« Laissez-vous surprendre par la diversité des métiers chez un bailleur social ! ». C’est le cri du cœur de Damien Vanoverschelde, (Paris 1 87, Paris-Dauphine 90), Directeur Général de Hauts-de-Seine Habitat. Des Opérations à la data science vous trouverez forcément votre bonheur dans cet organisme social et solidaire.

 

Focus sur votre engagement au sein du premier bailleur social du département ?

Hauts-de-Seine Habitat : Alliez exigence professionnelle et mission sociale ! L’Interview de Damien Vanoverschelde

crédits Hauts-de-Seine Habitat

Hauts-de-Seine Habitat est une entreprise à mission. Sa vocation sociale est inscrite dans sa raison d’être. L’ensemble de l’organisme est engagé dans une démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale, c’est un engagement passionnant avec un rôle managérial et relationnel très important. Ce qui m’anime c’est l’importance de ma mission, qui prend d’ailleurs tout son sens en cette période difficile.

 

La crise de la Covid, une bombe à retardement pour les locataires ?

Depuis mon arrivée il y a huit ans, nous avons mis tous nos efforts pour les accompagner. La crise a eu un effet loupe et a exacerbé les difficultés et ce besoin d’accompagnement. Les problèmes les plus criants sont l’insuffisance du nombre de logements et les conditions d’habitat car beaucoup de personnes sont en sur-occupation et vivent des situations familiales difficiles. Il est à craindre qu’avec la fin des aides de l’État aux entreprises et la digitalisation des postes de travail, les impacts sur l’emploi soient forts sur notre territoire.

 

Quelles mesures d’accompagnement avez-vous pris ?

Nous avons complètement réorganisé nos services. Auparavant, nous avions une seule direction pour superviser l’accompagnement social et les affaires juridiques. En 2020, nous l’avons scindée en deux. Désormais, l’une est chargée du contentieux et du recouvrement des loyers et l’autre, de l’accompagnement social via des animations collectives, individuelles ou de la formation pour aider les locataires à gérer leur budget.

 

Quid de la réforme des « APL en temps réel » en 2021 ?

C’est Le grand changement pour les bailleurs sociaux. Désormais, le montant des Aides Personnelles au Logement seront réévalués à la hausse ou à la baisse à chaque trimestre et non plus tous les ans. Nous avons mis place un service social proactif qui permet de calculer par avance l’évolution APL sur la situation des familles avant même qu’elles ne le constatent. Puis nous les mettons en relations avec les Allocations familiales pour anticiper les évolutions négatives. Ainsi, quand on sait qu’il va y avoir une baisse d’APL dans un foyer, nous leur donnons un échéancier de paiements.

 

Je suis jeune diplômé, le job de début de carrière pour une vision 360° du secteur ?

Dans le BTP, on peut commencer par des fonctions d’experts du type chargés d’opération et de travaux et ensuite, aller vers des expériences terrain pour faire de l’encadrement de techniciens et occuper des fonctions managériales. Les parcours sont multiples et la polyvalence prime. Il n’y a pas de limites théoriques à l’évolution interne.

 

Les métiers du numérique sont-ils désormais incontournables ?

Nous avons accéléré la digitalisation et la numérisation de l’Office et avons donc besoins d’experts en Intelligence artificielle et de data analysts pour faire de la détection, du prédictif et avoir un meilleur accompagnement social. Nous avons par exemple mis en place un tableau de bord interactif à la direction de la maitrise de la performance. Les data analysts nous aident à aller chercher les données stockées dans les systèmes d’information et nous donnent des indicateurs pour améliorer la gestion de nos bâtiments et le pilotage global de l’organisme.

 

Votre management a t-il évolué au fil du temps ?

Le management c’est de l’adaptation. Je différencie le job de leader qui provoque des changements dans les évolutions et celui de manager, qui doit stabiliser et mettre en œuvre. Dans mon approche managériale, je suis très exigeant sur le participatif et la co-construction. Ma responsabilité me conduit à être attentif aux collaborateurs et à la dimension humaine du job.  À l’heure où beaucoup mettent la pression sur les résultats, je tiens à rester bienveillant avec mes équipes. Si on veut bien accompagner nos locataires, il faut bien accompagner nos collaborateurs. C’est la condition de la réussite. Je délègue aussi beaucoup. C’est fondamental pour que chacun donne son expertise et soit reconnu. Je suis comme un chef d’orchestre, mais je ne sais pas jouer de tous les instruments.  La question est de savoir lire la partition et à quel moment chacun doit intervenir, mais pas d’être le plus grand pianiste du monde !

 

Un bailleur social aux côtés des femmes

« Nous sommes partenaires de l’Institut des Hauts-de-Seine qui mène des actions en faveur des femmes dans nos quartiers d’habitat social. À l’instar du Bus Santé Femmes une antenne mobile itinérante à vocation sociale et sanitaire qui répond gratuitement aux besoins spécifiques des femmes des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Prévention santé, entretiens psychologiques, accès aux droits, sécurité, accompagnement de la vie quotidienne, ces thématiques sont abordées avec une équipe de professionnels (infirmière, médecin, psychologue, avocat). Depuis deux ans, ce service anonyme de proximité et d’écoute a bénéficié à plus de 680 femmes. »

Hauts-de-Seine Habitat

45 000 logements

850 collaborateurs

500 nouveaux logements par an.

 

Contact : damien.vanoverschelde@hdshabitat.fr