Le leader mondial des services de qualité de vie favorise une culture ouverte et inclusive où chacun peut s’épanouir. C’est ce qu’explique Isabelle Aprile (UPEC 90), Directrice de l’Innovation sociétale et des Nouveaux modèles économiques chez Sodexo. 

 

Double ambition chez Sodexo qui poursuit au quotidien l’objectif « d’améliorer la qualité de vie de ses collaborateurs et de tous ceux que nous servons et contribuer au développement économique, social, environnemental des villes, des régions et des pays dans lesquels nous exerçons nos activités ». Une ambition qui explique les 100 métiers de service que le premier employeur privé français dans le monde propose désormais et qui se déclinent aujourd’hui grâce à ses 36 000 collaborateurs qui agissent au quotidien sur 4 000 sites implantés sur tout le territoire français. L’entreprise familiale s’inscrit dans une continuité très claire par rapport à ces deux missions fondatrices. C’est cette indépendance et cette raison d’être qui nourrit les équipes de Sodexo et donne du sens à leur engagement.

Cap sur l’économie inclusive

Un engagement qu’Isabelle Aprile vit au quotidien à la tête de la Direction de l’Innovation sociétale et des Nouveaux modèles économiques. « Ce titre long se veut explicite, précise-t-elle. Il traduit une ambition nouvelle qui vise à créer de nouveaux business qui vont participer au développement de l’entreprise tout en ayant un très fort impact social. Une stratégie qui cible en particulier les territoires les moins favorisés où nous jouons déjà un rôle d’ascenseur social pour des personnes peu qualifiées. Nous souhaitons participer à l’amélioration de l’employabilité, à la cohésion sociale et à la prévention en terme de santé par l’alimentation ». Par exemple, nous souhaitons apporter au plus grand nombre l’une des expertises du groupe : la maîtrise de l’équilibre nutritionnel et alimentaire dans un budget contraint.

Au plus près des territoires

« Nous constatons le besoin de répondre de manière nouvelle et collective aux enjeux quotidiens de notre société. Nos consommateurs, nos clients mais aussi nos collaborateurs, en quête de sens, nous y poussent.  Pour nous, les réponses passent par de nouvelles formes de partenariats publics privés au sein desquels les opérateurs privés sont associés aux acteurs du territoire qu’ils soient publics ou issus du monde associatif. Pour répondre à ces enjeux, nous souhaitons fédérer les initiatives locales et construire de nouveaux modèles pour renforcer les impacts. » Ce sera le cas à Clichy-sous-Bois (93) où un atelier de fraîche découpe sera prochainement implanté au même endroit qu’une crèche, pour aider les mères célibataires à s’ancrer dans la formation et l’emploi ainsi qu’un espace dédié à la valorisation des compétences des habitants.

Plus mixte pour être plus performant

Diversité sociale, mais aussi diversité de genre. Sodexo a mené une étude dans plusieurs pays qui a démontré que la mixité permet à l’entreprise de mieux performer tant sur des critères financiers qu’extra financiers tels que la fidélisation des clients ou l’engagement des collaborateurs. Pour encourager la mixité au sein du groupe, Isabelle Aprile a ainsi créé un réseau dédié à la mixité en France. Le premier objectif de ce réseau est de travailler à l’identification et la prise de conscience des stéréotypes de genre mais aussi à la promotion d’un management inclusif.

Le petit + « Sodexo »

« Sodexo incarne l’esprit de services, d’équipe et de progrès que ses salariés partagent et qui correspond à la quête de sens des jeunes diplômés d’aujourd’hui. On y reste des années ou on part assez vite faute d’être compatible à ces valeurs fortes ! »

Chacun fait son poste à son image ! « Il faut se nourrir de beaucoup de rôles modèles pour construire sa propre carrière. Ce qui caractérise mon parcours, c’est d’avoir réussi à composer, au fil des années, une succession de postes sur mesure en y trouvant une source d’épanouissement personnel et en ayant chaque fois démontré leur intérêt pour l’entreprise. Pour être maître de sa carrière et progresser, il faut pour chaque poste occupé, l’exercer à son image, voir soi-même l’étape d’après et la préparer. »

CONTACT isabelle.aprile@sodexo.comhttps://sodexo-recrute.talent-soft.com

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.

France TV : construire ensemble la télé de service public de demain

Offrir des contenus de qualité au public le plus large en veillant au respect de ses missions de service public, tel est le défi que relève le groupe France Télévisions au quotidien. Explications de Francis Donnat, son Secrétaire général.