Son agilité a fait sa renommée. Grâce à sa réactivité opérationnelle, le petit poucet des pétroliers réussit là où les majors ne s’aventurent pas, comme l’explique fièrement Michel Hochard (ICN 77) directeur général de Maurel & Prom.

 

Crédit Photo BLAISE LAVIGNE

L’esprit pionnier souffle encore sur cette vieille dame qui approche les deux siècles. D’abord spécialisée dans le shipping, Maurel & Prom s’est progressivement tournée vers l’exploration et la production d’hydrocarbures, en s’adaptant toujours à son époque. « Continuer à croître dans un secteur de l’énergie en pleine évolution est aujourd’hui notre principal enjeu » affirme Michel Hochard. Conscient que le pétrole « a perdu de son aura », il se veut encore plus vigilant en matière de RSE pour son entreprise, signataire d’une charte EHS-S. « Dans le contexte actuel, une mauvaise gestion environnementale ou sociétale peut avoir des conséquences irrémédiables. On se doit d’être irréprochable ».

Se positionner face aux énergies renouvelables

Impossible non plus d’ignorer le mouvement de fond amorcé vers les énergies renouvelables, même si leur contribution à l’énergie mondiale est encore faible. Les groupes pétroliers y consacrent en effet de gros efforts financiers en termes de recherche et développement. « Comme nous n’avons pas les mêmes capacités que les majors du secteur, nous assumons notre stratégie de suiveur, en nous tenant prêts à saisir les opportunités et à nous positionner sur des niches. Nous avons d’ailleurs commencé à installer des panneaux solaires autour des sites que nous explorons, comme par exemple au Gabon en partenariat avec le gouvernement. »

L’esprit PME

Avec 650 collaborateurs répartis à travers le monde (Afrique francophone, Amérique Latine, Canada…), dont seulement 45 dans son siège parisien, Maurel & Prom est une entreprise à taille humaine où les prises d’initiatives sont encouragées. « En entrant ici, les jeunes accèdent directement à des responsabilités opérationnelles, et se sentent tout de suite utiles. Les circuits décisionnels et hiérarchiques sont très courts, un peu comme dans une PME » explique Michel Hochard. Ici, pas de « job description limitative », chacun étant placé en position de contributeur et en capacité d’élargir son champ d’action, dans le respect d’un travail en équipe productif et challengeant. « Ce n’est pas l’anarchie, mais ce mode de fonctionnement ne convient pas à tout le monde, il faut un esprit plutôt entrepreneur » prévient, souriant, le DG. Et ce d’autant plus que le groupe est reconnu pour sa grande réactivité et ses capacités d’adaptation : « notre force réside dans notre différence. Nous allons là où ça paraît compliqué, nous réussissons là où les majors ne vont pas naturellement ». Rapides dans leurs réponses, et rapidement mobilisables sur le terrain, les équipes de Maurel & Prom ont ainsi contribué à bâtir sa renommée d’entreprise agile et proactive.

Ouverture internationale exigée

Pour des jeunes diplômés créatifs et ambitieux, différents métiers challengeant sont accessibles dans le groupe : forage, exploration, suivi du cost, gestion de projets, systèmes d’information, finance… « Dans toutes les fonctions, la mobilité internationale est essentielle car nous sommes en lien quotidien avec nos filiales à l’étranger et nos deux centres opérationnels au Gabon et en Tanzanie. Les voyages ponctuels sont donc fréquents. Au-delà de la maîtrise de langues étrangères, la curiosité et l’ouverture culturelle sont de vrais atouts : ils permettent d’accepter et d’intégrer les différentes formes de réflexion et de pratiques ».

Pour moi, l’ICN c’est…

La richesse des intervenants
L’esprit d’initiative
L’ouverture transdisciplinaire
L’entrepreneuriat associatif

Le plus ambiance de Maurel & Prom

Chacun laisse la porte de son bureau ouverte en permanence, la communication directe est privilégiée !

Mes conseils de DG « Soyez contributifs, n’attendez pas pour montrer votre apport. Et ne vous laissez pas emporter dans un faux confort. Faites-vous plaisir en travaillant, sinon changez ! »

Contact : mhochard@maureletprom.fr; ceichinger@maureletprom.fr

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.