La transformation numérique dans laquelle l’ensemble de l’économie est plongé, génère des besoins de compétences en constante évolution. Après avoir dressé un bilan de cette évolution, on analysera les acteurs pilotant ces aspects au sein des entreprises. Le triptyque DSI, DRH et Directeur marketing joue un rôle prédominant dans cette évolution. On analysera également la manière dont ces talents du numérique nécessitent des parcours singuliers au sein des entreprises et la manière dont DRH et DSI doivent collaborer pour l’accompagnement de ces profils.

© Prisme / Pierre Jayet

© Prisme / Pierre Jayet

Le numérique est omniprésent
Les entreprises sont dans la tempête, la transformation qu’elles subissent, touche tant les business models qu’elles déploient que la manière dont elles sont organisées et que la manière dont les différents métiers de l’entreprise réalisent leurs activités différemment. Tout d’abord une réalité : ça fait très longtemps qu’on essaye de positionner le client au centre de l’activité mais aujourd’hui, on ne peut plus faire autrement. Le client, sous peine de partir et c’est aujourd’hui extrêmement facile de changer (un clic ou deux), a son mot à dire dans la manière dont l’entreprise innove (open innovation), lui propose des offres (service), interagit avec lui (omni canal). Chaque fonction de l’entreprise est impactée, dans son organisation et dans ses manières de procéder par le numérique. De la même manière, le lien avec ses « fournisseurs » évolue. Ce sont de réels écosystèmes qui se développent pour mieux répondre aux attentes du client. Par exemple, les entreprises incubent des startups pour pouvoir innover.

 

Evolution des types de compétences
Le numérique dans l’entreprise, c’est aujourd’hui trois familles de compétences. Tout d’abord on trouve les compétences liées directement au numérique, que ça soit des compétences technique (mettre en place l’infrastructure pour gérer du Big Data ou des objets connectés n’est pas complétement trivial !) ou des compétences liées aux nouveaux usages du numériques (animation de communautés, développement du CRM…). Le numérique, de part son impact, génère aussi des besoins de talents sur les problématiques de transformation que ce soit sur des aspects vision stratégique ou mise en oeuvre d’un accompagnement efficient des collaborateurs. Enfin les modes de management changent et de plus en plus de démarches entrepreneuriales ou plutôt intrapreneuriales sont pertinentes, nécessitant des compétences sur ce domaine. Enfin, une autre tendance lourde est la relative absence des femmes sur les métiers du numérique.

 

Le DSI, un rôle particulier dans le triptyque DSI, DRH, Direction Marketing
On constate que de plus en plus, un triptyque se met en place dans les entreprises pour réfléchir et piloter la transformation digitale. Les trois acteurs clés sont : le DRH parce que les besoins de compétences (en qualité et en quantité, d’ici 2020, 900 000 emplois seront à pourvoir dans le numérique) et les parcours de carrière sont bouleversés, le directeur marketing parce que la relation clients et l’approche marketing sont transformées et enfin le DSI qui revient au centre du jeu, parce que les enjeux technologiques et d’organisation sont fondamentaux. Les profils technologiques sont probablement les plus difficiles à anticiper, à trouver, à recruter et à accompagner. Pour cela, le rôle du DSI, au côté du DRH, est capital. En effet, l’accélération de l’évolution des technologies est toujours aussi importante. Un autre enjeu lié à ces profils concerne l’accompagnement RH qui peut être fait. Autant sur des fonctions classiques comme marketing ou commercial les entreprises savent proposer des parcours de carrière sur le long terme, autant pour des profils « numériques » qui recherchent une succession d’expériences de courte durée (3 à 5 ans), les entreprises ne savent pas accompagner ces passages éclairs. Probablement que la aussi, le ROI ne doit pas être l’élément primordial pour oser avancer. Le DSI a un rôle clé pour participer à la définition de l’accompagnement qui sera fait.

 

Par RENAUD CORNU-EMIEUX,
Titulaire de la Chaire des talents de la transformation digitale
renaud.cornu-emieux@grenoble-em.com
www.talent-digital.fr