Les challenges, Éric Bonoron (EMLYON 86), n’a pas peur de les relever. Président-fondateur de la société ETAT 9, il s’est spécialisé dans trois expertises techniques pointues, activités qu’il pilote à travers la holding Groupe G9. Des marchés de niche qu’il a pu cibler et développer grâce à sa formation et à l’accompagnement sur-mesure d’EMLYON.

Éric Bonoron (EMLYON 86), président d’ETAT 9

Éric Bonoron (EMLYON 86), président d’ETAT 9

Quelles sources de motivation se sont avérées motrices pour la création d’ETAT 9 ?
ETAT 9 est une PME indépendante positionnée sur des niches de service à forte culture technique. Les motivations lors de sa création ont été multiples : laisser s’exprimer ses attirances professionnelles, préserver ses valeurs, mettre en oeuvre une stratégie différente dans nos métiers, se réaliser au-travers d’un projet. Dans cette aventure très prenante, l’engagement de mon épouse à mes côtés a été un élément très fort de motivation. Elle m’a rejoint dès les premier mois et, en tant que Directrice Générale Adjointe, elle continue de gérer de nombreuses missions transverses, notamment les Ressources Humaines. Mais pour créer une entreprise, la motivation ne suffit pas. Il faut également un élément déclencheur : en ce qui concerne ETAT 9, ce fut une opportunité de marché lorsque l’entreprise pour laquelle je travaillais a fusionné avec son principal concurrent. Cette situation soudaine de quasi-monopole ouvrait une place pour un nouveau challenger sur le marché. Créée en 2001, ETAT 9 compte aujourd’hui 80 collaborateurs directs répartis dans 6 agences. Elle reflète toujours les valeurs qui ont marqué son démarrage : esprit de service, goût pour les projets techniques, valeurs humaines. Cette stabilité est un véritable élément de différenciation et de pérennité dans un environnement où le court terme prime souvent.

 

« Accéder rapidement
à un poste de manager au sein d’une équipe pluridisciplinaire plongée dans un environnement technique. »

Comment EMLYON vous a-t-elle accompagné tout au long de vos projets ?
Tout a commencé par la formation à l’EML. L’école proposait alors une spécialisation en Management de la Technologie qui associait les cours des filières « classiques » (management, gestion, commerce…) avec des cours plus atypiques, orientées sur l’innovation technologique et le management de projets techniques et dispensés par des intervenants en école d’ingénieurs, notamment à Centrale Lyon. C’était un excellent compromis pour mieux appréhender les univers techniques. Cette formation transverse m’a aidé à évoluer dans des métiers « à la croisée des chemins ». Aujourd’hui, l’école continue de nous accompagner dans notre développement au-travers d’un programme de formation continue surmesure. Nous avions challengé plusieurs instituts mais EML Executive Development est le seul organisme à nous avoir proposé un accompagnement personnalisé et un programme de formation adapté à chaque population : commerciaux, managers, directeurs… La démarche de l’EML s’inscrit dans un partenariat global pluriannuel : formalisation de la stratégie, montée en compétence des équipes, conseil en organisation… quitte à bousculer nos certitudes et à nous amener à repenser les fondamentaux.

 

Dans ce contexte, quelles opportunités sont susceptibles de s’ouvrir aux jeunes diplômés ?
Commerce, gestion, marketing, technique… tous les profils nous intéressent. Nos équipes sont pluridisciplinaires. Les jeunes diplômés d’écoles de commerce travaillent au quotidien avec les jeunes ingénieurs en équipe projet. Dès l’embauche, la formation est orientée sur l’acquisition de l’expertise terrain et d’une réelle autonomie. Ils peuvent très rapidement prendre en main la gestion de projets. Parmi nos activités en développement, nous cultivons particulièrement notre expertise dans celles liées à l’environnement : l’économie de l’eau (avec la recherche de fuites) et la qualité de l’air (avec la maîtrise des paramètres de l’air ambiant). Ces domaines ouvrent de nombreuses perspectives de création puis de gestion d’unités décentralisées. Enfin, d’ici deux ans, nous avons l’ambition d’exporter certaines de nos activités à l’international. Avis aux candidats !

 

Quels conseils pourriez-vous donner pour lancer idéalement sa carrière ?
« Connais-toi toi-même ! » Qu’il s’agisse de vos compétences, de vos envies, de votre projet… C’est primordial pour choisir votre voie. Ensuite, il faut tisser votre fil rouge et le suivre, tout en acceptant les conséquences de vos choix. Pour créer une entreprise, il faut beaucoup de ténacité, une grande capacité de travail, une force de conviction, un vrai désir de liberté et un brin d’inconscience ! Dans tous les cas, réfléchissez à votre route et entourez-vous des collaborateurs qui vont vous permettre de compenser vos points faibles !

 

VC

 

Contact recrutement :
Béatrice Loeuil – Directrice Générale Adjointe – bloeuil@etat9.com