Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

EDF Guadeloupe : Vague verte en vue pour l’Archipel – L’interview de Christophe Avognon

Vague verte en vue pour EDF Guadeloupe – L’interview de Christophe Avognon
Equipe d' intervention réseaux EDF crédits Daniel Dabriou

En ligne de mire pour EDF : devenir le leader de la transition énergétique dans le monde ! Un objectif déjà bien en marche en Guadeloupe et dont est fier Christophe Avognon (Ense3 91), directeur d’EDF Archipel Guadeloupe depuis juin 2020. Il faut dire que ce top manager connait bien le groupe dans lequel il est rentré… il y a 29 ans ! Interview.

Une actualité à partager sur EDF ?

Vague verte en vue pour EDF Guadeloupe – L’interview de Christophe Avognon
crédits EDF

Le récent renforcement de notre stratégie, qui vise à faire d’EDF le leader de la transition énergétique dans le monde grâce à notre électricité bas carbone. En cohérence bien sûr avec notre raison d’être : « Construire un avenir énergétique neutre en C02 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions innovantes ». Dans les outremers, cette transition énergétique est en marche : sur l’Archipel Guadeloupe par exemple, la part d’électricité verte a significativement augmenté ces dernières années et nous sommes sur une dynamique permettant d’atteindre les objectifs de la Loi relative à la Transition Énergétique pour la Croissance Verte.

Etre basé en Guadeloupe, ça change quoi ?

C’est un territoire d’une richesse extraordinaire : riche en sources d’énergie renouvelable (solaire, éolien, géothermie), riche en contrastes, riche en cultures… C’est une expérience magnifique de contribuer, avec mes collaborateurs, au futur énergétique de la Guadeloupe avec les iles des Saintes, de Marie Galante et de la Désirade. Et nous sommes également en charge de l’exploitation des systèmes électriques des collectivités de St Barthélémy et de St Martin.

Vous êtes chez EDF depuis 29 ans : EDF un jour, EDF toujours ?

Je suis entré chez EDF en 1992. Diplômé de l’Ense3, j’ai bénéficié d’une opportunité à la Division Technique Générale d’EDF basée à Grenoble. Cela a tout de suite matché avec cette entreprise : un très bon accueil, une entreprise qui accorde une forte valeur à l’humain. En plus de sa technicité, j’ai vite compris que la seconde jambe d’un bon industriel est son équilibre économique. C’est ainsi que je me suis inscrit en formation continue pour un DESS en administration des entreprises à Grenoble IAE. J’ai ensuite occupé des emplois aussi variés qu’ingénieur d’études, analyste des marchés énergétiques, responsable RH-Achats-Logistique, chargé d’études prospectives à la direction de la stratégie d’EDF, responsable d’exploitation de centrales hydroélectriques… Bref, je n’ai pas vu passer ces… 29 années vous dites !?

Un souvenir inoubliable de vos années à Grenoble INP ?

La superbe ambiance (sorties de ski, soirées, nombreuses fêtes…) et la très forte solidarité entre les étudiants. Des enseignants engagés aussi et qui avaient à cœur de nous faire progresser. Et un marché de l’emploi ouvert : nous étions tous sûrs de trouver un job à la sortie de l’école.

Sur quoi les diplômés de Grenoble INP font-ils la différence ?

Un peu comme tous les diplômes d’écoles d’ingénieurs ceux de Grenoble INP sont de bons starters. Ensuite il faut se bonifier tout au long de sa carrière… C’est une course de fond, avec des hauts, des bas, des plateaux, des opportunités… et qui s’étend sur plusieurs décennies.

Sur quel sujet un jeune ingénieur peut-il vous challenger ?

Les jeunes ingénieurs peuvent me challenger sur de nombreux sujets. L’important est de travailler ensemble, que chacun apporte quelque chose à l’autre… Les échanges sont créateurs de richesses.

Les qualités indispensables pour gravir les échelons ?

Jeune, on a envie de gravir les échelons et c’est tout à fait naturel. Aimer son travail, chercher régulièrement à s’améliorer, être ouvert sur son environnement, innover, savoir responsabiliser ses collaborateurs… Être performant et aussi savoir faire rayonner les autres.

Recrutez-vous actuellement chez EDF ?

À EDF, nous recrutons plusieurs milliers de nouveaux salariés chaque année et sur de nombreux types de postes. Pour les jeunes ingénieurs il y a de nombreuses entités opérationnelles, plusieurs centres d’ingénierie, la R&D… En Guadeloupe, ce sont beaucoup d’emplois de techniciens et environ un quart de cadres.

Chiffres clés

EDF Archipel Guadeloupe : 550 collaborateurs / 260 000 clients qui consomment environ 2 000 GWh.

Contact

www.edf.fr/edf-recrute

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter