Dans un secteur pharmaceutique en pleine expansion, Pfizer est réputé pour mener une politique employeur particulièrement attentive au développement de ses collaborateurs ; créant ainsi les conditions idéales pour aller de l’avant… au service des autres. Rencontre avec Valérie Rizzi-Puechal (Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes 95, CESMA MBA Lyon, 97) Directrice de la B.U. Maladies Rares…

 

Se développant à grand pas et proposant régulièrement des thérapies nouvelles issues de la recherche et d’une puissante capacité à innover, le secteur pharmaceutique offre aujourd’hui aux jeunes talents des parcours et un potentiel de développement très attractifs. « Tout particulièrement chez Pfizer, précise Valérie Rizzi-Puechal. Convaincu que le développement de ses collaborateurs constitue une clé essentielle, le groupe mène depuis des années une politique employeur qui fait souvent figure de référence. L’égalité professionnelle homme-femme est ainsi une clé de voûte de notre politique interne et de nombreuses actions sont mises en œuvre pour faciliter l’équilibre des temps de vie, comme le télétravail, la conciergerie, des places en crèche. » La mobilité est aussi favorisée au sein de Pfizer, comme en témoigne l’exemple personnel de Valérie Rizzi-Puechal. « On m’a confié très tôt des responsabilités européennes – étendues même jusqu’à la Russie, la Turquie, le Japon – qui m’ont permis d’entrer de plein pied dans l’univers multiculturel actuel. Une découverte qui peut également s’opérer pour les jeunes recrues via des missions temporaires. »

 

Des innovations RH au service de la santé

La santé est un secteur particulier, qui demande de l’empathie, de l’engagement et c’est exactement le sens que Pfizer a donné à sa démarche « Au service 2 » qui invite les collaborateurs volontaires (fonctions support comprises !) à la rencontre des patients le temps d’une journée, afin que chacun mesure concrètement l’impact du travail collectif. Acteur de santé, Pfizer est aussi très engagé sur une politique santé au travail, à travers des programmes comme la sophrologie, l’ostéopathie, la vaccination contre la grippe au bureau, le bilan de santé pour les 50 ans et plus, des séances de yoga…

(c) iStock

Du Sens au quotidien

« Dans un système de santé français reconnu comme étant l’un des plus protecteurs au monde, Pfizer apporte sa contribution grâce à ses activités de recherche et un modèle inédit de partenariats scientifiques pour trouver de nouvelles solutions. Dans mon domaine d’activité, celui des maladies rares, 7 000 pathologies sont identifiées, mais seules 5 % d’entre elles bénéficient d’un traitement ! Notre pays est l’un des mieux structurés pour faire face à ces maladies (on y met en place des plans nationaux depuis l’an 2000), notre travail est donc à la fois considérable ET enthousiasmant. Car Pfizer nous donne tous les moyens d’avancer. Investis depuis 30 ans dans l’endocrinologie et depuis 20 ans dans l’hémophilie, nous ne cessons de développer de nouvelles voies, obtenant entre autres de belles avancées dans les thérapies géniques. »

 

Win-win !

Des progrès grandement favorisés par la culture entrepreneuriale du groupe. « C’est notre culture interne, dite « OwnIt ». Elle permet à chacun de s’investir et faire preuve de leadership à son niveau, un vrai avantage concurrentiel, encore renforcé par le récent programme « Dare to Try » où chacun est convié à mettre sa tête (Head : concentré et déterminé), son cœur (Heart : connecté et inspirant) et ses tripes (Guts : courageux et résilient) au service du collectif sachant qu’ici tout est fait pour faciliter les contacts et la communication. Le Comité de Direction, par exemple, rencontre l’ensemble des collaborateurs sur leurs lieux de travail 3 fois par an à l’occasion du CODIR Tour »…

 

NB : Pfizer France, ce sont plus de 1000 collaborateurs pour un CA de 1,25 Mds €

 

emlyon et vous : Les diplômés de business schools sont-ils en hausse dans le secteur pharmaceutique longtemps dévolu aux formations scientifiques ? Oui et le phénomène n’est pas récent, en tous cas à l’étranger où il est devenu la norme bien plus qu’en France. J’ai retenu de ma pratique au CESMA qu’une équipe est d’autant plus performante que ses membres ont un background différent. Et je l’applique avec fruit dans mon équipe, sachant que les doubles diplômes sont naturellement très appréciés.

 

Contact valerie.rizzi-puechal@pfizer.com

BEL, le goût de l’authenticité