L’avenir des grandes écoles, universités et grandes entreprises : AgroParisTech

 

Cécile Delestre (diplôme d’ingénieur en agriculture ESITPA 88 et Mastère Spécialisé en Économie et Gestion Agroalimentaire ESSEC 90) vient de prendre la direction du recrutement, de la marque employeur et desrelations avec l’enseignement supérieur de Nestlé en France. L’occasion d’adresser un message aux jeunes talents dont l’entreprise a besoin, de leur dire que chez Nestlé tous les parcours sont possibles !

Réunion de la communauté RH de Nestlé en France « gagner le coeur des collaborateurs »

Réunion de la communauté RH de Nestlé en France « gagner le coeur des collaborateurs »

En avril 2012, Cécile Delestre prenait la responsabilité de trois missions indissociables : les relations avec l’enseignement supérieur, le sourcing et le recrutement. Le premier chainon d’une chaine vertueuse menant à l’intégration de jeunes talents est l’établissement de liens de proximité avec des établissements cibles, principalement des écoles de management et d’ingénieurs pour Nestlé. « L’objectif est de recruter les meilleurs étudiants pour l’entreprise. Pour renforcer ces liens, nous avons créé des Club Ambassadeurs. Au travers de ces Clubs, de nombreux collaborateurs ont noué des relations privilégiées avec les écoles dont ils sont diplômés, y dispensent parfois des cours, présentent l’entreprise et ses opportunités à leurs jeunes condisciples. »

 

« Chez Nestlé les carrières ne sont
pas prédestinées,
toutes les évolutions sont possibles »

Mieux faire connaître Nestlé
« Nous travaillons en permanence à comprendre les évolutions de nos métiers afin de bien estimer nos besoins actuels et futurs. Ce travail nous amène à définir des profils de candidats qui pourront se développer au sein de Nestlé. Ce sont ces profils que nous allons chercher dans les écoles partenaires et auxquels nous nous adressons dans notre communication extérieure. » Le site Carrières est en train d’être refondu afin de gagner en efficacité, en interactivité tandis que Nestlé va intensifier sa présence sur les réseaux sociaux. « C’est aussi pourquoi nous avons décidé d’être pour la deuxième année consécutive, partenaire du Challenge du « Monde des Grandes Écoles et Universités ». Si le nom Nestlé est bien connu, il n’en va pas de même concernant nos métiers. Nous sommes donc très engagés à faire connaître l’entreprise, ses activités, ses métiers, ses parcours et opportunités auprès des profils qui nous intéressent. »

 

Les débutants se forgent sur le terrain
Traditionnellement, les jeunes diplômés débutent « sur le terrain », qu’ils soient ingénieurs ou managers. L’objectif est d’acquérir une connaissance de l’environnement et des métiers de l’entreprise, de ses produits et de son fonctionnement, de ses clients, utile tout au long de la carrière. Les diplômés d’écoles de management intègrent souvent les forces de vente avant d’évoluer vers le marketing ; ils peuvent aussi débuter dans les fonctions supports (RH, finance…) pour ceux qui s’y destinent. « Les ingénieurs sont encouragés à débuter dans la production, au sein de l’une de nos 29 usines en France. Équipées de technologies de pointe, Nestlé y investit 150 à 200 millions d’euros par an. Nous offrons aussi des opportunités en R&D, la France abritant 5 centres mondiaux de R&D pour le Groupe. ». La France, où Nestlé est installé depuis 1868, est le premier marché européen et le second mondial du Groupe. Il y réalise un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros et emploie 16 000 personnes.

 

Les ingénieurs Agro, une cible privilégiée
Les ingénieurs Agro sont particulièrement prisés par Nestlé. Ils sont même les plus représentés parmi les débutants dans ses recrutements d’ingénieurs. « Ils font partie de nos cibles pour le management des hommes en production, le développement de produits, l’accompagnement de l’installation de nouvelles lignes de production, et le déploiement de nouvelles technologies. Nous les recrutons aussi dans les métiers de la qualité et de la supply chain, notamment aux Achats. »

 

Pas de parcours prédestinés
Les jeunes diplômés sont recrutés dans la perspective d’une carrière plus que pour un poste. Dans cette optique, la préoccupation d’intégration, d’épanouissement et de développement rythme les différentes étapes depuis le recrutement jusqu’à la construction de leur parcours professionnel. « Notre première préoccupation est d’abord d’accueillir les jeunes recrutés : sur leur site et dans leur équipe, dans leur direction fonctionnelle et au niveau de l’entreprise. Nous organisons ainsi chaque semestre un séminaire de bienvenue regroupant une centaine de nouveaux collaborateurs cadres. Ces rencontres visent à créer un sentiment d’appartenance, une cohésion, un premier réseau dans l’entreprise, à prendre contact avec le Comex France, à découvrir les métiers, le fonctionnement et la culture de Nestlé.» Une culture notamment marquée par la volonté de favoriser la construction de parcours personnalisés variés. Cela passe par un encouragement à la mobilité fonctionnelle et géographique. « Quelle que soit la filière par laquelle le débutant intègre Nestlé, le champ des possibles est très vaste. Les carrières ne sont pas prédestinées, toutes les évolutions sont possibles. Selon sa personnalité, ses aspirations, ses qualités et sa performance, les opportunités sont nombreuses de changer de produit, d’activité, de métier, ou même de pays. En 20 ans de carrière chez Nestlé, j’ai exercé comme acheteur de café et cacao, puis supply chain manager avant de rejoindre les Ressources Humaines il y a 4 ans. Cette possibilité d’ouverture et de renouveler sa pratique professionnelle au fil du temps est la clé de l’épanouissement à l’aune d’une carrière. »

 

A. D-F

 

Contact
www.nestle.fr
(rubrique Carrières)