Découvrez Technip Energies Sénégal et faites parler le dip’ impact ! – L’interview de Franck Pliya

Interview Franck Pliya Technip Energies Sénégal
© Technip Energies

Acteur mondial de l’ingénierie et des technologies au service de l’industrie et de sa transition énergétique depuis plus de 60 ans, Technip Energies est présent sur le marché africain depuis sa création et a construit sa stratégie de développement africaine en mettant l’accent sur de solides partenariats avec les autorités publiques et les PME locales. Explications avec Franck Pliya (Paris School of Business 00 et HEC Paris 15), President Technip Energies Senegal & Head of Business Development West & Central Africa.

Une transition énergétique adaptée

Interview Franck Pliya Technip Energies Sénégal
© Technip Energies

« En tant qu’acteur majeur de la transition énergétique avec un fort engagement dans des secteurs tels que la valorisation gazière, notre objectif est d’apporter des solutions adaptées aux différents contextes. En Afrique, les États visent aujourd’hui une transition énergétique juste. C’est-à-dire une exploitation des ressources énergétiques par l’export mais aussi en faveur du développement du continent » explique Franck Pliya. « Au-delà des problématiques liées aux besoins en électrification ou encore à l’industrialisation du continent, qui sont devenus incontournables, les états font face à des besoins de revenus pour développer d’autres secteurs de l’économie. Face à ces arbitrages complexes, Technip Energies s’adapte à ses clients pour offrir des solutions sur mesure, innovantes, toujours plus intégrées et bas carbone. Pour des jeunes diplômés de plus en plus sensibles aux enjeux sociaux et environnementaux, c’est particulièrement porteur de sens de s’investir sur des projets dans le secteur de l’énergie, dans des contextes remplis de défis divers et stimulants liés aux problématiques environnementales, de développement, et de décarbonation » confie l’intéressé.

L’exemple sénégalais

Dans les faits, le Sénégal, où est basé Franck Pliya depuis 2017, ainsi qu’une équipe d’une vingtaine de personnes, est une illustration parfaite de cette redistribution des cartes. Et pour cause, Dakar vise, ni plus ni moins, 50 % de contenu local dans l’industrie de l’énergie en 2030. La loi Sénégalaise sur le Contenu Local a donc été conçue pour favoriser la création d’une industrie de valorisation des ressources, notamment dans le domaine du GNL, de la pétrochimie, ou encore des engrais. Il est toutefois important de noter que Technip Energies n’a pas attendu ce dispositif appliqué à partir de 2019 pour valoriser l’écosystème sénégalais. « Cette culture faisait déjà partie de notre ADN, notamment au niveau de la formation. Depuis la création de l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG), nous finançons les bourses des différentes promotions. Les étudiants viennent régulièrement effectuer leur stage de fin d’études chez nous, et certains d’entre eux ont intégré nos projets. C’est aussi le cas dans les autres pays africains où nous sommes présents comme la Mauritanie, le Mozambique, l’Egypte et nous souhaitons étendre plus largement le modèle, dans des pays comme la Côte d’Ivoire. Le Contenu Local comprend plusieurs composantes, que nous nous efforçons de prendre en compte dans nos stratégies d’exécution, notamment par le renforcement du rôle joué par les PME et la main d’œuvre locales. »

Deux projets phares au Sénégal

L’empreinte de Technip Energies au Sénégal s’illustre aussi autour de deux projets phares. Le groupe a d’abord été choisi en 2017 par la Société Africaine de Raffinage (SAR) pour moderniser les installations de la raffinerie. Achevés en juin 2022, les travaux permettent ainsi à la SAR d’augmenter sa capacité de production d’environ 1,2 million à 1,5 million de tonnes par an. Selon Franck Pliya, « c’est notre expertise et notre capacité d’adaptation au contexte local qui ont fait la différence. Cela nous a servi de véritable rampe de lancement, sachant que le projet a été réalisé à 80 % par des entreprises sénégalaises, dans le respect du budget et des délais. » En 2019, Technip Energies a remporté un contrat auprès de BP pour fournir l’ingénierie, les équipements, la construction, l’installation et la mise en service du FPSO Greater Tortue Ahmeyim (GTA), situé à cheval sur les frontières maritimes de la Mauritanie et du Sénégal. Pour ce projet, Technip Energies a aussi fait appel à des entreprises locales.

Le Sénégal, un marché prometteur propice aux bâtisseurs

« Les métiers de l’ingénierie dans le secteur de l’énergie sont globalement en tension. C’est valable aussi pour Technip Energies, notamment en Afrique. L’expatriation, tant pour la diaspora africaine que pour les étrangers, peut donc passer par une première expérience en Europe, mais aussi par des VIE ou des premières embauches. Tout est possible. Quant au Sénégal, il s’agit d’un pays qui va encore gagner en attractivité grâce à ses projets énergétiques de grande envergure. D’un point de vue culturel, cette destination est particulièrement accueillante avec un changement de paradigme palpable, sans être démesuré par rapport à l’Europe. Par ailleurs, L’Europe reste proche en avion, ce qui en fait une destination d’autant plus séduisante. Pour un jeune diplômé qui souhaite travailler au Sénégal et dans cette industrie, il faut de la curiosité, avec une volonté de construire et d’être artisan du développement, aussi bien sur le plan technique que sociétal. J’aime cet état d’esprit entrepreneurial, dynamique et volontaire de bâtisseur. »

Paris School of Business, une vision globale du monde de l’entreprise

« La formation multifacette est ce qui m’a le plus impacté à Paris School of Business. J’ai en effet eu l’opportunité de côtoyer toutes les disciplines et toutes les fonctions inhérentes au monde de l’entreprise. Si j’ai toujours eu la fibre entrepreneuriale en moi, le fait d’être passé par cette école m’a également offert cette réflexion un peu caméléon, très utile dans mon management. Aujourd’hui, dans une discussion avec mes équipes ou avec n’importe quel département, je peux ainsi passer du procurement à la logistique, en passant par les opérations, la finance, etc. J’ai obtenu par la suite un Executive MBA à HEC en 2015 où j’ai pu développer davantage les aspects leadership et stratégie. Une formation au cours de laquelle j’ai pu m’appuyer sur les très bonnes bases acquises durant mon cursus à Paris School of Business. »

Technip Energies est une entreprise d’ingénierie et de technologies de premier plan au service de la transition énergétique, leader dans les domaines du gaz naturel liquéfié (GNL), de l’hydrogène et de l’éthylène, avec une présence forte sur des marchés en croissance tels que l’hydrogène bleu et vert, la chimie durable et la décarbonation. L’entreprise bénéficie d’un modèle robuste de livraison de projets soutenu par une offre étendue de technologies, de produits et de services. Avec une présence dans 35 pays, nos 15 000 collaborateurs sont pleinement engagés à donner vie aux projets innovants de nos clients, en repoussant les limites du possible pour accélérer la transition énergétique vers un avenir meilleur.

Chiffres clés : CA 2022 : 6,4 milliards € / 15 000 collaborateurs répartis dans 35 pays / 20 collaborateurs au Sénégal

Contact : www.ten.com/fr/carrieres

franck.pliya@ten.com

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter