Daniel Monjaraz Perez fait partie du club des cinq : les cinq fondateurs de Green Phoenix, une des startups étudiantes les plus prometteuses en matière de développement durable. Portrait d’un étudiant-entrepreneur de l’EM Strasbourg.

 

Coup de cœur

Tout a commencé au concours Innovons ensemble d’Alsace Tech. Ce challenge propose aux étudiants de créer, en équipe, un projet d’entreprise de A à Z. L’occasion ne manque pas de rapprocher Daniel Monjaraz Perez de quatre autres étudiants issus d’autres grandes écoles strasbourgeoises et caennaises. Coup de cœur intellectuel entre ces entrepreneurs dont le projet d’entreprise Green Phoenix remporte le concours ! « Le fait que nous soyons issus d’établissements différents fait la force de notre équipe : nous sommes polyvalents et nos compétences sont complémentaires », apprécie l’étudiant d’EM Strasbourg. L’équipe pluridisciplinaire, déterminée à agir pour l’environnement, se motive à concrétiser leur idée.

Coup de génie

Un an après, leur startup voit le jour. Le pitch ? « Green Phoenix collecte les déchets organiques des métropoles françaises pour les revaloriser en énergie ou fertilisant. » Et pas n’importe comment ! Les membres de l’équipe vont récupérer les biodéchets aux points de collecte prévus à cet effet à l’aide d’un vélo-cargo à assistance électrique. « C’est notre différence. Alors que le concept est déjà exploité par d’autres entreprises, celles-ci utilisent des camions. Nous avons fait le choix de pousser au maximum notre engagement en faveur de la protection de l’environnement grâce au vélo-cargo pour réduire nos gaz à effet de serre. » 100 % green jusqu’au bout de la route.

Parce que rien ne se perd tout se transforme, les déchets récoltés sont ainsi amenés dans un centre de méthanisation ou un centre de compostage, « les plus proches du centre-ville pour favoriser le circuit court » tient à préciser le cofondateur. Leur transformation permet de produire de l’électricité, du biogaz, du biocarburant, du fertilisant… « Pour chauffer votre maison ou faire pousser vos légumes ! » Un cercle vertueux. « Nous tenons à ce que nos déchets soient valorisés et réutilisés au lieu d’être inexploités et enfouis. » Prochaine étape : partager cette ambition avec l’ensemble des citoyens. « Si pour l’instant nous agissons principalement auprès des commerces, Green Phoenix mettra à disposition des particuliers des seaux de 8 à 15 litres pour qu’ils puissent participer et trier chez eux leurs déchets. »

Coup de pouce

C’est grâce au succès de leur crowdfunding que la première collecte a pu être effectuée dans les rues strasbourgeoises. Green Phoenix a en effet lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme KissKissBankBank. Surprise : le montant dépasse leurs attentes et remplit plus de 200 % de l’objectif initial ! L’EM Strasbourg n’y est pas pour rien. « L’école de commerce a pris en charge les frais de commission de la plateforme », remercie Daniel Monjaraz Perez, galvanisé par cette réussite.

« L’entrepreneuriat c’est toute ma vie. La preuve : je suis plus à la recherche de clients que d’un emploi ! » plaisante l’étudiant-entrepreneur d’origine mexicaine, venu faire ses études en France. « Ma famille m’a transmis l’envie de développer une entreprise et en particulier, une entreprise qui propose un service ou un produit à impact positif sur la société et l’environnement. » Refaire le monde, ça n’a pas de prix.

 

 

Habitué des podiums

Entre mars et juin 2020, Green Phoenix a été récompensé par cinq prix :

Prix de l’Innovation Durable 2020 de Pépite ETENA

1er Prix du Concours Innovons Ensemble d’Alsace Tech

Prix Partenaire ACCRO

Appel à projet INStart’Up de l’INSA de Strasbourg

Tango&Scan 2020