Premier Réseau immobilier de France, ORPI jouit d’un capital confiance maximal en raison d’un modèle coopératif qui a fait ses preuves. Stéphane Vié, (EDHEC 87), son Directeur Général, rappelle les fondamentaux de l’entreprise et sa volonté d’accroître au quotidien la qualité du service client.

 

Stéphane Vié, (EDHEC 87), Directeur Général d’ORPI

Stéphane Vié, (EDHEC 87), Directeur Général d’ORPI

Une entreprise coopérative et démocratique

Depuis sa création en 1966, ORPI s’est construite sur la base d’une structure coopérative qui appartient à ses membres. « Les actionnaires d’ORPI sont les patrons des agences qui sont eux-mêmes clients du Réseau, indique Stéphane Vié, Directeur Général. Chaque associé élit, tous les trois ans, un Conseil de Gérance qui travaille pour le bénéfice de la marque et des affaires de leurs confrères. C’est une démocratie économique ! » Un système inédit dans l’immobilier qui a l’avantage de créer une cohésion entre les collaborateurs autour du Fichier Commun qui compte 88 000 biens. « Nous avons une exigence financière qui ne se traduit pas par une ligne de profit, mais par un rapport qualité-prix du service rendu. » Avec près de 47 000 transactions par an, 1200 points de vente et 5500 collaborateurs, ORPI est aujourd’hui le leader de son secteur.

 

« Notre double
exigence financière
et coopérative ne se traduit pas seulement par une ligne de profit, mais par un rapport qualité-prix du service rendu »

La productivité au service du client

Soucieux d’améliorer en permanence la satisfaction du client, ORPI a récemment mis en place des programmes de formation systématiques et obligatoires pour tous ses collaborateurs. « Face à un contexte de crise larvée, la productivité consiste à travailler plus et mieux. Pour que les Orpistes deviennent experts en satisfaction client, nous avons donc lancé un nouveau système informatique et des outils internes qui permettent à nos collaborateurs de mieux cibler les besoins des clients, acheteurs comme vendeurs. »

Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux

Une politique ambitieuse menée par Stéphane Vié, Directeur Général depuis quatre ans, qui co-élabore avec le Conseil de Gérance, la stratégie de l’entreprise. « La fonction de Directeur général implique de mobiliser beaucoup d’énergie, mais également d’en diffuser. Il est donc capital d’avoir une attitude souriante et positive avec ses collaborateurs. » Un comportement empathique hérité de ses années passées à la tête du Bureau des Élèves de l’Edhec qui lui ont permis d’envisager le travail en équipe dans la bonne humeur. « J’y ai appris que l’on n’est pas obligé de se prendre au sérieux pour travailler sérieusement. C’est d’ailleurs la pratique d’ORPI ! »

 

Des postes clés

Chaque année, l’entreprise recrute des collaborateurs à plusieurs niveaux. « Nous adressons bien sûr nos demandes à l’Ecole Supérieure des Professions Immobilières (ESPI), mais nous proposons également des postes en agences ou au siège dans le marketing et l’informatique aux diplômés des grandes écoles de commerce. Nous allons d’ailleurs prochainement ouvrir un poste de contrôleur de gestion junior. » Et le Directeur Général d’enjoindre les jeunes diplômés à découvrir cette entreprise à visage humain. Les qualités phares pour intégrer ORPI ? « À côté des compétences traditionnelles inhérentes aux fonctions commerciales, il faut vouloir servir les gens et les aider à réussir l’un des achats clé de leur vie : leur maison. Les agents ORPI qui réussissent le mieux sont ceux qui aiment vraiment leur métier. »

 

F.B.

 

Contacts
www.orpi.com