POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

L’Inspection Générale du groupe BPCE : un vivier de futurs dirigeants

Fini l’image figée et vieillissante du banquier ! Le secteur est aujourd’hui l’un des plus innovants qui soit à l’image du groupe BPCE. Avec ses 30 ans d’expérience, Stéphanie Paix (Certificat administrateur de sociétés ? IFA, Sciences Po Paris, 2015), directeur général adjoint en charge de l’Inspection Générale, porte un regard aiguisé sur ce métier.

 

En 1988, Stéphanie Paix entrait à l’Inspection Générale des Banques Populaires. 30 ans après, elle en est nommée DGA après un parcours très varié au sein du groupe BPCE. « En 30 ans, le métier a considérablement évolué en réponse à des règlementations plus contraignantes et à des mutations sociétales qui ont bouleversé la relation client. »

Le dernier rempart contre les risques

Quel impact a cette transformation du métier sur l’Inspection Générale ? D’une part, les risques ne sont pas constants, à l’image de la cybersécurité, ou de ceux liés à la réputation. Bien les maitriser implique une vigilance continue.  Dans ce contexte, la clé du métier repose sur un pilier : le bon sens ! « Notre rôle est de protéger le groupe et non d’apprendre aux collaborateurs à travailler. Les qualités relationnelles et humaines sont les meilleurs atouts de nos inspecteurs. »

Un terrain d’apprentissage pour futurs dirigeants

Les jeunes talents passent en moyenne 6 ans au sein de l’Inspection Générale, mais changent de mission tous les 4 mois. Une expérience qui peut les mener dans tous les métiers de toutes les entités du groupe, en France comme à l’international. « Ici, vous apprendrez non seulement le métier de la banque mais aussi à connaître le groupe et son fonctionnement spécifique. » Un parcours qui a permis à Stéphanie d’acquérir toute sa légitimité. Une crédibilité renforcée par 7 années dans sa précédente fonction : président du Directoire de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes.

Les qualités d’un bon inspecteur Adaptation / Ecoute / Capacité d’analyse / Capacité de synthèse / Diplomatie / Empathie

Une cure de jouvence

C’est pourquoi Stéphanie Paix n’a pas hésité à quitter Lyon pour se rapprocher de Paris et de la direction du groupe. L’opportunité également de travailler au plus près de Laurent Mignon, nouveau président du directoire.« C’est un métier très stimulant intellectuellement. Il faut rester très ouvert au changement. Et je m’offre une vraie cure de jeunesse en travaillant au plus près des jeunes talents avec une moyenne d’âge de 25 ans. » Une relation gagnant-gagnant entre l’expérience d’un côté et l’impertinence de l’autre !

Des profils aussi variés que les carrières

Mais pour oser l’impertinence, encore faut-il avoir une tête bien faite. Voilà le critère majeur requis pour intégrer l’Inspection Générale, « sas » idéal entre la fin des études et l’entrée dans la vie professionnelle. En somme, l’alliance de l’intelligence et de l’humilité car on ne manquera pas de vous challenger. Une qualité qui colle bien à la personnalité, très spontanée, de Stéphanie Paix. « J’aime ce côté naturel. Donc restez vous-mêmes surtout, même à 25 ans. Et nous vous aiderons à devenir qui vous êtes vraiment. » Diplômés d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou d’universités, bienvenue chez BPCE ! Votre moteur : l’envie de découvrir un groupe et un métier.

Le message de Stéphanie Paix : « Challengez-nous ! Quand j’étais moi-même chef de mission, ma patronne nous disait : ‘‘Vous avez le droit de tout dire, mais faites attention à la façon dont vous le direz.’’ Alors restez cash car ça me plaît. Ces 30 dernières années ont été une aventure humaine extraordinaire. Mais mes plus beaux défis restent à venir. »

Contact : stephanie.paix@bpce.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter