Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

KPMG : osez le conseil chez un pure stratège – L’interview de Jean-Charles Ferreri

Interview Jean-Charles Ferreri

Envie de rejoindre un cabinet à taille humaine avec un ADN de pure-stratège, adossé au réseau KPMG ? C’est ce que vous propose Jean-Charles Ferreri (X 91), Partner TMT & Digital et co-Head de Global Strategy Group.

Qu’est-ce que Global Strategy Group by KPMG ?

Global Strategy Group est la practice mondiale de conseil en stratégie de KPMG. Elle représente 3 500 consultants dans le monde. Nous sommes le seul « big four » à avoir créé notre branche stratégique de façon organique, sans rachat, en allant chercher des talents et des équipes sur le marché. Une practice spécialisée sur le secteur pharmaceutique existait déjà : il y a trois ans, un cœur d’équipe d’une vingtaine de personnes est venu renforcer pour franchir la taille critique et porter la croissance sur de nouveaux secteurs. Depuis il y a eu d’autres recrutements et nous sommes aujourd’hui une soixantaine à Paris, pour adresser cinq secteurs : TMT (Telecom, Media-Entertainment), Secteur Financier, Pharma, Consumer Goods et Nouvelles Mobilités.

Après 25 ans dans le conseil stratégique et opérationnel, qu’est-ce qui vous anime toujours ?

A vrai dire, je suis tombé dans le conseil un peu par hasard, suite à des missions dans le cadre de la Junior-Entreprise de l’école Polytechnique et Télécom Paris. J’ai commencé chez Bossard Consultants, puis j’ai rejoint Oliver Wyman, Roland Berger, Monitor Deloitte et aujourd’hui GSG. J’ai trouvé dans le métier du conseil stratégique un état d’esprit que me convient parfaitement : travailler sur des problématiques complexes, dans des délais courts, pour aider les clients. Toutes ces années, j’ai eu la satisfaction de travailler avec des équipes de très grande qualité, clients comme consultants, sur des sujets à fort enjeu. J’y ai rencontré quelques mentors et leaders inspirants, des équipes passionnantes et passionnées. Mais c’est un métier qui ne convient pas à tous, car il faut également savoir laisser les honneurs et les réussites à son client. Il faut donc être capable de faire preuve d’abnégation et d’humilité.

Avec sept partners et 50 consultants, comment fédérez-vous vos équipes pour impulser la dynamique ?

Global Strategy Group est dans une logique de développement des talents et de « compagnonnage ». La dynamique vient naturellement de la variété des projets et des enjeux stratégiques propres aux cinq secteurs d’activité sur lesquels nous sommes présents, mais également des cadrages de transformations structurantes, à fort enjeu, et par exemple les transformations digitales. Durant les cinq premières années, le parcours de nos consultants est généraliste : ils traitent tous secteurs et tous sujets, ce qui constitue une excellente école. Ils sont également invités à supporter les associés sur les propositions commerciales les plus structurantes.

Un jeune X rejoint GSG aujourd’hui, quel univers pourra-t-il découvrir à vos côtés ?

Dès le début, les jeunes X vont bénéficier d’une confrontation, très riche selon ma propre expérience, entre leurs acquis théoriques solides et les enjeux économiques de nos clients. A la fois ceux de toujours (création de valeur, marchés à potentiels…) mais aussi et surtout les plus récents comme le digital, le climat ou la responsabilité sociale, nouveaux piliers des positionnements stratégiques. L’apport à la fois généraliste et scientifique des X est un atout important pour apporter des réponses complètes et solides sur ces sujets encore immatures et balbutiants, qui restent en grande partie à défricher.

Des recrutements prévus ?

Nous allons croître de manière « raisonnée » et sélective d’environ 20 % par an dans les années à venir. Cela représente chaque année une quinzaine de recrutements de jeunes diplômés. Le processus de sélection est strict et complet, car le « sens business » fait partie du métier, en plus de critères plus classiques comme l’analytique, le relationnel et les langues. Les X y ont bien sûr toute leur place.

Souvenirs souvenirs

La Junior-Entreprise de l’X a été pour moi une belle première école du conseil, avant de plonger dans le vrai conseil. Et la promo 1991 a été le terreau de belles amitiés pour la vie !

Mon conseil

Ne rêvez pas du parcours d’un autre, trouvez ce qui vous fait vibrer ! Le conseil peut être un moyen d’affiner ce discernement, en se testant sur de nombreux sujets. Trop souvent j’ai rencontré des X qui se sous-estiment : il faut dépasser cette « timidité de l’ingénieur » !


Contact :
jch.ferreri@kpmg.fr
gaellemercier@kpmg.fr

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter