona, lauréat de la catégorie  « Prix des meilleurs stages de fin d’études ».

 

Chaque année, la Fondation Mines-Télécom met en valeur les talents des écoles de l’IMT à travers les Prix des meilleurs stages de fin d’études, les Prix des meilleurs apprentissages et les Prix des meilleures thèses Futur & Ruptures. Le premier jury s’est tenu le 11 décembre 2019 et 11 étudiants ont été nommés aux prix des meilleurs stages et des meilleurs apprentissages. Parmi eux, Antoine Salmona, étudiant de Télécom Paris en Master 2, et Yassine Habib, étudiant d’IMT Atlantique. Si le premier a remporté le Prix des meilleurs stages de fin d’études, le second est l’heureux élu de la catégorie Prix des meilleurs apprentissages.

Deux projets pépites

Antoine Salmona, étudiant à Télécom Paris, a remporté le Prix des meilleurs stages de fin d’études.

Colorisation automatique d’images d’archives. C’est au cœur de la startup Composite Films qu’Antoine Salmona se fait une place parmi les historiens, les experts de l’art et les cinéphiles pour son stage de fin d’études. La mission de cette entreprise ? Coloriser les images d’archives en noir et blanc. « Pour la télévision par exemple. C’est la société de référence en France et même à l’international », précise Antoine. Un travail de post-production qui nécessite certaines recherches historiques pour connaître les couleurs réelles et une maîtrise des logiciels comme Photoshop. Mais pas d’ingénierie. Enfin, jusqu’à l’arrivée d’Antoine ! « L’équipe voulait voir si c’était possible d’intégrer des solutions de machine leaning et d’intelligence artificielle dans leur workflow pour faciliter la tâche de colorisation des images. Mon stage consistait donc à rendre ce projet réalisable. » Grâce aux travaux déjà menés par un développeur de la Silicon Valley, Antoine reprend un code source déjà existant et l’adapte à ses objectifs. « Avec cette méthode mathématique, j’ai créé un prototype en 6 mois : une sorte d’algorithme qui s’appuie sur des bases de données de millions d’images pour savoir qu’un ciel doit être colorisé en bleu et un arbre en vert. Sa mise en place est presque effective. » Un stage qu’il n’est pas prêt d’oublier. « Merci à Composite Films ! »

Yassine Habib, étudiant à IMT Atlantique, a remporté le Prix des meilleurs apprentissages.

Conception d’un système multidrones autonome pour assister la police et les pompiers de Paris. Ce projet ambitieux, Yassine l’a réalisé au sein de Thales SIX GTS France. Mobilisé sur la partie vision, IA et robotique, l’étudiant a profité de ses trois ans d’apprentissage pour mettre à profit toute son expertise dans l’élaboration du drone. « Mon rôle était d’identifier le système embarqué à utiliser et développer celui qui sera le plus compact, le moins énergivore et le plus performant pour la détection et le suivi de personne ou de véhicule par la police et les pompiers de Paris », explique Yassine. Mathématiques, programmation, IA, électronique… « La diversité des sujets abordés était riche et challengeante, complexe et technique » a-t-il préféré. A la fin de son alternance, l’entreprise en était déjà à la phase de test et des essais sur le terrain.

Une remise de prix un peu spéciale

En raison du contexte sanitaire, cette édition des Prix de la Fondation Mines-Télécom a été diffusée à distance sur sa chaîne YouTube. Mais la réception des prix n’a pas été moins appréciée par les lauréats ! Alors qu’Antoine se réjouit de cette belle reconnaissance qui sera un vrai plus son CV, les visites sur son profil LinkedIn ayant déjà doublé, Yassine dédit son prix à ses encadrants. « Ils m’ont beaucoup aidé et ils m’ont fait confiance », les remercie-t-il. En 2018, il avait déjà remporté un prix de la part de Thalès.

Retours d’expérience

Fiers, les deux lauréats sont ravis de constater que leurs efforts ont payés. Ce qu’ils retiennent de cette expérience ? Pour Antoine, « c’est qu’il faut éviter les choix évidents. Je conseille aux autres étudiants de choisir un stage qui leur plait plutôt que de choisir un groupe connu qui fera bien sur le CV. Je n’ai jamais regretté mon choix. » Quant à Yassine, l’apprentissage reste le meilleur choix. « J’ai fait trois ans d’apprentissage grâce au parcours d’IMT Atlantique. Ça peut paraître long mais c’est mieux pour suivre un projet de A à Z comme je l’ai fait. Choisissez bien votre terrain d’apprentissage également. » Des projets qui leur ont donné envie de poursuivre leurs réflexions en thèse.