Fini l’image figée et vieillissante du banquier ! Le secteur est aujourd’hui l’un des plus innovants qui soit à l’image du groupe BPCE. Avec ses 30 ans d’expérience, Stéphanie Paix (Certificat administrateur de sociétés ? IFA, Sciences Po Paris, 2015), directeur général adjoint en charge de l’Inspection Générale, porte un regard aiguisé sur ce métier.

 

En 1988, Stéphanie Paix entrait à l’Inspection Générale des Banques Populaires. 30 ans après, elle en est nommée DGA après un parcours très varié au sein du groupe BPCE. « En 30 ans, le métier a considérablement évolué en réponse à des règlementations plus contraignantes et à des mutations sociétales qui ont bouleversé la relation client. »

Le dernier rempart contre les risques

Quel impact a cette transformation du métier sur l’Inspection Générale ? D’une part, les risques ne sont pas constants, à l’image de la cybersécurité, ou de ceux liés à la réputation. Bien les maitriser implique une vigilance continue.  Dans ce contexte, la clé du métier repose sur un pilier : le bon sens ! « Notre rôle est de protéger le groupe et non d’apprendre aux collaborateurs à travailler. Les qualités relationnelles et humaines sont les meilleurs atouts de nos inspecteurs. »

Un terrain d’apprentissage pour futurs dirigeants

Les jeunes talents passent en moyenne 6 ans au sein de l’Inspection Générale, mais changent de mission tous les 4 mois. Une expérience qui peut les mener dans tous les métiers de toutes les entités du groupe, en France comme à l’international. « Ici, vous apprendrez non seulement le métier de la banque mais aussi à connaître le groupe et son fonctionnement spécifique. » Un parcours qui a permis à Stéphanie d’acquérir toute sa légitimité. Une crédibilité renforcée par 7 années dans sa précédente fonction : président du Directoire de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes.

Les qualités d’un bon inspecteur Adaptation / Ecoute / Capacité d’analyse / Capacité de synthèse / Diplomatie / Empathie

Une cure de jouvence

C’est pourquoi Stéphanie Paix n’a pas hésité à quitter Lyon pour se rapprocher de Paris et de la direction du groupe. L’opportunité également de travailler au plus près de Laurent Mignon, nouveau président du directoire.« C’est un métier très stimulant intellectuellement. Il faut rester très ouvert au changement. Et je m’offre une vraie cure de jeunesse en travaillant au plus près des jeunes talents avec une moyenne d’âge de 25 ans. » Une relation gagnant-gagnant entre l’expérience d’un côté et l’impertinence de l’autre !

Des profils aussi variés que les carrières

Mais pour oser l’impertinence, encore faut-il avoir une tête bien faite. Voilà le critère majeur requis pour intégrer l’Inspection Générale, « sas » idéal entre la fin des études et l’entrée dans la vie professionnelle. En somme, l’alliance de l’intelligence et de l’humilité car on ne manquera pas de vous challenger. Une qualité qui colle bien à la personnalité, très spontanée, de Stéphanie Paix. « J’aime ce côté naturel. Donc restez vous-mêmes surtout, même à 25 ans. Et nous vous aiderons à devenir qui vous êtes vraiment. » Diplômés d’écoles d’ingénieurs, de commerce ou d’universités, bienvenue chez BPCE ! Votre moteur : l’envie de découvrir un groupe et un métier.

Le message de Stéphanie Paix : « Challengez-nous ! Quand j’étais moi-même chef de mission, ma patronne nous disait : ‘‘Vous avez le droit de tout dire, mais faites attention à la façon dont vous le direz.’’ Alors restez cash car ça me plaît. Ces 30 dernières années ont été une aventure humaine extraordinaire. Mais mes plus beaux défis restent à venir. »

Contact : stephanie.paix@bpce.fr

Le bio : pari gagnant pour la grande conso

Les Français consomment de plus en plus de produits bio. Les grandes et moyennes surfaces les mettent alors en avant dans leur rayons. Alors, green-washing ou pas ?

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement