Avec près de 40 % de ses activités réalisées hors de France, Gide est un cabinet résolument tourné vers l’international. Un positionnement qui fait partie intégrante de son ADN et fait de la diversité en tout genre sa marque de fabrique. Une diversité portée par Xavier Chassin de Kergommeaux (HEC Paris 85), associé au sein de Gide et très impliqué dans la lutte contre les discriminations. – Par Violaine Cherrier

 

Quelles sont les qualités pour devenir associé ?

Être associé, c’est la reconnaissance d’une double qualité, à la fois technique – à travers les capacités à traiter les dossiers et à satisfaire le client – et commerciale pour fidéliser et développer une clientèle. J’ai intégré Gide, après une première expérience bancaire de deux ans, dans le département Finance en 1990… En 1998, je devenais associé. J’ai également été associé gérant au sein du comité exécutif (équivalent du directeur général pendant 6 ans de 2004 à 2009). Une fonction que je qualifierais comme un travail d’entrepreneur qui intègre une dimension commerciale et financière : prospection, facturation, fixation des prix, management… Donc ma formation initiale à HEC s’est révélée très utile. C’est un complément indispensable pour devenir associé.

 Capture d’écran 2016-10-07 à 10.07.04

Quelles compétences recherchez-vous au sein du cabinet ?

Tout d’abord, il est fréquent d’avoir une double formation en droit et en management & finances. Nous apprécions l’excellence de la formation et de la sélection HEC. Elle représente une ouverture à l’international et aux aspects non juridiques primordiale pour répondre au mieux aux besoins des clients. La diversité des formations et des profils est une condition sine qua non pour tendre vers ce haut niveau d’exigence. Que ce soit à Paris ou à l’étranger, les jeunes diplômés d’HEC sont très appréciés. Le plus souvent, ils effectuent leurs deux premières années à Paris, puis, s’ils le souhaitent, ils peuvent évoluer à l’étranger, notamment dans les pays émergents qui ont besoin de compétences en fusions – acquisitions. Les jeunes talents sont alors amenés, au sein de leur spécialité, à travailler sur tout type de dossiers. En tant que formation libérale, nous souhaitons respecter cet esprit : chez nous, pas de parcours figé !

Gide en 3 mots : Excellence – Collégialité – Complémentarité

 

En quoi votre formation à HEC vous a-t-elle aidé dans votre parcours ?

Ma double formation HEC – Droit, ainsi que ma première expérience bancaire, m’ont beaucoup aidé dès mes débuts chez Gide. La complémentarité de mes compétences juridiques, comptables et financières m’a en effet permis d’avoir une meilleure compréhension et une réelle proximité avec mes clients banquiers. À HEC, les enseignements sont également plus fondés sur la responsabilisation personnelle. C’est très instructif. J’ai pu apprécier la différence entre mon expérience dans la banque avec une hiérarchie très forte et chez Gide où l’organisation est très peu encadrante. Il y a une responsabilisation personnelle quasi immédiate. Les collaborateurs sont très rapidement autonomes. Ils sont alors obligés de donner très tôt le meilleur d’eux-mêmes. Deux qualités essentielles pour rapidement devenir associés. Autre atout : HEC est aussi un plus en terme d’ouverture sur l’international.

 Gide_22CA_Exterieur_Porte

Une politique proactive en faveur de l’égalité femmes – hommes

« Au sein du cabinet, un double constat a été réalisé : d’une part, les femmes salariées gagnaient un peu moins que les hommes à équivalent temps plein et, d’autre part, les avocates étaient très peu nombreuses à devenir associées, alors qu’à l’embauche, elles sont plus nombreuses que les hommes. Nous avons donc déployé une approche salariale par métier mais aussi par grade pour rétablir l’égalité. De plus, les collaboratrices en congé maternité ne sont désormais plus pénalisées quant à leur augmentation annuelle. Nous avons également mis en place des formations spécifiques réservées aux collaboratrices pour précisément leur permettre d’affirmer leur ambition, leur confiance en elle, leur capacité commerciale… Il y avait une vraie nécessité d’inverser la tendance en termes de préjugés non-dits. Résultat, nous comptons aujourd’hui 15 % d’associées contre 5 % il y a quelques années. »

 

 

Chiffres clés
1 000 collaborateurs dans le monde
600 avocats et juristes, dont 350 à Paris
Une centaine d’associés
14 bureaux dans le monde
35 nationalités différentes

 

Contact :  kergommeaux@gide.com