Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

L’EM Normandie dévoile ses orientations stratégiques pour 2030

EM Normandie 2030
Le nouveau campus du Havre : un bel atout pour satisfaire les orientations stratégiques de l'EM Normandie

« School for life, School for Good » : telle est la philosophie affichée par l’EM Normandie pour 2030. Alors que la business school fête ses 150 ans cette année, son directeur général Elian Pilvin vient tout juste de dévoiler les nouvelles orientations stratégiques de l’école. On fait le point.

« Old school, young mind » : la baseline de l’EM Normandie infuse clairement dans les nouvelles  orientations stratégiques de la business school pour 2030. Des « orientations stratégiques » et non un « plan stratégique » insiste en préambule son directeur. « Faire un plan stratégique à cinq ans, c’est se soumettre à des injonctions de travail très codifiées et contraindre l’agilité. Dans le monde d’aujourd’hui, on ne peut plus réfléchir dans un cadre corseté, il faut réfléchir plus large. C’est pour cela que nous avons travaillé sur un cap stratégique à 10 ans, afin d’avoir l’agilité nécessaire pour naviguer en gros temps et saisir les opportunités qui peuvent se présenter dans les changements de modèle de nos écoles et de l’enseignement supérieur ».

Une nécessité de repenser le modèle des business schools ?

Des orientations stratégiques qui affirment la conviction de l’EM Normandie qu’alors que « l’humanité est bouleversée, il y a urgence à réinventer le monde et donc à réinventer l’éducation en mettant l’étudiant au centre de son projet et en le considérant comme l’acteur principal du changement, parce que les modèles actuels sont périmés. Il faut ainsi donner aux étudiants les outils de compréhension et de construction du nouveau monde. Nous avons l’obligation de repenser les choses différemment en restant fidèles à notre histoire marquée par l’international, l’innovation et l’humanisme. Je ne sais pas si l’école va changer le monde mais je suis certain que nous avons la responsabilité de faire en sorte que nos étudiants aient la possibilité de changer le monde » affirme Elian Pilvin.

School for life, school for good : la nouvelle philosophie de l’EM Normandie pour 2030

Une conviction dont découle la raison d’être aujourd’hui affichée par l’école : « Eclairer celles et ceux qui ont à cœur de relever les défis auxquels l’humanité est confrontée. Inspirer et former les générations d’hier, d’aujourd’hui et de demain à devenir les acteurs d’un monde durable. Libres de penser, libres d’apprendre, libres de créer ».

Une raison d’être qui se conjugue avec un objectif ambitieux pour l’EM Normandie : s’illustrer comme la première institution supérieure d’enseignement et de recherche post bac de classe mondiale. Une business school qui ne s’arrête ni au business ni à l’obtention du diplôme, une « school for life, school for good qui, héritage de son fondateur, a en permanence la volonté d’avoir un impact positif sur la société ».

Pour 2030, l’EM Normandie met le cap sur le monde

Et pour porter ses ambitions, l’EM Normandie mise d’abord sur le monde. Ses campus d’Oxford et de Dublin sont ainsi voués à se développer : + 500 m² pour Oxford en 2021-2022 et un déménagement pour Dublin à la rentrée 2022. Trois nouveaux campus-hubs en propre sont aussi en cours de développement dans des villes-monde portuaires : Dubaï (ouverture prévue en 2022), Ho Chi Minh Ville (ouverture prévue en 2023) et sur le continent américain d’ici 2025. « Nous souhaitons y offrir les meilleures conditions d’accueil tout en approchant nos enseignements de territoires à haut potentiel » indique Hendrik Lohse directeur des affaires internationales, réaffirmant ainsi la place de l’international dans la stratégie de l’EM Normandie, malgré la crise Covid ».

Une expérience étudiante augmentée pour l’EM Normandie de 2030

Autre vaisseau amiral du développement de l’EM Normandie d’ici 2030 : « une expérience étudiante augmentée grâce à un dispositif pédagogique unique repensé ». Une expérience passant par l’acquisition des hard skills bien sûr, mais aussi un accompagnement personnalisé et progressif à même de développer les soft skills des étudiants. Sans oublier la mise en œuvre des acquis à travers des projets ou TD en petits groupes, l’exposition permanente et obligatoire aux univers d’apprentissages internationalisés et les mises en situations réelles à travers l’alternance. Elian Pilvin considère d’ailleurs cette dernière comme « la voie d’excellence : chez nous, ce sont les meilleurs étudiants qui la choisissent ». Une voie qui a de fait le vent en poupe : alors que l’EM Normandie ne comptait qu’une trentaine d’alternants en 2013, ils sont aujourd’hui près de 1 500.

>>>> Pour aller plus loin : envie de tout savoir sur l’EM Normandie en 2 minutes chrono ? Découvrez notre fiche A Bonne Ecole !

Ready for WARD ?

Pour ce faire, l’école investit fortement sur sa plateforme WARD avec pour ambition de devenir « le premier metaverse (un mode dans lequel réel et virtuel s’hybrident et peuvent se confondre) des grandes écoles françaises dans les cinq prochaines années. » Un outil intelligent et personnalisé qui permet, grâce à l’IA notamment, un accompagnement des étudiants au plus près de toutes les expériences, qu’elles soient académiques, professionnelles, internationales ou associatives. Cerise sur le gâteau, l’école a choisi son fondateur, Jules Siegfried himself, comme égérie de son chatbot. Une première version de la plateforme WARD est prévue pour janvier 2022 avec des ajouts de briques fonctionnelles tous les six mois.

Un dispositif nourri par des salles Edtech équipées d’outils technologiques à même d’enrichir encore l’expérience et l’engagement de chacun. Les étudiants de l’EM Normandie pourront ainsi customiser à l’envie leur consultation des supports vidéos fournis (sous-titrage, récupération des textes des vidéos, traduction…) ou même suivre certains interlocuteurs en hologramme !  

« Nous sommes convaincus que l’EM Normandie doit avoir un impact positif sur son écosystème et sur ses étudiants, à même de devenir les game changers qui répondront aux enjeux de demain. Et nous mettons tous les moyens et toute notre motivation pour y arriver » – Elian Pilvin, directeur général de l’EM Normandie

Pour 2030, l’EM Normandie peut compter sur deux nouveaux bâtiments construits sur des fondations solides

Des innovations de taille pour la plus ancienne école de commerce de province qui fête ses 150 ans cette année. L’occasion de se replonger (et de s’inspirer !) dans l’héritage de son fondateur, « particulièrement novateur dans son approche de l’enseignement supérieur et de son impact sur la société » rappelle Elian Pilvin. Et pour poursuivre son développement, l’école pourra d’ailleurs compter sur ses deux nouveaux campus au Havre et à Paris « des campus résolument novateurs, ouverts et qui préfigurent les transformations des modèles pédagogiques des années futures ».

Rentrée 2021 à l’EM Normandie : les chiffres à retenir

5 800 étudiants dont 1 500 alternants et 1 000 internationaux avec + 30 % de primo entrants, + 50 % d’alternants et + 61 % de candidats internationaux
105 professeurs permanents
800 intervenants extérieurs
Plus de 5 000 entreprises associées à l’école
5 campus
63 millions € de CA
Près de 21 500 membres de l’Association Alumni EM Normandie

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter