La culture de confiance se vit all over the world chez AXA – L’interview de Christophe Mugnier

Interview Christophe Mugnier AXA

Voilà un groupe d’assurance mondial qui aime ses talents et le prouve ! Vous aussi rejoignez l’aventure AXA et écrivez votre voie en France ou à l’international en suivant les conseils de Christophe Mugnier (MIT 95, CentraleSupélec 95), directeur technique Europe.

Pourquoi le job de directeur technique est-il passionnant ?

Interview Christophe Mugnier AXA

Je m’assure que l’ensemble des produits commercialisés dans nos six pays d’Europe sont de bonne qualité et offrent des garanties intéressantes pour nos clients. Il s’agit aussi de maîtriser le niveau de risque sur l’ensemble des branches d’assurance (assurance-vie, assurance santé, assurance dommage) pour les entreprises et les particuliers. Il faut bien comprendre les fondamentaux de l’assurance et la stratégie des filiales, main dans la main avec les équipes de la plateforme régionale Europe. 

Quels sont les défis du secteur en matière de gestion des risques ?

Notre enquête annuelle sur les risques futurs nous enseigne que le risque climatique est le premier sur le podium, suivi par les risques géopolitique, cyber, financier et économique. Nous sommes au cœur de tous les enjeux sociétaux et c’est ce qui rend l’activité aussi passionnante. Un jeune qui rejoint AXA doit être attiré par ces problématiques et avoir envie de soutenir l’économie et de protéger tous nos clients.

Quid des opportunités pour les jeunes diplômés ?

AXA est une des entreprises du CAC 40 les plus globales. La France pèse moins d’un quart de notre activité et nous avons des filiales partout, notamment au Japon, à Hong-Kong et aux États-Unis. Un jeune motivé et talentueux peut partir où il le souhaite. Il faut être à l’aise dans un environnement international et être curieux. Les métiers sont très variés : spécialistes de la donnée, actuaires, informaticiens, économistes, financiers, commerciaux… En France, nous accueillons chaque année 1 800 étudiants en stage ou en alternance, dans tous les métiers. Et pour les jeunes à fort potentiel, nos programmes internationaux de recrutement et de formation donnent une vision globale et multiculturelle des enjeux du groupe. Chez AXA, tout le monde a sa chance. Notre culture de confiance permet aux talents de s’exprimer. Chacun est maître de sa carrière et peut écrire sa voie. J’en suis la preuve : en 27 ans, j’ai changé de poste tous les trois ans.

Vos conseils aux jeunes qui se voient rapidement manager des équipes ?

Le management est un passage, mais ce n’est pas une fin en soi. Pour réussir, il faut se lancer et ne pas avoir pas d’idée préconçue. Je gère mon équipe de la façon dont j’aurai voulu être managé moi-même. Chacun a sa sensibilité et veut être valorisé. Il faut donc se mettre à la place de l’autre, garder une éthique, être honnête et donner une vision à son équipe. Je participe toujours avec plaisir aux programmes de mentoring et de coaching, notamment ceux qui aident les talents féminins à être plus visibles. Durant sa carrière, c’est gratifiant de rendre ce que l’on a reçu. C’est un temps bien employé, d’autant que l’on rencontre des gens souvent très talentueux.

#MIT

Grâce à mon classement à CentraleSupélec, j’ai eu la chance d’obtenir une bourse pour étudier un an au MIT où j’ai passé un master en sciences dans la filière mécanique des fluides. J’ai aimé l’approche concrète et pragmatique des enseignements et la place laissée aux initiatives individuelles.  Ce fut un challenge très excitant. J’ai vécu une sorte de parcours initiatique vers ma vie d’adulte en étant parachuté loin de chez moi dans un environnement international. Mes amis étaient Malaisiens, Libanais… Je me souviens de nos séjours dans les îles de Martha’s Vineyard sur le front de mer du Massachusetts. Le MIT a été un atout dans ma personnalité et dans mon approche des choses.

Contact :  christophe.mugnier@axa.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter