Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

J’ai testé pour vous… le grand retour du Triathlon Audencia – La Baule 2021

Retour sur la 34e édition du Triathlon Audencia La Baule
Retour sur la 34e édition du Triathlon Audencia La Baule - Crédit F Senard

Après une 33e édition annulée en 2020 en raison des contraintes sanitaires, le Triathlon Audencia – La Baule a fait son grand retour les 18 et 19 septembre derniers pour une 34e édition de folie ! Ambiance, performances et solidarité : on revient sur les faits marquants du plus grand évènement sportif d’Europe organisé par des étudiants en 2021.

« Cette 34e édition du Triathlon Audencia – La Baule aura la saveur particulière des émotions qui réapparaissent après une période de privation » prédisait Christophe Germain, directeur général d’Audencia, quelques heures avant le lancement de la compétition. Et des émotions, il y en eu ! Du côté de l’équipe organisatrice d’abord. 24 étudiants de deuxième année surmotivés, épaulés par Hervé Delaunay, directeur du Triathlon. A leurs côtés, plus de 500 étudiants bénévoles recrutés il y a quelques semaines parmi les 1A et les étudiants AST. « Les amphis de présentation aux futurs bénévoles étaient plein à craquer : l’événement n’a rien perdu de son attractivité. J’ai coutume de dire que le triathlon c’est LE vrai WEI ! Un événement qui, en plus d’être sportif et festif, est un événement au service de l’institution et de la communauté, particulièrement bien aligné avec les valeurs de l’école » souligne Nicolas Arnaud, directeur des programmes d’Audencia.

21 ans et déjà à la tête de l’organisation du Triathlon Audencia – La Baule 2021

Louise Thueux, présidente de l'asso organisatrice du Triathlon Audencia La Baule
Louise Thueux, présidente de l’asso organisatrice du Triathlon Audencia La Baule

A la tête de l’association organisatrice du Triathlon, Louise Thueux. « Je suis trop contente d’y être enfin, d’autant qu’on avait commandé le soleil… et qu’il est là ! » sourit la présidente de 21 ans. Un ressenti partagé par tous les étudiants après une année de préparation pas comme les autres. « Normalement quand on postule pour rejoindre l’association, on s’est déjà frotté au Triathlon en tant que bénévole en première année. Mais comme la 33e édition a été annulée, on s’est retrouvés face au challenge d’organiser un événement qu’on ne visualisait pas… et que l’équipe précédente n’avait pas vécu non plus. Heureusement, les anciens de la 32e édition et Hervé Delaunay étaient là ». Partenariats entreprises à nouer dans un contexte économique inédit, contraintes sanitaires… la team a relevé tous les défis que le « monde d’après » lui posait avec une grande agilité et une vraie envie de se dépasser. « Avoir de telles fonctions de management à mon âge, c’est génial et j’en sortirai grandie c’est sûr » affirme Louise pour qui rejoindre le Triathlon est un bel aboutissement.

Manager le Triathlon Audencia – La Baule 2021 : une expérience unique

« Quand je m’entrainais pour passer les concours, ma prépa me demandait de me projeter dans une école et dans une de ses assos. Et ma réponse était toujours la même : Audencia et le Triathlon ! La présidence n’était pas mon objectif de départ mais le directeur m’a poussée à me présenter. Et je l’en remercie car c’est un poste hyper complet que j’adore et que je vais sans doute avoir des difficultés à quitter » prévoit la présidente, fervente adepte de l’esprit d’équipe. « Au début on ne croit pas forcément à fond en soi mais au fur et à mesure on voit les gens y croire, te faire confiance. Au Triathlon, toutes les personnes et tous les postes sont importants : on travaille en équipe et j’ai vraiment adoré faire le lien avec tout le monde ! ».

Preuve en est, cette anecdote qui a franchement raccourcie la nuit du vendredi pour bon nombre d’organisateurs. « Le tapis rouge où on accueille les participants n’était pas disposé exactement comme il fallait. Coup de pression à 22h : une quarantaine de bénévoles et de membres de l’organisation n’ont pas hésité à décoller le tapis pour que tout soit parfait. C’était dur mais on a tous travaillé en cohésion et ça va nous faire un super souvenir ! »

Un parrain d’exception pour Triathlon Audencia – La Baule 2021

Des souvenirs également marqués par la présence d’un parrain d’exception pour cette 34e édition : Antoine Besse, Champion de France de paratriathlon. Ce Clermontois passionné de rugby a vu sa vie basculer il y a six ans après un grave accident de la route. « Après quelques jours de coma et 150 points de suture, on s’est rendu compte que j’avais les nerfs du bras gauche arrachés. Mon casque m’a sauvé la vie, mais j’ai gardé des séquelles au niveau de l’épaule et du muscle élévateur du bras. La page du rugby s’est alors tournée pour moi, et j’ai découvert la natation à un bras. J’ai eu la chance de rencontrer Yannick Bourseaux, paratriathlète de l’équipe de France qui a souffert d’un accident semblable au mien quelques années plus tôt. C’est lui qui m’a poussé à me lancer dans cette discipline et surtout qui m’a aidé à croire que c’était possible » raconte l’athlète qui s’entraine aujourd’hui 20 à 25 heures par semaine, pleinement soutenu par Capgemini, entreprise dont il est collaborateur. « Bon bien sûr, le triathlon c’est la healthy life, on est loin de la 3e mi-temps au rugby ! » prévient-il celles et ceux qui seraient tentés par l’aventure. 

Antoine Besse, parrain de la 34e édition du Triathlon Audencia La Baule accompagné d'Aliénor de Ginestous, responsable développement durable et handicap de l'asso organisatrice du triathlon
Antoine Besse, parrain de la 34e édition du Triathlon Audencia La Baule accompagné d’Aliénor de Ginestous, responsable développement durable et handicap de l’asso organisatrice du triathlon

Alors lorsque son téléphone a sonné pour lui proposer d’être parrain de l’événement, le oui ne s’est pas fait attendre. Grand compétiteur, il a participé à une des courses du weekend avec les valides (« une baston assez marrante ») et n’a pas hésité à offrir un renfort inattendu à une équipe du Challenge handisport en tri-relais. « J’ai rencontré un gars à la piscine cette semaine qui a trouvé que je nageais pas mal à un bras. On s’est mis à discuter, il m’a dit qu’il lui manquait quelqu’un dans son équipe… et je me suis proposé ! » Un beau coup de boost qui a permis à son équipe de finir troisième de la course, juste derrière « Tous avec Alex », un jeune garçon en situation de handicap dont la montée sur la deuxième marche du podium sous les applaudissements nourris du public, reste un des plus grands moments d’émotion de cette édition.

Triathlon Audencia – La Baule 2021 : inclusif avant tout

Car le Triathlon Audencia-La Baule est aussi le plus grand triathlon handisport. En plus du Challenge handisport, le triathlon propose à tous les athlètes en situation de handicap de relever le défi des courses S, M ou Tri-relais grand public. L’évènement propose également plusieurs dispositifs inclusifs. Avec TRImmersion, des jeunes atteints de handicap moteur peuvent ainsi suivre la course comme s’ils faisaient partie des athlètes ou du public grâce à des casques de réalité virtuelle. « Moi je suis venu à Audencia pour le triathlon, ce projet m’a fait vivre pendant un an et je suis trop heureuse d’être là aujourd’hui. Surtout à ce pôle qui me correspond très bien. Le handicap est un sujet qui me tient à cœur et j’ai envie de tout donner pour apporter encore plus de profondeur à l’événement. Cette année, nous accueillons 70 coureurs en situation de handicap et c’est un record » ajoute Alienor de Ginestous, étudiante de 2A et responsable développement durable et handisport au sein de la team organisatrice.

Triathlon Audencia – La Baule 2021 : and the winners are…

Les 10 courses du weekend ont permis à 5 000 triathlètes amateurs ou professionnels, de se dépasser. D’abord sur le Tri-Relais Entreprises et Partenaires (500m natation, 20 km vélo, 5 km course à pied) où une eau à 18° n’a pas découragé les 500 équipes sur le départ de la première course du samedi 18 septembre et de voir triompher l’Association Oligocyte en 54min 38s (tous les résultats ici).

Lors du Tri-Relais Grand Public, du Challenge Handisport et du Challenge Etudiant, 700 athlètes se sont élancés à 14h samedi après-midi sous les applaudissements chaleureux d’un public nombreux, et toujours encourageant, y compris, si ce n’est surtout, pour le dernier participant à enfourcher son vélo (voir les résultats par catégories ici).

Ensuite, place aux pros avec le Relai Mixte Elite où se sont affrontés les triathlètes des clubs de D1 et D2 sur une course inédite, inventée par Hervé Delaunay, le Directeur du Triathlon Audencia – La Baule.  15 équipes, composées de deux hommes et une femme, s’affrontent : chaque athlète réalisant un triathlon complet et le dernier tour est réalisé par les trois athlètes de l’équipe en même temps. Bravo à l’équipe de Poissy Triathlon 1 pour sa première place ! (La suite du podium ici).

Les grands gagnants du TRiathlon Audencia La Baule sont...
Les grands gagnants du Triathlon Audencia La Baule sont… – crédit Matthieu Joubert

Le dimanche 19 septembre a été marqué par les parcours individuels avec la distances S (500m natation, 20 km vélo, 5 km course à pied) pour 1 000 sportifs, amateurs ou confirmés, handisportifs et valides, qui ont vu la victoire de Gaspard Tharreau en 58 min 24s (tous les résultats ici).

Les 800 derniers athlètes (dont le directeur général d’Audencia Christophe Germain) se sont positionnés sur la ligne de départ de la Distance M (1 500m natation, 40 km vélo, 10 km course à pied) le dimanche à 14h. 20 minutes auront suffi aux quatre premiers pour sortir de l’eau, avant de couronner Antoine Duval au finish en 1h 53 min et 12s (tous les résultats ici).

Sans oublier bien sûr la course la plus cute du weekend : le Tri-Avenir (50m ou 100m natation, 2 km ou 3,6 km vélo, 400m ou 1 km course à pied) où des enfants de 8 à 15 ans prennent déjà le relais de leurs ainés. De quoi conclure en beauté une édition comeback qui augure du meilleur pour le 35e anniversaire de l’événement en 2022.

Depuis 34 ans le Triathlon Audencia – La Baule c’est…

Plus de 200 courses
147 500 athlètes
12 700 enfants triathlètes
1 000 triathlètes handisport
7 800 jours de préparation
50 partenaires officiels
10 000 bénévoles
12 tonnes de fruits frais consommés
Plus de 800 arbres plantés pour compenser ses émissions carbone

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter