Opter pour des candidatures organisées peut s’avérer très utile pour gagner du temps et gagner en visibilité. Utiliser les bons outils au quotidien peut faire pencher la balance en votre faveur. Découvrez lesquels il vous faut à tout prix tester afin de se faire recruter !

 

Étape 1 : On se crée un « packaging sympa »

Comme je dis toujours, un CV, une lettre ou un profil LinkedIn ne sont que des outils de vente de vos compétences. On note dans son CV tout ce que l’on est capable de faire, comme l’étiquette d’un produit que l’on achète en supermarché. Ici, c’est pareil : le packaging se doit d’être attractif tant sur la forme que sur le fond. Alors on retravaille le tout, efficacement, avec un design trendy et un contenu quali. Mais ne vous perdez pas dans des outils que vous ne maitrisez pas… Il faut que le résultat soit là et parfois, en un temps record.

Si l’idée est d’être le plus efficace possible, ne perdez pas de temps à vous former sur un outil de design de CV, pas facile à maîtriser du jour au lendemain. Un bon vieux Word ou PowerPoint fera très bien l’affaire si vous les maîtrisez correctement. Sur le format, vous pouvez aussi être tendance en utilisant Google Doc ou Google Slide qui cartonnent auprès des recruteurs. Premier avantage : ce sont des formats de documents qui peuvent se partager plus facilement. Second avantage : un format PDF garantira une impression parfaite. Cela peut paraitre dérisoire mais de nombreux recruteurs impriment encore les CV qu’ils reçoivent, alors autant que la version papier soit de qualité non ?

Autre astuce pour vous se faire recruter, pensez à ajouter à votre profil LinkedIn deux ou trois formations (via Linkedin Learning) qui peuvent être pertinentes par rapport aux postes ciblés. Qu’il s’agisse de l’apprentissage d’un outil spécifique, du développement de compétences particulières, le catalogue proposé par le réseau social professionnel ne cesse d’être étoffé. Ce sera la preuve que vous êtes motivé et avez soif d’apprendre ! A l’inverse, n’en mentionnez pas plus de trois au risque de passer pour la personne qui en fait un peu trop et d’agacer le recruteur.

Les outils recommandés :
CV powerpoint et Google slide by myCVfactory
– LinkedIn pour une visibilité online irréprochable
Linkedin Learning pour 2-3 formations à ajouter à votre profil

>>> Nos conseils pour un CV béton

Etape 2 : On met en place sa stratégie de « campagne publicitaire »

Oui, vous avez bien lu. Vous êtes un produit qui cherche à se lancer, à se commercialiser sur le marché. A vous d’agir sur plusieurs tableaux en utilisant tous les outils à disposition. D’abord, on contacte son réseau sur LinkedIn et par mail. Lancez des messages à tout le monde, montrant votre profil et démontrant que vous êtes supra-brillant. N’hésitez pas à publier aussi sur votre Instagram une petite carte qui montre vos compétences rapidement en un clin d’œil, ça ne peut pas faire de mal.

Professeurs, anciens camarades… On ratisse large pour montrer qu’on est open pour se faire recruter. Sur LinkedIn, cochez la case « ouvert à toutes opportunités professionnelles ». Allez même jusqu’à publier votre profil sur des groupes Facebook et LinkedIn. On se montre !

Les outils recommandés :
Canva : un super outil pour faire vos mini bio et petites affiches à placarder sur vos profils Facebook, Instagram et LinkedIn. Il est facile à utiliser, hyper intuitif et gratuit pour la plupart de ses fonctionnalités. A adopter d’urgence !

>>> Pour aller plus loin : pensez aux portefolios pour valoriser votre travail

Etape 3 : On diffuse son profil en masse pour maximiser ses chances de se faire recruter

Établissez un listing des job boards sur lesquels vous souhaitez apparaitre : job boards généralistes dans un premier temps, puis les job boards sectoriels avec une expertise métier. Vous pouvez aussi contacter les cabinets RH généralistes et secteurs / métiers, pour avoir un contact humain et bénéficier de leur réseau, souvent gigantesque. Remettez ainsi un peu d’humain dans votre stratégie à ce moment-là.

Les outils recommandés :
Le Guide des Ressources Emploi : vous pourrez retrouver des listings exhaustifs de job boards généralistes et de cabinets de recrutement
Pour réunir toutes vos tâches, vous organiser au mieux et suivre vos avancées, pensez à utiliser des outils dédiés à la gestion de projets comme Trello

Etape 4 : On met en place une prospection ciblée et en volume

S’il y a bien une chose où tout le monde pêche, c’est sur la prospection. Personne ne voit la recherche d’un travail comme une mission de prospection dans le dur. Pourtant, c’est la même chose, exactement la même chose. Vous devez cibler des entreprises, cibler le bon interlocuteur et ensuite lui écrire un message personnalisé. Puis le relancer une fois, deux fois, trois fois.

En plus, vous devez tenir des comptes des relances, savoir à qui vous avez écrit… Car en quelques semaines, vous pourriez rapidement vous retrouver complètement submergé et désorganisé sur LinkedIn.

Les outils recommandés :
ProspectIN (comptez 200 euros / an) pour envoyer des messages à des milliers de contacts en un seul clic selon les entreprises et métiers qui vous intéressent. (alors oui, le robot envoie des messages à tout le monde mais au moins, la relance est automatisée et vous ne vous préoccupez que des réponses à faire aux personnes qui vous répondent)
L’extension Chrome Piwaa pour garder une visibilité sur tous les messages envoyés dans votre messagerie LinkedIn, qui risque vite devenir désorganisée avec tous les messages que vous allez recevoir

Etape 5 : On soigne « le service client »

Pour continuer la métaphore filée du packaging et du produit que vous êtes, il faut vraiment tout donner ensuite sur la relation avec le futur employeur. Vous avez eu un entretien, maintenant accordez lui de l’attention, chouchoutez-le ! Montrez que vous êtes présent mais attention, sans être oppressant… On écrit, on relance mais pas que ! On se montre actif sur les réseaux en publiant des articles sur LinkedIn, en partageant des contenus ou en écrivant des mini-posts 1 à 2 fois par semaine. L’idée, c’est de toujours montrer qu’on cherche à se faire recruter.

Les outils recommandés :
– LinkedIn Pulse pour publier vos articles
Trello toujours, par exemple pour planifier vos contenus à publier