Principale plateforme des ambitions du Groupe EDF dans les nouvelles énergies renouvelables, EDF Renouvelables est un acteur-clé, en pleine croissance, de la transition énergétique dans le monde. Ce dynamisme contagieux est confirmé et partagé par Aymeric Ducrocq (IEP Paris 2000, ENA 2004), son Directeur financier.

 

Concevoir, réaliser et exploiter des parcs éoliens et solaires : voilà le métier d’EDF Renouvelables. C’est d’ailleurs tout le groupe EDF qui s’investit dans la transition énergétique à travers sa filiale, que ce soit dans les nouvelles EnR, mais aussi dans d’autres filières d’avenir comme les énergies réparties, le stockage d’énergie, la mobilité électrique ou encore les réseaux. « EDF Renouvelables, c’est déjà une capacité éolienne et solaire de 13,3 GW bruts installée dans une vingtaine de pays, précise Aymeric Ducrocq. Notre potentiel de croissance s’apprécie au regard de notre portefeuille de projets à développer devant fournir 39 GW de capacités brutes. »

 

Un élan mondial à amplifier

La croissance d’EDF Renouvelables est soutenue par deux tendances de fond. D’abord, la baisse du coût des EnR qui rend ces sources d’énergie de plus en plus compétitives grâce à l’innovation et aux effets d’échelle industrielle. Ensuite, le soutien des politiques publiques à leur développement qui crée un cercle vertueux pour gagner en compétitivité. L’Europe est en pointe et va renforcer cet élan.

 

Des besoins en business development

Avec les vents porteurs des EnR, EDF Renouvelables recrute évidemment dans les métiers de l’ingénierie. Les besoins concernent principalement le business development, c’est-à-dire la conduite de projet qui appelle à la fois des compétences financières (puisqu’il faut construire un modèle, évaluer la rentabilité d’un investissement, etc.), mais aussi des compétences en gestion de projet, notamment pour les relations avec les parties prenantes. « Ce qui donne de l’énergie aux équipes financières, c’est de grandir avec le reste du groupe et d’être complètement intégrées dans le business et au collectif de travail.»

En savoir plus sur le DAF

Un dynamisme novateur

Un esprit un peu startup et des effectifs plutôt jeunes incarnent ainsi le dynamisme novateur d’EDF Renouvelables. « Nous avons conservé une culture d’entreprise assez lean, résolument tournée vers l’efficacité, souligne Aymeric Ducrocq. Evoluer dans un secteur en pleine croissance y participe grandement. De nouvelles opportunités et challenges se présentent tous les jours. » Dans le parcours professionnel de cet énarque promotion Senghor, on note deux constantes. Le volet financier, puisqu’il a d’abord travaillé au ministère des Finances et au FMI, et la dimension du service public, qu’il poursuit avec bonheur au sein du groupe EDF.

 

Les atouts de Sciences Po pour les futurs et « nouveaux CFO »

« Il y a évidemment la qualité académique, la pluridisciplinarité des profils avec des matières différentes étudiées et enfin l’internationalisation des parcours. La fonction de CFO suppose deux qualités importantes. D’abord, une compréhension fine du business, donc une aptitude à dépasser sa spécialité. Ensuite, une capacité de synthèse, de mise en perspective et de communication pour donner du sens aux chiffres à l’attention des opérationnels. Voilà des savoir-faire que la formation de Sciences Po encourage ! »

 

CHIFFRES CLES 

3 826 salariés

Implanté dans plus de 20 pays (EDF Renewables)

13 2 GW bruts en service (10 GW éolien, 3,2 GW solaire)

Contact : www.edf-renouvelables.com