Si ARCYS, spécialiste de l’électronique sécuritaire, ne cesse de se développer ces dernières années, c’est grâce à son président, Jean-Damien du Rivau (Centrale Marseille 97, ESCP Europe 98). Celui qui mise beaucoup sur l’écoute et la confiance a su embarquer ses collaborateurs vers la réussite. Rencontre.

 

crédit ARCYS

Dès son arrivée au sein d’ARCYS, Jean-Damien du Rivau s’est saisi du chantier de la QVT, un point très important pour le président. « La première action que j’ai mise en place, c’est de libérer la parole des salariés. Il est important pour moi de leur montrer que leur avis est pris en compte. Nous avons donc proposé des espaces d’expression et de liberté  où nous écoutons attentivement leurs propositions avant qu’ils ou la Direction les traduisent en actions. » Et le président d’ARCYS a vite compris que la confiance est un levier de performance incroyable. « Lorsque ce sentiment est réciproque, vos collaborateurs n’hésitent pas à apporter leurs idées. Pour que vos équipes s’investissent, il faut que tous soient transparents sur les succès, comme sur les échecs. »

La PME : terrain de jeu idéal des présidents…

Après avoir exercé au sein de grands groupes, Jean-Damien du Rivau a apprécié les atouts du métier de dirigeant au sein d’une structure plus petite. « La PME est un laboratoire d’apprentissage extraordinaire. Il y a un vent de fraîcheur qu’on ne retrouve pas dans les grandes entreprises souvent trop normées. Au sein des PME, le président se doit de maîtriser tous les aspects de sa société : les enjeux technologiques, la dimension RH, les projets, le développement de nouveaux produits. Un vrai défi ! »

… et des jeunes dip’ !

Vous aimez l’électronique et l’innovation ? ARCYS est fait pour vous ! L’entreprise conçoit des cartes électroniques et l’instrumentation pour la défense, le nucléaire civil, mais également le transport. Si les métros arrivent à être synchronisés, sans se percuter, et si les portes restent fermées pendant qu’ils circulent, c’est à ARCYS qu’on le doit ! Son atout ? Sa petite taille et sa maîtrise technologique ! « L’univers des PME est très épanouissant, car il permet de voir les impacts réels de ses actions très rapidement. » Systèmes sans fil, technologie LoRa… Aujourd’hui, le secteur connaît des challenges importants. L’entreprise qui a plus de 40 ans se renouvelle sans cesse et recherche des jeunes talents pour accompagner ses transformations, tout en proposant un cadre de travail dans lequel vos idées seront entendues. « Notre mode de travail ? La co-construction, au sein d’une entreprise où il règne une bonne ambiance. Je veux qu’ARCYS soit comme une deuxième famille pour ses collaborateurs. »

 Les 3 qualités du bon collaborateur d’ARCYS ?

« L’enthousiasme. Sans enthousiasme et sans envie, les sociétés sont moins performantes. L’humain est à la base de toute entreprise
La transparence
La curiosité et l’envie de relever des challenges techniques au sein d’un environnement complexe. »

Le projet excitant de 2019 ? « Cette année, nous travaillons sur la production des cartes de contrôle de sécurité ultime des EPR en Angleterre. Ce chantier important nécessite la curiosité et la fraîcheur d’esprit de jeunes diplômés pour pouvoir répondre à la demande. »

#MonSuperPouvoir « Il vient d’une maxime de mon père: « Il faut chercher à comprendre ». Pour mieux appréhender les attentes de ses collaborateurs, il faut savoir comprendre ce qu’ils veulent dire et se mettre dans leurs bottes. C’est pour cette raison que j’ai choisi de me diriger vers un troisième cycle audit-conseil à ESCP Europe. Il était important pour moi de mieux comprendre le raisonnement des autres mondes telle que la finance, qui est très différent de celui de l’ingénieur. »

 Chiffres clés : CA 2017 : 21 M€ / 135 salariés CDI / Existe depuis plus 40 ans / Zone d’activité ; France, Chine, Angleterre, Niger, Kazakhstan

Contact : arcys.fr jean_damien.du_rivau@arcys.fr

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.

Carrefour : grand consommateur de jeunes talents

La grande distribution fait sa grande mutation ! Tel est le défi d’Amélie Oudea-Castera, Head of e-commerce, data & digital de Carrefour.