Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Du MIT à SUEZ, même combat – L’interview de Julien Rojo

interview suez Julien Rojo
Portrait de Wang Liu sur le Shanghai Chemical Industry Park (SCIP) en Chine. Ce portrait a été réalisé dans le cadre du magazine Resource Revolution Book 2/février 2018 ©SUEZ

Les problématiques écologiques passionnaient déjà Julien Rojo lorsqu’il était étudiant au MIT (promo 2007). Comme dans cette université américaine avant-gardiste, le Group SVP – Industry Markets & Key Accounts s’engage chez SUEZ pour avoir un impact positif sur l’environnement. Souvenirs souvenirs !

Partagez-nous votre expérience au MIT !

interview Julien Rojo Suez
Crédit : Suez

J’étais baigné dans une émulation intellectuelle qui, selon moi, n’existe nulle part ailleurs. Etudier au MIT, c’est côtoyer des étudiants de tout horizon, de Harvard et d’autres grandes écoles, des chercheurs, des fondateurs de startups, qui évoluent dans le même écosystème. Ce qui suscite un dynamisme économique et scientifique unique au monde. Les nouveautés et le monde de demain se créent là-bas. En plus, Boston est une ville sympa où on peut y manger de très bons burgers !

Qu’avez-vous préféré sur le campus ?

Le Medialab développait énormément de nouvelles technologies au MIT, testées en live dans un des halls principaux du campus. Je me souviens notamment d’un robot capable d’interagir émotionnellement avec nous.

Les meilleures raisons d’étudier dans une université américaine selon vous ?

La force de l’enseignement qui laisse une large place à l’expérience. L’approche pédagogique du système éducatif américain encourage les étudiants à collaborer avec les entreprises pour œuvrer sur la résolution de problématiques réelles. Par ailleurs, la qualité de l’enseignement avec des professeurs reconnus, voire des Prix Nobel dont les théorèmes portent leur nom ! Et la diversité des étudiants, en provenance du monde entier, qui ont des parcours très éclectiques. Les échanges sont riches.

Quelle était la vôtre ?

Depuis le lycée, je rêvais d’étoiles et d’espace. Terre natale de la NASA, les Etats-Unis sont la destination idéale. Je voulais également vivre dans un environnement anglo-saxon.

>>> [VIDEO] : Sandra Andreu – SUEZ : « Mon conseil aux diplômés est de poursuivre leurs rêves ! »

Vous étiez assistant de recherche dans un laboratoire du MIT. Sur quel projet de recherche travailliez-vous ?

Je travaillais pour l’aviation fédérale américaine dans l’objectif de développer un outil qui évalue l’efficacité de sa politique environnementale à l’aide d’un modèle de simulation numérique. Sujet pionnier sur l’effet de l’aviation civile sur la santé humaine et le climat.

Les deux mots qui définissent le mieux SUEZ selon vous ?

Environnement durable. « Façonner un environnement durable, dès maintenant » est notre raison d’être. Elle est le reflet de notre vocation et définit nos actions. Nos métiers à forte valeur ajoutée contribuent à la préservation des éléments essentiels de notre environnement : l’eau, la terre et l’air.

Travailler chez SUEZ, c’est avoir un impact positif sur l’environnement ?

Toutes les entreprises ont cette ambition. Chez SUEZ, c’est notre cœur de métier ! Nous offrons aux jeunes diplômés la possibilité d’avoir, à travers leur activité professionnelle, un impact positif sur l’environnement, corrélé aux enjeux économiques et sociaux des territoires.

Et votre métier, en quoi consiste-il ?

J’ai deux casquettes. En externe, c’est répondre aux problématiques business des grands industriels et construire des partenariats pour les aider à réussir leur transition environnementale. En interne, c’est partager ma vision avec mes équipes, motiver et engager en donnant du sens à nos actions collectives.

Le dernier projet que vous êtes fier d’avoir mené ?

Au regard de l’intérêt d’étudier aux Etats-Unis, je pense à l’intégration de la filière eau d’un conglomérat américain. J’ai pu travailler sans difficulté avec les équipes aux USA, en France et dans le reste du monde. Le MIT m’a donné les codes pour opérer dans cet environnement multiculturel. Mon projet de recherche impliquait plusieurs laboratoires, entreprises et institutions aux Etats-Unis et en Europe. Être confronté à ces expériences avant d’entrer dans le monde professionnel est très formateur.

Chiffres-clés

17,2 milliards € de CA en 2020 (74 % est admis dans la taxonomie verte européenne) / 86 000 collaborateurs sur 5 continents / 87,5/100 index d’égalité femmes-hommes en France / 28,9 % de femmes dans l’encadrement / 40 contrats en VIE en moyenne en 2020 / 1 300 alternants / 1 000 stagiaires

Site carrières : www.suez.fr/fr-fr/carrieres

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter