Comment une entreprise devient-elle l’un des plus grands éditeurs de logiciels en France ? Grâce à son expertise, c’est acquis. Par la valeur de ses collaborateurs également. Mais aussi, sans doute, parce qu’elle sait créer les conditions idéales pour permettre à chacun de s’épanouir et donner le meilleur de lui-même. Le témoignage de Christophe Fauquet (Supélec, 13) ingénieur développement et Benoit Abbey (Supélec, 15) consultant fonctionnel…

 

Qu’est-ce qui vous a impressionné en arrivant chez Murex et constitue selon vous un atout majeur expliquant la réussite de cette entreprise ?

Christophe : L’intégration et la part accordée dans celle-ci à la formation. Je ne connaissais rien encore aux produits financiers mais tout était prévu et planifié (sessions, rencontres, etc.) pour que j’ai les moyens d’apprendre vite.
Benoit : C’est pour ma part, ce même côté pédagogique, mais dans sa dimension naturelle qui m’a beaucoup plu. Ici, dès que l’on a une question, il y a toujours quelqu’un pour vous répondre et, par désir de partage, il ira souvent beaucoup plus loin dans ses explications. Et comme on est tous issus de formations scientifiques, la compréhension est immédiate. Résultat : on avance vite !

 

Sur quels projets travaillez-vous et qu’est-ce qui les rend passionnants au quotidien ?

Christophe : Je développe en ce moment une solution calculant des statistiques de risque à partir de méthodes mathématiques. C’est très varié, cela touche à tous les objets financiers et c’est donc très instructif.
Benoit : Au nombre de mes diverses missions, je participe à un groupe chargé de recherche et développement. Cela implique de comprendre parfaitement le produit et pour cela, d’en suivre la conception de A à Z ; jusqu’à réaliser la fiche pédagogique finale qui servira de référence pour les clients.

 

Qu’est-ce qui vous pousse chaque matin sur le chemin du travail avec le sourire ?

Christophe : Nos challenges techniques impliquent de mettre en interface de nombreuses équipes différentes et c’est quelque chose que j’apprécie particulièrement. On a également l’occasion de voir les solutions se dessiner et se construire progressivement en accompagnant des projets de bout en bout.
Benoit : Oui, il est particulièrement plaisant de voir les projets de long terme, qui semblaient si complexes au départ, se construire étape par étape ; c’est très valorisant. Comme l’évoque Christophe, nous sommes régulièrement challengés et nous nous retrouvons parfois face à des énigmes techniques nécessitant de véritables « enquêtes » pour répondre aux problématiques de nos clients.

 

Quelle leçon essentielle le travail en entreprise vous a-t-il appris et dont vous ne mesuriez pas toute l’importance à l’école ?

Christophe : Les projets sur lesquels on travaille sont beaucoup plus importants, la collaboration en équipe de plusieurs dizaines de personnes est souvent incontournable. On découvre alors toute la planification, l’organisation, la communication et la coordination que nécessite ce genre de travail.
Benoit : Il circule durant la scolarité mille rumeurs et stéréotypes, notamment qu’à partir du moment où l’on travaille, c’est chacun pour soi. Ailleurs, je ne sais pas, mais ici, ce n’est absolument pas le cas. Coopération et partage sont vraiment incarnés par tous au quotidien. Il en résulte une ambiance de travail agréable et sereine via une très bonne entente entre collègues, c’est très appréciable.

 

5 mots définissant à vos yeux l’entreprise et son ambiance de travail ?

Christophe et Benoit, à deux voix :

  • La bienveillance générale de nos relations
  • Le niveau d’expertise élevé de chacun
  • Cet esprit de curiosité partagé par tous et qui nous offre une véritable base de connaissance
  • Le travail en équipe qui, dans ces conditions, ajoute une dimension de plaisir supplémentaire
  • La qualité de la communication entre nos équipes qui confère à notre travail efficacité et confort

 

Laure Sourcis, en charge du pôle recrutement chez Murex

En quoi Murex est-elle une entreprise qui sait faire évoluer et grandir ses collaborateurs ?

Nous sommes une entreprise indépendante privilégiant le long terme, c’est pourquoi, la vision de Murex est animée par l’idée que le meilleur moyen de se développer est de faire grandir l’ensemble de nos collaborateurs. Dès son arrivée, chaque nouveau collaborateur suit  un programme de formation étendu sur 6 mois. Il rencontre également son mentor (ou son tuteur dans le cadre d’un stage) qui l’accompagnera tout au long de son intégration. Par la suite, chacun pourra suivre des formations internes ou externes suivant ses propres besoins et selon les objectifs liés au développement de notre entreprise.

 Si vous deviez évoquer une pratique, une tradition ou une anecdote révélatrice de l’ambiance de travail régnant chez Murex ?

L’entraide, le partage et l’envie constante d’apprendre sont profondément ancrés dans notre ADN. Chez Murex, la curiosité intellectuelle de chacun est stimulée par de multiples actions, telles que l’organisation de « Meet-Up » lors « d’afterwork » ou encore l’accueil d’intervenants externes lors de conférences dans nos locaux. Des initiatives internes sont également favorisées, avec par exemple la création des « Dailies » : des moments d’échange « Agile » où chaque collaborateur peut partager son expertise sur un sujet précis lors de sessions quotidiennes.

 

Contact : recrutement@murex.com

 

Chiffres clés Murex : Création : 1986 / Siège : Paris / 2000 collaborateurs dont plus de 950 en France / 17 bureaux dans le monde – plus de 60 nationalités / 30 ans de moyenne d’âge / 86 % des collaborateurs recommandent Murex* /98 % des collaborateurs approuvent le CEO de Murex* / CA : 460 M€40 000 utilisateurs dans le monde

Source glassdoor.com

 

 

StopCovid : les questions que vous vous posez

A partir du 2 juin 2020, le gouvernement français mettra en place l’application mobile StopCovid qui signalera à ses utilisateurs un contact éventuel avec une personne contaminée par le Covid-19.

Les Millennials s’engagent : la preuve sur le terrain

Service Civique, V.I.E. & co : les jeunes français sont au taquet pour se mettre au service des autres tout en gagnant en compétences professionnelles. La preuve !

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Les fake news vous envahissent ? Faites place au doute et célébrez l’esprit critique

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

[La gueule de l’emploi] Les soft skills à maîtriser pour être recruté à coup sûr

62 % des dirigeants et managers sont prêts à recruter principalement sur la base des soft skills. Alors plus question de négliger ses « compétences douces » quand on cherche un job

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

Sport VS Covid : le match

Comment se portent les métiers du sport en période de crise sanitaire et économique ? C’était l’objet de la table ronde de La Sports Management School sur BeSport.

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

C’est décidé, ils ont changé de vie ! Découvrez trois témoignages d’étudiants qui ont décidé de changer leur avenir professionnel.

[Tuto] Comment réussir son entretien en visio ?

Suivez les conseils d’une experte en RH pour bien préparer et passer en toute sérénité votre entretien d’embauche en visioconférence.

J’ai 30 ans et je veux partir à la retraite

Phénomène tout droit venu des USA, la « retraite avant l’heure » a.k.a early retirement commence à gagner l’esprit des trentenaires français. Décryptage