La force d’Heppner depuis 1925 ? Son indépendance ! Un facteur de différence qui se traduit par un management qui offre une grande autonomie à ses talents. Jean-Thomas Schmitt (EDHEC Business School 2008), son directeur général, partage son ambition pour Heppner.

 

Qu’est-ce qui fait la particularité d’Heppner sur un marché des flux logistiques et des transports disrupté par les plateformes numériques ? Sa culture familiale et son agilité ! « Heppner allie la capacité à ancrer sa stratégie sur le long terme à une prise de décision très rapide dans un environnement fortement concurrentiel. »

Une aventure familiale et internationale

Une entreprise familiale est porteuse de valeurs. Chez Heppner, il s’agit de l’audace, de la loyauté, de l’excellence, de la responsabilité et de l’engagement. En tant que directeur général, Jean-Thomas Schmitt inscrit cette culture au cœur de ses ambitions pour l’entreprise. « Dans 5 ans, Heppner sera toujours une entreprise familiale de plus en plus tournée vers l’international : l’Europe bien sûr où nous sommes solidement implantés, mais aussi l’Afrique, notamment au Maroc. Nous aurons gardé cette excellence de service qui fait notre force.. Nous sommes dans une dynamique de développement à l’international mais en conservant le même ADN. »

 Une ETI qui mise sur son capital humain et sur le digital

Au-delà de l’entreprise familiale, une entreprise de taille intermédiaire (ETI) est elle-même porteuse de sens pour les collaborateurs : circuits de décision courts, implication visible dans des missions reconnues. « Notre capital humain est notre plus grand actif » souligne Jean-Thomas Schmitt. Heppner déploie également sa nouvelle stratégie digitale : « Avec notre plan d’investissement Magellan, 20 M€ seront ainsi consacrés à l’amélioration de l’expérience collaborateur et client, mais aussi à la productivité et à l’excellence opérationnelle. Magellan c’est une vingtaine de projets qui se déploieront sur trois ans et solliciteront les nouvelles technologies. »

Entreprenez, échouez et apprenez

Une politique RH qui accélère les promotions. Certains collaborateurs ainsi issus de l’alternance font aujourd’hui partie du comité de direction. Les clés de leur évolution : l’autonomie et l’esprit intrapreneurial ! « Vos soft skills sont plus importantes pour nous que vos hard skills. Aujourd’hui, vous êtes amenés à être rapidement propulsés à des postes à responsabilité et de manager. Donc vous devez au quotidien être capables de prendre des décisions et des risques. Comme disait Nelson Mandela : ‘‘Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends.’’ Voilà comment vous pourrez donner du sens à vos carrières. »

Bienvenue à l’Université ! Lancée en 2016, l’Université Heppner accueille pendant 1 an 45 collaborateurs pour les former à une vision globale de l’entreprise et au spectre complet des responsabilités qu’ils peuvent être amenés à prendre en tant que managers chez Heppner. Les sessions de formation sont effectuées par des experts externes mais aussi par les membres du Comex d’Heppner qui composent et dispensent eux-mêmes plusieurs modules « C’est un outil de promotion mais aussi d’intégration très fort car tous les métiers du groupe sont mélangés. »

Le conseil de Jean-Thomas Schmitt Amusez-vous, faites-vous plaisir mais prenez des décisions ! Et chez Heppner, vous avez le droit à l’erreur. « On ne vous en voudra pas d’échouer car il n’y a rien de pire que l’immobilisme. Ces valeurs de l’audace et de la responsabilité sont importantes pour avancer. Donc cherchez à créer et à intraprendre chaque jour dans l’entreprise comme si c’était la vôtre. »

#MoiLeader « Être un leader, c’est avoir cette capacité à assumer des décisions et à communiquer en toute transparence. À l’EDHEC, j’ai vécu cette liberté et cet apprentissage de l’entrepreneuriat. Je suis sorti de l’école renforcé pour affronter la vie d’entreprise. »

« Donnez du sens à votre action ! Apprendre de ses erreurs est une chance. »

Jean-Thomas Schmitt (EDHEC Business School 2008), directeur général d’Heppner

 

Contact : www.recrutement-heppner.fr/heppner

 

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.