POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

DSI : c’est qui le patron de la donnée ?

Unsplash

Qui est vraiment le Directeur des Systèmes d’Information ? Pièce maîtresse de la performance de l’entreprise, quelles compétences clé doit-il savoir maitriser ? Portrait-robot du DSI de demain.

 

#1 Un acteur de la transformation numérique

Force de proposition, il éclaire la direction sur la transformation numérique. « Certaines entreprises le voient encore comme un centre de coûts. Grave erreur : arrêtons de considérer le DSI comme un techos ou un simple délivreur de services et faisons lui rejoindre le ComEx ! » indique Jacky Galicher, DSI de l’Académie de Versailles et membre du comité de pilotage de l’Agora des DSI. « Le bon DSI est un geek repenti. Au cœur de la stratégie, il est le garant de la bonne utilisation et de l’optimisation de la donnée, LE noyau de l’entreprise », ajoute Marielle Alliot Sangaré, Directrice des Études de l’EPSI.

 #2 Un veilleur

A l’affut des dernières actus technologiques et règlementaires, il est agile et réactif comme personne. Anticipateur hors pair, il appréhende des révolutions majeures comme le RGPD, le règlement européen sur la protection des données personnelles imposant à tout organisme collecteur de datas traçabilité, droit à l’oubli et limitation de leur utilisation dans le temps. Une nouvelle règlementation qui remet le DSI au cœur de la performance. « Sans sécurité, plus de confiance et sans confiance, plus de développement. En repositionnant le DSI comme le garant de cette sécurité, le RGPD est une chance historique pour les entreprises », insiste Jacky Galicher.

 #3 Un décloisonneur

« Il est une des rares personnes à avoir une vision vraiment transversale de l’entreprise. Dans un monde où la donnée est partout, il est l’intermédiaire entre ceux qui extraient la donnée, ceux qui la structurent et les décisionnaires », indique Marielle Alliot Sangaré. Une transversalité qui conduit à la confiance, à l’adhésion et à la performance et qui fait donc du DSI un créateur de valeur incontournable dans l’entreprise. « La donnée c’est de l’or en barre ! » précise Jacky Galicher.

 #4 Un ambassadeur de la donnée

Mais encore faut-il qu’il soit un bon communicant ! « Gardien des données et de leur cohérence, il est aussi bon en technique qu’en pédagogie. S’il utilise un jargon incompréhensible dans ses échanges avec les métiers ou les directions, il est assuré de passer à côté de sa mission », conclu-t-il.

 Les 4 essentiels du DSI

Penser la technologie dans une perspective commerciale

Etre le sherpa du PDG, comprendre et inspirer sa vision de l’entreprise

Briser les frontières métiers

Devenir un guide ambassadeur du numérique en interne et en externe

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter