Le saviez-vous ? Seulement 4 heures séparent la récolte et le conditionnement des légumes de Bonduelle. Anne-Sophie Fontaine (SKEMA 88) était impressionnée de l’apprendre à son arrivée dans le groupe familial français. La Directrice RSE et Communication Corporate nous partage d’autres informations sur le leader de l’alimentation végétale.

 

©Barbara Grossmann

Grâce à Bonduelle, nous mangeons partout dans le monde des légumes de saison toute l’année ! Anne-Sophie Fontaine s’est tout de suite sentie portée par la vocation de « ce géant de l’industrie agroalimentaire mondiale qui reste pourtant très proche des agriculteurs locaux. Toute la beauté du métier de Bonduelle réside dans sa volonté de préserver la nature. »

L’assiette de demain

Bonduelle est en effet très engagé sur les problématiques écologiques, en particulier sur l’alimentation de demain. « Un défi s’impose : celui de réussir à nourrir demain 9 milliards de personnes sans épuiser nos ressources. La culture de légumineuses pourrait permettre de développer une alimentation saine et riche en protéines végétales. » En ce sens, le groupe accompagne à la fois le monde agricole et les consommateurs. La Fondation Louis Bonduelle s’est d’ailleurs donnée pour mission de faire évoluer durablement les comportements alimentaires dans le respect des hommes et de la planète.

Le développement durable aux petits oignons

Cette mission est aussi incarnée par Anne-Sophie Fontaine à travers ses actions en tant que Directrice RSE de Bonduelle. « A ce titre, je dois choisir les enjeux sociétaux et environnementaux sur lesquels nous souhaitons réfléchir et agir, et les diffuser ensuite auprès de nos différentes Business Unit et dans les différents domaines d’activités : agronomique, achats, marketing, ressources humaines … » Un rôle renforcé pendant la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. « Nous avons mis en place des actions locales de solidarité comme le don de stocks de conserves aux banques alimentaires », donne pour exemple la Directrice RSE.

 

« Si j’avais un budget illimité, je créerais une école Bonduelle de l’alimentation végétale pour éduquer le plus grand nombre aux enjeux de la nutrition. »

Élémentaire l’agroalimentaire !

Anne-Sophie Fontaine a toujours été animée par le domaine de l’agroalimentaire. « J’y ai trouvé un sens : nourrir le monde en respectant la nature. » Le même secteur tout au long de sa carrière, mais jamais le même métier ! « Sortir de sa zone de confort permet de s’ouvrir à d’autres mondes de compétences. Il ne faut pas se cantonner à un seul métier. La mobilité intellectuelle est très importante » est-elle convaincue.

Tel serait son conseil aux étudiants de SKEMA Business School dont elle est diplômée. « L’école de commerce s’est elle-même diversifiée, renouvelée, internationalisée. SKEMA a su évoluer rapidement pour mieux accompagner ses étudiants sur le marché du travail grâce à une formation généraliste qui permet des choix de carrière multiples » a pu remarquer l’alumni dès les années 80.

 

Avis aux jeunes pousses Bonduelle propose actuellement des postes dans ses entités de production, dans ses équipes commerciales, marketing, vente et des postes d’ingénieur agronome. « Pour les étudiants qui viennent du campus lillois de SKEMA, Bonduelle est une formidable opportunité pour perpétuer la culture entrepreneuriale du Nord qui a le souci de s’adapter aux besoins d’aujourd’hui et de demain. » Anne-Sophie Fontaine invite les jeunes générations à venir les challenger grâce à leur regard neuf !

 

Contact : via le formulaire de recrutement du site bonduelle.com

 

chiffres-clés : 2,8 milliards € de CA / 14 500 collaborateurs / 120 000 hectares cultivés dans le monde / 3 100 agriculteurs partenaires / 500 variétés de légumes / 100 % des boîtes de conserve recyclables