Cocorico ! Selon un sondage réalisé par Kantar Public pour Business France, les investisseurs étrangers estiment que l’attractivité de la France s’est renforcée en 2016. 74 % des 779 leaders d’opinions économiques interrogés – Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Inde, Chine, Émirats Arabes Unis – trouvent ainsi la France attractive. Ils n’étaient 65 % en 2014 et même 53 % en 2009. Parmi les facteurs plébiscités : les mesures en faveur de l’innovation et de la recherche.

 

En 2 ans, la perception des décideurs allemands a même doublé, passant de 33 à 65 %. Quant aux pays émergents, ils sont 96 % à s’intéresser à l’Hexagone. Les principaux critères qui séduisent les investisseurs étrangers ? En priorité, les infrastructures de communication, les infrastructures de transport et logistique ; la taille du marché intérieur ; la formation et la qualification de la main d’œuvre ; le tissu industriel.

 

La France, terre d’investissements étrangers

Une attractivité renforcée par la situation géographique de la France et son dynamisme démographique. Avec plus de 66 millions d’habitants début 2017 et un taux de fécondité parmi les plus élevés d’Europe, la France est le 2e marché le plus important en Europe, derrière l’Allemagne. De plus, située aux confluents de l’Europe du Nord, l’Europe du Sud, les îles Britanniques et l’Irlande, la France ouvre aux entreprises les portes du monde. La qualité de ses infrastructures – 1er réseau ferroviaire d’Europe, ports, aéroports internationaux, routes… – constitue un hub mondial de 1er plan.
L’année 2016 a ainsi enregistré sa meilleure performance depuis 10 ans avec plus de 1 000 décisions d’investissement étranger enregistrées, soit 16 % de plus qu’en 2015. Des implantations, extensions de sites ou reprises d’activité qui ont permis de créer ou de sauvegarder 30 108 emplois.
À noter que l’Allemagne devient le 1er investisseur en France devant les États-Unis et l’Italie, dont les investissements ont grimpé de 68 % ! La France était ainsi en 2016 le 3e pays européen – derrière le Royaume Uni et l’Allemagne – en termes d’investissements étrangers mais elle reste le 1er à accueillir les investissements industriels.

 

La France, terre d’innovation

Selon le classement de Clarivate Analytics publié en janvier 2017, la France est le 3e pays mondial de l’innovation, derrière les États-Unis et le Japon. Autre source de satisfaction : le CEA – Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives – apparaît comme l’organisation publique la plus dynamique du monde avec plus de 3 398 inventions entre 2011 et 2015, suivie de l’Université de Californie et… du CNRS. L’IFP – Institut français du pétrole – figure lui aussi dans le palmarès.

La France, terre de startups : Emblèmes de cette innovation, les startups ! La France est n°1 en Europe avec 94 startups classées dans le palmarès Fast 500 de Deloitte, qui récompense chaque année les entreprises innovantes à la plus forte croissance (1 300 % en moyenne sur quatre ans). La French Tech est saluée dans le monde entier, notamment au CES de Las Vegas, le rendez-vous annuel des technophiles. Cerise sur le gâteau : le plus grand incubateur de startups au monde se situe… à Paris ! Il a été lancé en janvier 2017 par Xavier Niel, PDG de Free.

 La France, terre de brevets : La recherche publique dépose près de 30 % des brevets français. Les nombreuses initiatives menées en faveur de l’innovation – crédit impôt recherche, crédit d’impôt innovation, pôles de compétitivité, etc. – font de l’innovation le cœur des stratégies d’entreprise. La qualité des personnels de R & D et la collaboration avec la recherche académique sont particulièrement appréciés des décideurs étrangers.

La France, terre de Nobels : 63 Français ont été récompensés du prestigieux prix Nobel, toutes disciplines confondues, depuis sa création en 1901. La France occupe ainsi la 4e place des pays les plus « nobélisés » derrière les États-Unis, le Royaume Uni et l’Allemagne. Mais elle compte également 15 médailles Fields, équivalent du « prix Nobel de mathématiques », ce qui en fait le pays le plus récompensé avec les États-Unis. Des prix qui viennent récompenser l’excellence académique à la Française !

 

La France, terre d’entrepreneurs

D’après une étude réalisée en 2016 par BNP Paribas auprès de 2 650 entrepreneurs de 21 pays, les entrepreneurs français représentent pas moins de 11 % des créateurs d’entreprises au monde, soit le 2e pays le mieux représenté dans le paysage entrepreneurial international. Plus de 550 000 nouvelles entreprises ont ainsi été créées depuis 2010 dans l’hexagone.
Mais l’une des forces de la France réside également dans la préférence de ses entrepreneurs à considérer le pays comme leur marché privilégié en termes d’opportunités d’affaires, devant les États-Unis et la Chine. La France plaît donc aux Français mais aussi aux étrangers !

 

La France, terre de traditions

Si la France sait innover, elle n’en demeure pas moins un pays de traditions. Une culture dont elle a su faire un atout à l’image du Made in France, synonyme de qualité et de créativité dans le monde entier. Parmi les secteurs les plus représentatifs : la haute couture, la joaillerie, l’artisanat d’art, la gastronomie, le luxe… Mais pas que. Produire en France est devenu aujourd’hui une marque de fabrique et un outil marketing revendiqués par les entreprises françaises mais aussi étrangères. Près de 150 entreprises ont même relocalisé tout ou partie de leur activité dans l’Hexagone depuis 10 ans, à l’image du joailler Mauboussin, du fabricant de lunettes Atol, du spécialiste de la chaussette Kindy ou de l’équipementier Rossignol. À la clé : un savoir-faire éprouvé, une main d’œuvre qualifiée, des coûts logistiques réduits et un accès simplifié aux matières premières de qualité.

De la French Tech à la French Touch : Si le terme a été inventé dans les années 90 pour représenter un courant musical, il désigne aujourd’hui plus largement la créativité et la qualité à la Française : animation 3D, jeux vidéo, ingénierie, métiers de la culture… La French Touch, véritable gage de qualité, est devenue votre meilleur passeport pour tenter l’aventure hors de nos frontières.

 

La France attire par son dynamisme et son innovation. Une attractivité qui pourrait se voir renforcée par le Brexit. En effet, l’Hexagone serait la 2e destination privilégiée – derrière l’Allemagne – par les entreprises implantées au Royaume Uni qui chercheraient à se délocaliser.